Vote !
Tops-Sites
Une lumière derrière les ombres
BONJOUR ! Uldo est fermé mais le roi est mort, vive le roi ! Vous pourrez jouer dans notre univers ici : http://z-epidemie.forumactif.com/ !


Forum RPG post-apo'
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [EVENT TERMINE] - Que nos larmes coulent

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage


avatar

Messages : 36
Date d'inscription : 01/01/2015



Votre personnage
Mes liens: Mon recap'
Age : Inconnus
Equipements:

MessageSujet: [EVENT TERMINE] - Que nos larmes coulent   Sam 15 Aoû - 1:08











Que nos larmes coulent


Rappel des règles de l'évent :
Il n'y a pas d'ordre de post à respecter : vous pouvez poster quand vous voulez hors double post. Evitez quand même de vous approprier tout le sujet.
Soyez attentif aux autres !
Un cessez-le-feu est décrété
Si possible, merci de faire des post assez courts pour que les réponses s'enchaînent rapidement. Merci de votre attention et bon rp !

Le musé en ruine accueillait une drôle d'exposition, dans les grandes salles où se trouvaient avant des œuvres d'art inestimables se tenait maintenant des enfants agglutinés près de feu allumés pour l'occasion. C'était le premier anniversaire de la catastrophe qui avait bouleversé leurs vie. Les plus jeunes étaient assez agités, jouant, insouciant de l'enfer qu'était devenu leur monde.
Parmi les ruines, des gens plus âgés discutaient plus calmement, pour les sauveurs présent, c'était le moment de prendre conscience que le monde qu'ils avaient connu ne serait plus jamais le même et que ces enfants jouant dans les ruines de ce qui avait été un symbole de culture en son temps étaient désormais l'avenir de l'humanité.

On ne trouvait pas que des sauveurs dans cet endroits, réunis en petit groupe, on pouvait y voir quelques rares hyènes qui avaient sans doute eu une prise de conscience et s'étaient réunis, ayant préféré le calme de cette soirée à la chaleur et à la débauche de leur clan. Ces gens ressortaient par rapport aux autres, certains enfants moins peureux s’extasiaient devant leurs cheveux colorés ou leurs tatouage, si certaines hyène les rabrouaient, d'autre se retrouvait gênés en présence de ces petits être dont ils avaient oubliés l’existence.
Les militaires présents eux avaient une mine grave, assis au coin du feu il contemplaient les flammes, se rappelant que les dernière qu'ils avaient vu étaient celle de Paris, brûlant du fait de leurs supérieur, l'humeur n'était pas au beau fixe, même si tous n'en voulait pas plus que ça à celui qui avait donné l'ordre, cela avait été une fatalité nécessaire pour tout le monde. Certains soldats tentaient d'ouvrir le dialogue avec les sauveurs, distribuant des paquets de gâteau aux enfants comme ils l'avaient si souvent fait dans d'autre pays... Ils n'auraient jamais pensé devoir le faire dans le pays qu'ils avaient jurés de défendre.
Dans cette grande salle qui contenait la plupart de ce que l'humanité avait de censé, les gens restaient silencieux, attroupés autours de feu crépitant, comme si dans le noir de cette nuit, ces quelques lumières représentaient les dernières traces d'humanités.
C'est quand un certains nombre de personne furent arrivés qu'un jeune homme qui ne semblait pas avoir sa place au milieu des ruines pris la parole.
Sa tignasse blonde volait au gré des courant d'air, pour beaucoup il n'était personne, mais les enfants le reconnurent et commencèrent à l’acclamer, il fallut aux sauveurs quelques instant pour faire revenir le calme. Le jeune homme avait une voix triste signe du deuil qu'il portait.

Nous somme réunis ce soir pour commémorer notre changement de vie. Cela fait un ans qu'une catastrophe c'est abattue sur nous, pulvérisant nos espoirs pour un futur idyllique. Cela fait un an que les bombes sont tombés sur Paris, réduisant la plupart des quartiers à l'état de ruine, et tuant des gens.  Et pourtant ce n'est pas ça qui nous à forcer à changer, non c'est la maladie qui c'est répandue et qui à forcer la main à ceux qui pouvaient encore agir. Mais malgré ça nous somme toujours vivant !

Sa voix redevint plus énergique, pleine d'espoir

Malgré les malheurs qui nous ont accablés, nous pouvons nous réjouir et tous nous remercier, nous sommes encore assez nombreux pour pouvoir espérer un renouveau, car même dans ces temps troublés nous pouvons compter les uns sur les autres la preuve en est ici même, chaque personne ici, bien qu'ayant des origines différentes est ici dans le même but, preuve que nous pouvons nous unir. Les militaires ici présent restent fidèles à leurs postes tentant tant bien que mal de nous protéger des menaces, et les sauveurs eux essayent de garder vivante la flamme de la jeunesse, même les hyènes peuvent nous aider ! C'est donc pour cela qu'après ces moment de recueillement j'aimerai que nous puissions enfin discuter, hors de nos clans pour trouver des solutions pour demains.

Le discours fut vivement applaudi par toute l'assemblée, le jeune homme prit un petit moment pour respirer, ce discours était de loin le plus stressant qu'il n'avait jamais fait. La note d'espoir distillée avait permis à l'assemblée de retrouver peu à peu le sourire, car tous étaient conscient que même si la vie s'annonçait dure, ils avaient une chance.



Texte par Julien Larkin, mon sauveur éternel

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://uldlo.forumactif.org


avatar

Messages : 40
Date d'inscription : 11/08/2015
Age : 17
Localisation : Trois-Rivière/Québec/Canada :p



Votre personnage
Mes liens: Aucun.
Age : 19
Equipements:

MessageSujet: Une hyène chez les sauveurs...   Sam 15 Aoû - 1:58

Alee avait fait un petit bout de chemin jusqu'à chez les ''sauveurs''... À son avis, c'était inutile. Ils allaient tous mourir d'un jour à l'autre et sortir des personnes de leurs ennuis ne faisait que rallongé leurs misères... C'était comme ça qu'elle le voyait du moins. Durant le temps où tous les gens arrivaient, la hyène  c'était frayer un chemin jusqu'au toit, en haut, là où elle voyait la foule de gens insouciant, innocent... Un blondinet arriva et fit un discours qui ne lui apporta pas le support voulu... Bon, elle ferait son propre discours...

Elle se leva et essaya ses mains sur ses shorts, puis mit ses mains dans les poches de sa veste et regarda la ville détruite... Paris, la ville de la tour Eifel, des baguettes de pain et du vin rouge... Des gens aux bérets avec un accent prononcé... Pourquoi avaient-il choisi la France ? Peut-être dans l'espoir d'être avec des gens qui parlaient la même langue... Remarque, la jeune femme savait parler français et parfaitement anglais...

* Ah je m'éloigne..* Elle se reconcentra sur la soirée dédier aux victimes...  ''Papa, toi qui nous a abandonné, moi et maman, j'espère que tu est en vie et en sécurité, ou sinon que tu est mort rapidemment... Et définitivement. Tu étais un bon père. Certes très absent, mais j'adorais quand tu m'emmenais aux feux d'artifice... Tu aurais dû rester, tes efforts ont été vains... Si tu avais été là, on aurait pu les voir ensemble, l'organiser nous-même... Bon voyage.

Maman. Toi, j'espère que t'es encore en vie et que tu souffres, pour m'avoir abandonné là. Tu ne t'es jamais soucié de moi jusqu'à la fin. Profite bien de ton argent qui ne te sert maintenant plus à rien et de tes talons hauts avec lesquels tu ne peut pas courir !


Elle soupira... ''Max... ... Désolé... Je n'ai pas eut le choix... Rassure-toi, je t'en suis reconnaissante, et c'est mieux ainsi. Tu n'aurais pas été capable de vivre en sachant que tu m'aurais tué puis mangé. Tu n'aurais pas été capable de vivre tout court à vrai dire... Sois heureux, tu le méritais. Passe du bon temps auprès de ta sœur...'' Elle ne cessait de ce rappeler du goût et porta ses doigts à ses lèvres... Qui d'autres ?

''TNT, merci d'avoir séché mes pleurs mon chien. Tu es parti trop tôt, mais c'est encore mieux. Tu n'as pas eût à être seul comme je le suis maintenant...''

Elle essuya ses larmes en souriant... TNT avait été un super chien énergique... Alee balança ses mains devant et derrière elle, ses courts cheveux volant au vent... C'était rare, qu'elle soit aussi calme... Cette fois-ci, elle ne portait pas son masque ni ces lunettes... Elle était complètement naturelle... La femme prit une grande respiration de l'air frais et se frotta la nuque...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Fonda(préda)teur
Fonda(préda)teur
avatar

Messages : 218
Date d'inscription : 13/06/2015
Age : 20



Votre personnage
Mes liens:
Age : 27
Equipements:

MessageSujet: Re: [EVENT TERMINE] - Que nos larmes coulent   Sam 15 Aoû - 4:43

Anna avait retrouvé le major Larkin à l'entrée du complexe de recherche. Elle avait enfilée son masque, une combinaison propre et s'était même armée pour parer aux éventuelles attaques. Le trajet s'était fait s'en encombre et l'homme la guida jusqu'au musée. Elle y pénétrant, elle se fit la réfléxion qu'elle n'y avait jamais mis les pieds avant. Elle défendait corps et âme un pays qu'elle connaissait finalement très peu.

Le soldat l'emmena jusqu'à une salle où déjà une foule attendait. Elle ne s'y sentait pas à sa place et se rapprocha du soldat, comme si elle voulait disparaître derrière lui. C'était pourtant une femme plein d'assurance lorsqu'elle rencontrait des inconnus pour des raisons diplomatiques. Mais là, ce n'était pas ce qu'on attendait d'elle.

Un jeune homme se mit en évidence, sous les acclamations du clan.

Nous somme réunis ce soir pour commémorer notre changement de vie. Cela fait un ans qu'une catastrophe c'est abattue sur nous, pulvérisant nos espoirs pour un futur idyllique. Cela fait un an que les bombes sont tombés sur Paris, réduisant la plupart des quartiers à l'état de ruine, et tuant des gens.

Merde... Elle serra les dents, les poings, ferma les yeux. Elle devait s'y attendre. Sa respiration s’accélérait, saccadée. Elle mit les mains sur le masque qui n'aidait pas, voulant le retirer mais se retenait. Elle ne pouvait pas faire ça, ça allait la tuer. De grosses larmes roulèrent sur ses joues. Elle aurait voulu hurler, s'éloigner, faire quelque chose mais son corps était envahie de sentiments contraires qui la figeait et la faisait paniquer. Malgré sa crise, elle tentait de rester le plus discrète possible afin de ne pas se faire repérer. C'était sans compter sur les halètements qui accompagnaient chaque expiration.

_________________
Kit by Cruelly via Never-Utopia
by Shobu ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://elia-ls.e-monsite.com/
Invité

Invité





MessageSujet: Re: [EVENT TERMINE] - Que nos larmes coulent   Sam 15 Aoû - 21:14

Vale se baladait un peu au hasard dans la ville dont il avait complètement oublié le plan et tentait de repérer quelque chose d'intéressant depuis sa cachette actuelle en haut d'un grand building. Il zoomait sur différents bâtiments, et remarqua de la lumière sortant du plus grand. Sans doute un rassemblement… Très peu pour lui, mais il pourrait y trouver quelqu'un avec qui parler, la solitude commençait à le peser.

Il se mis donc en route, passant de toits en toits, et arriva à destination sans encombres. Il s'adossa à un mur, regardant par une vitre brisée la foule assemblée et écoutant attentivement le discourt du blondinet. C'était un bon résumé, bien qu'il se sentait relativement détaché de cet événement, comme si c'était une vie oubliée…

A la fin, soupira et remarqua une fille regardant la ville. Il écouta sa prière, et quand elle eu fini, il se mit à quelques mètres d'elle, posant son sniper crosse sur le sol, s’appuyant dessus. Si c'était le temps des prières et des honneurs, c'était bien sa veine…

-Je débarque dans ce monde en ruine en sachant à peine qui je suis… Pas de famille, pas d'amis, personne pour qui prier… Mais sur mon chemin, j'ai croisé de nombreux cadavres, des hommes, des femmes, des enfants. Certains n'auront personne qui priera pour eux.

Il ferma les yeux sous son masque, repensant aux soldats dans le métro, même les zombies qu'il avait tué, eux aussi étaient des victimes autant que les autres.

-Alors à tous ces gens sans noms qui jonchent et parcourent les rues que je ne connaîtrais jamais… qui qu'ils furent, aucun n'a mérité cela. Mourir déchiqueté vivant, écrasé sous un immeuble, être infecté… Personne ne devrait crever comme ça, et il faut lutter pour que ça n'arrive plus demain à tout ceux encore debout.

Il lâcha un nouveau soupire, et retourna à son mur, fusil contre lui. Il regardait la jeune fille à travers son masque. Un mince sourire apparu sur son visage. Il y avait toujours des gens qui se faisaient des teintures ? Comme quoi, ce n'était peut-être pas si mal que ça la vie en ces temps là...
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Messages : 40
Date d'inscription : 11/08/2015
Age : 17
Localisation : Trois-Rivière/Québec/Canada :p



Votre personnage
Mes liens: Aucun.
Age : 19
Equipements:

MessageSujet: Re: [EVENT TERMINE] - Que nos larmes coulent   Sam 15 Aoû - 21:50

Elle se retourna en entendant une voit masculine... Un homme en combinaison militaire ce tenait là, arme accoter au sol, et fit un petit discours, l'imitant... Alee continua de le regarda jusqu'à la fin. Whoah... C'était incroyable comment ils ne voyaient pas les choses pareilles ! Lui priait tous ces gens peut importe leurs vies, elle condamnait les gens avec plaisir. Un enfant, un vieux, peut comptais ! Ils allaient tous mourir !
Son discours la fit rire aux éclats, lui faisant oublier la précédente tristesse... Cet homme avait l'air ci sérieux! Il plaisentais, vrai?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Admin
Admin
avatar

Messages : 67
Date d'inscription : 26/07/2015
Age : 22



Votre personnage
Mes liens: Aucun.
Age : 28
Equipements:

MessageSujet: Re: [EVENT TERMINE] - Que nos larmes coulent   Sam 15 Aoû - 22:25

Le binôme était partit tôt pour y arriver, et Larkin avait guidé Anna sur le chemin, en évitant le plus possible les infectés, il n'avait pas envie d'entendre un coup de feu ce soir, heureusement la zone avait été largement nettoyée par les groupes de chasse dont il faisait partis.
Il fallut donc se frayer un chemin au travers des ruines, souvent le major retenait un juron en entendant Anna marcher, malgré tout il tentait de se rappeler que la discrétion était une spécialité de tireur d'élite.
Malgré tout ils arrivèrent à bon port au Louvre, le bâtiment en ruine s'élevait devant eux, des vitres brisés étaient visibles sur la pyramides, signe des bombardements.

Ils se glissèrent dans le musé pour y trouver une assemblée très diverse, à la grande surprise de Larkin il y avait même des hyènes, comme quoi le devoir de mémoire n'atteignait pas que les gens saint d'esprit.
Le binôme se posa au coin d'un feu qui crépitait doucement, il y avait quelques autres militaires qu'il salua sans aucune forme de hiérarchie, ce soir il n'était pas question de parler de grade.

Tous portaient leurs épais masque à gaz dont ils se seraient bien passés, mais la protection avant tout. Un jeune homme que Larkin n'avait vu que très peu, ses cheveux blond tranchait totalement sur l'ambiance sombre de l'ensemble des gens présents.


-Nous somme réunis ce soir pour commémorer notre changement de vie. Cela fait un ans qu'une catastrophe c'est abattue sur nous, pulvérisant nos espoirs pour un futur idyllique. Cela fait un an que les bombes sont tombés sur Paris, réduisant la plupart des quartiers à l'état de ruine, et tuant des gens. 

Ces mots pleins de vérités, bien que résonnant comme un résumé pour Larkin n'eurent pas le même effet sur Anna, en effet un bruit d'halètement étouffé par le masque lui provenait aux oreilles, le commandant n'avait pas l'air dans son assiette et ce dès le début.
Les poings crispés, Anna semblait soumise à une crise de panique.


Lui mettant doucement la main sur l'épaule, il fit de son mieux pour se montrer réconfortant, il lui tendit une canette qu'il avait trouvé dans les ruines, un système bricolé dessus perçait la partie supérieur à l'aide d'une paille qu'il brancha sur la prise prévu à cet effet sur le masque d'Anna

-Détendez vous commandant, vous allez faire peur aux gens, parmi nous d'eux c'est moi qu'on surnomme Larkin le dingue pas vous ! Allez buvez ça j'ai tiré ce soda de mes réserves je vous rassure il est passé à la décontamination vous pouvez le boire sans risque.

Il prit une autre canette qu'il brancha à son masque avant de la siroter pour lui montrer qu'il n'y avait pas de risque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité





MessageSujet: Re: [EVENT TERMINE] - Que nos larmes coulent   Sam 15 Aoû - 23:00

Vale la toisa derrière son masque. C'est le problème quand des gens aux idées opposées se rencontrent, ça peut vite faire des étincelles. Mais il résista à l'envie de la pousser dans le vide juste pour voir comment elle volait, il enleva des salissures sur le canon de son Hecate et regarda la ville qui s'étendait sous eux.

-On prie tous de manière différente, mais souvent pour les même personnes. Estime toi heureuse de te souvenir de ta famille, au moins toi tu peux la juger.

Il se lassa glisser le long du mur, sans la regarder. Mais il revint à elle au bout d'un instant

-Jolie couleur au passage.
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Messages : 40
Date d'inscription : 11/08/2015
Age : 17
Localisation : Trois-Rivière/Québec/Canada :p



Votre personnage
Mes liens: Aucun.
Age : 19
Equipements:

MessageSujet: Re: [EVENT TERMINE] - Que nos larmes coulent   Sam 15 Aoû - 23:10

Elle essuya une larme...

''Oh? Monsieur a perdu la mémoire? Monnnsieur se rappelle de son nom ? Et merci''

Elle tira la langue en faisant levant deux doigts a ces yeux en mode KAWAIIII. Elle aussi étais satisfaite de sa couleur, c'était joli, coloré, ça la représentait bien... Ce monsieur avait l'air triste. Peut être Alee pouvait-elle s'amuser avec monsieur ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité





MessageSujet: Re: [EVENT TERMINE] - Que nos larmes coulent   Sam 15 Aoû - 23:34

Il sentait son sourie s'élargir quand il entendit sa manière enfantine de parler. Des gens fou comme ça... C'était souvent amusant de parler avec eux. Il se détendit un peu en regardant sa plaque d'identification.

-Apparemment je m'appelle Vale Drake. Militaire amnésique d'après ce que j'ai compris... Et toi ma mignonne ? Tu as un nom ?

Il la regardait sans bouger la tête, ''Dieu que c'est pratique un masque intégral, ça permet de mater  tranquillement aussi si on fait gaffe à la la position de sa tête...'' C'est ce qu'il pensait, et il ne s'en privait surtout pas.
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Messages : 40
Date d'inscription : 11/08/2015
Age : 17
Localisation : Trois-Rivière/Québec/Canada :p



Votre personnage
Mes liens: Aucun.
Age : 19
Equipements:

MessageSujet: Re: [EVENT TERMINE] - Que nos larmes coulent   Sam 15 Aoû - 23:48

Alee pensa quelques secondes...

''Ohhhhhh... J'imagine que ton fusil est robuste alors ?''

Dit-elle en riant à nouveau, tournant sur elle-même en un petit cercle, regardant au sol si elle trouvait quelque chose d'intéressant... Évidemment, elle savait que ça phrase étais a double senses, mais s'en foutais. C'était un cessé le feu, et elle allait bientôt repartir chez les hyènes se saouler dur...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité





MessageSujet: Re: [EVENT TERMINE] - Que nos larmes coulent   Sam 15 Aoû - 23:57

Edouard détestait cette cérémonie. Seulement l'idée avait-elle émise qu'il la détestait déjà de tout son être. Non seulement il se demandait comment il était possible de "fêter" une telle date mais, en plus, la cérémonie le conduirait en la présence d'un grand nombre de personnes. Trop de monde dans une seule et même pièce que lui. La crise d'angoisse lui serait inévitable. Il devrait donc faire mine que tout allait pour le mieux. Juste à l'idée, il avait dégluti. Son poing s'était serré dans sa poche et, dans le silence de son esprit, il avait espéré que ce jour-là, il serait excusé.

La soirée était arrivée. Malheureusement, il devait bel et bien y assister. Il n'avait pas eu l'envie d'être là. Il ne l'avait toujours pas, d'ailleurs. Comment l'on pouvait célébrer cela ? Puis, le Chef des Sauveurs s'était présenté sur une estrade. Tous les enfants s'étaient alors agités et nombreux sont ceux à l'avoir applaudi. Le teint sombre, le visage fermé, il se lança dans un discours qui était là pour raviver l'espoir en l'humanité. Bien sûr, Jonathan voulait y croire. Sinon, il ne ferait pas partie des Sauveurs. Mais il n'avait pas le coeur à applaudir. Ils n'avaient rien fait sur cette année. Un an. Et absolument rien avait changé. Tout n'était que ruines et décombres. Les militaires présents ne communiquaient pas sur l'avancée des recherches et la présence des quelques hyènes faisait naître en Edouard une angoisse insondable.

Il devait gerber.

Il allait gerber.

Son coeur battait trop vite. Trop de monde. Il serra les dents.

Fuir. S'enfuir. Les toilettes du musée. Partant dans les applaudissements, bousculant ici et là une personne, il devait partir. Maintenant. Un couloir vide. Un autre. Le noir. Le silence. Au loin, il entendait encore les applaudissements. Sa tête tournait. Il allait s'évanouir. Il allait vomir. Il sentait les restes lui remonter. Se retenir. Pas au milieu du bâtiment.

Les toilettes « femme ». Ce n'était pas le moment pour tergiverser avec sa conscience. Il n'y avait personne de toute façon. Une toilette. Il s'accroupit. A peine mis sur les genoux qu'il ne pouvait plus contenir son estomac. Il vomit. Puis, haletant, transpirant, il s'essuie le coin des lèvres. Encore une crise de panique. Une de plus. Elle lui manquait, cette thérapeute. Elle avait eu les mots pour le rassurer.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité





MessageSujet: Re: [EVENT TERMINE] - Que nos larmes coulent   Dim 16 Aoû - 0:06

Il éclata de rire en l’entendant. Il retira le chargeur du fusil, le posa à côté de lui et lui montra.

-Ho oui, il est très solide... Tu veux t'en assurer petite ?

Dieu qu'il aimait les double sens aussi ! Il la regardait tourner, elle savait bien s'amuser au moins.

-Tu ne m'a toujours pas donné ton nom au fait.
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Messages : 40
Date d'inscription : 11/08/2015
Age : 17
Localisation : Trois-Rivière/Québec/Canada :p



Votre personnage
Mes liens: Aucun.
Age : 19
Equipements:

MessageSujet: Re: [EVENT TERMINE] - Que nos larmes coulent   Dim 16 Aoû - 0:20

La jeune femme regarda le fusil. Non, elle n'allait pas s'en assurer, ça avait l'air déjà... Hmm... Robuste quoi !

'' Bah, c'est pas important !''

Dit-elle en oubliant qu'elle devait bien articuler, étant québécoise.. Elle se passa la main dans les cheveux balayer par un coup de vent soudain.

''Alee!''
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité





MessageSujet: Re: [EVENT TERMINE] - Que nos larmes coulent   Dim 16 Aoû - 0:31

Vale haussa les épaules, rechargeant son fusil et le posant contre le mur. Il tendit une main à la prénommée Alee.

-Et bien enchanté petite !

Il avait trouvé de la bonne compagnie semblait-il. Dans tous les sens du terme, ce qui le fit sourire alors qu'il la regardait de la tête aux pieds une fois de plus. Mais avant ça... Un peu de conversation serait bien.

-Alors... qu'est-ce qui t'amène ici ?
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Messages : 40
Date d'inscription : 11/08/2015
Age : 17
Localisation : Trois-Rivière/Québec/Canada :p



Votre personnage
Mes liens: Aucun.
Age : 19
Equipements:

MessageSujet: Re: [EVENT TERMINE] - Que nos larmes coulent   Dim 16 Aoû - 0:47

La femme ria brefement et tapa puissamment dans sa main...


''J'imagine la même chose que tous ceux en bas ? Parler des défunts et tout et tout... Maintenant que c'est fait, je vais partir, retourner chez moi m'amuser ! Faut pas rester tristounet pour toujours..''


Elle commença à s'éloigner...


''Je me demande ça ce passe comment.... ''
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Fonda(préda)teur
Fonda(préda)teur
avatar

Messages : 218
Date d'inscription : 13/06/2015
Age : 20



Votre personnage
Mes liens:
Age : 27
Equipements:

MessageSujet: Re: [EVENT TERMINE] - Que nos larmes coulent   Dim 16 Aoû - 1:16

Anna avait la vision qui devenait flou et ses pensées lui hurlaient de reprendre ses esprits, de respirer pour éviter de crever. Elle repensait aux jours où elle était sortis, peu de temps après les bombardements et où elle avait pu contempler son oeuvre. Misère...

Une main se posa sur l'épaule d'Anna. Elle tourna la tête d'un geste vif, surprise mais ce n'était que Julien. C'était logique, mais elle perdait ses points de repère. Il réussit à la calmer un peu avec ce simple contact. Il la fit boire, elle s'exécuta. Elle centra ses esprits sur le liquide qui coulait dans sa gorge. Anna réussit à prendre une bonne inspiration. Elle allait mieux. Elle fit un léger mouvement de tête à Julien, en guise de merci. Elle se sentait mal de s'être affichée ainsi. La voix aussi tremblotante que ses membres, elle lui signifia qu'elle s'éloignait. Elle voudrait qu'il la suive mais n'osait pas lui demander. Elle repéra d'un regard les toilettes pour femme et s'y dirigea. Elle (ou ils si le major décidait de l'accompagner) y serai(en)t sûrement seule(s), c'était le but.

_________________
Kit by Cruelly via Never-Utopia
by Shobu ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://elia-ls.e-monsite.com/
Invité

Invité





MessageSujet: Re: [EVENT TERMINE] - Que nos larmes coulent   Dim 16 Aoû - 1:41

La porte s'était ouverte. Elle avait grincé. Non, ce n'était pas possible. Un Infecté ? Ici et maintenant ? Non. Une femme ? Qu'il soit damné. Pourquoi ne s'était-il pas rendu jusqu'aux toilettes pour les hommes ? Cela ne serait jamais arrivé. Il devait être silencieux. Se taire. Ne pas faire savoir qu'il était là. Se taire. Être silencieux. Non, l'angoisse revenait. Se faire prendre. Être pris pour quelqu'un qu'il n'était pas. Comment c'était possible ?

Vomir ? Non, ce n'était pas le moment. Il allait être découvert. Il était fait comme un rat. Et si, finalement, c'était bel et bien un Infecté ? Il avait juste envie de s'enfuir. Quelle idée de faire une telle soirée ! Il n'y avait aucunement sa place et, maintenant, il se trouvait être coincé dans les toilettes pour les femmes, avec une angoisse grandissante. De toute façon, il était fait.

Prenant une longue inspiration, il se redressa et, la tête baissée en signe de culpabilité, finit par sortir, ne cherchant même pas à croiser le regard de la femme qui pouvait bien se tenir dans la pièce. Comment lui expliquer sa présence ? Aussi, la voix chevrotante, hésitante, il tenta de se trouver une explication qui serait digne d'être acceptée.

« _ Je ... » Merde. Une militaire de l'Espoir. Il déglutit. « Désolé. Je ... Voulais pas ... » Que lui dire exactement ? Il baisse un peu plus la tête. Il n'ose pas l'affronter. S'il lui disait qu'il avait une crise d'angoisse ? Non, elle lui rirait au nez. « Je ... Je ne savais pas que ... C'était pour les femmes. » Une excuse bidon. Il le savait, en réalité, mais il ne pouvait pas lui dire la vérité. « Je ... Désolé ... » En fait, il ne sait pas quoi lui dire. Il n'a jamais été doué avec les femmes. D'autant qu'il n'est absolument pas dans son élément. Devant une peinture, ou un livre, il aurait su que dire, ou faire. Ici, dans ces toilettes, il était aussi vulnérable que s'il était face à un Infecté.

Merde. L'envie de dégueuler lui revenait. Faire bonne impression. Quelques minutes. Juste le temps qu'elle abandonne sa surveillance et il pourrait fuir. Se cacher dans les tréfonds oubliés du Musée. Se faire oublier et ne refaire surface que dans quelques jours. Quand elle serait partie.
Revenir en haut Aller en bas

Fonda(préda)teur
Fonda(préda)teur
avatar

Messages : 218
Date d'inscription : 13/06/2015
Age : 20



Votre personnage
Mes liens:
Age : 27
Equipements:

MessageSujet: Re: [EVENT TERMINE] - Que nos larmes coulent   Dim 16 Aoû - 3:36

Anna poussa la porte et pénétra dans la pièce. Elle ne fit pas attention, s'approchant de ce qui était autrefois un lavabo qui lui aurait servis à se rafraîchir le visage. Elle s'y appuya, regardant son visage dans le miroir. Son masque cachait ses lèvres tremblantes mais ses yeux rougit par la crise restaient bien visible. Un bruit derrière elle, elle se retourna d'un mouvement vif, la main sur son arme. La femme s'apaisa en voyant un homme, plus jeune qu'elle, sortir d'une cabine. Elle lâcha la crosse. Il semblait... mal en point. Elle se redressa et prit son air froid habituel. Il ne la regardait pas, il n'allait rien remarquer d'anormal sur son visage d'habitude moins pâle.

Elle fronça les sourcils en l'entendant s'excuser. Pour elle, toutes les normes sociales étaient brisées depuis bien longtemps, mais apparemment tout le monde n'était pas du même avis. Elle trouvait ça bien ridicule de s'excuser pour ça.  Elle fit un effort pour lui parler froidement, sans laisser sa voix trembler. « Reprends-toi. » Elle était tellement mal placée pour dire ça... Mais il ne le savait pas et la militaire n'allait pas lui expliquer. Elle le toisa de la tête au pied. Elle aurait pensé que les types de son espèce étaient les premiers à avoir succombés ce monde. Elle soupira, croisa les bras et s'appuya contre les lavabos. Elle qui espérait être seule ou pouvoir se changer les esprits en bavardant au calme avec son major, c'était loupé.

_________________
Kit by Cruelly via Never-Utopia
by Shobu ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://elia-ls.e-monsite.com/
Invité

Invité





MessageSujet: Re: [EVENT TERMINE] - Que nos larmes coulent   Dim 16 Aoû - 7:57

Morgan se baladait dans la chapelle et parti dehors avec deux anciens militaires qu'ils avaient recrutés. Il tata ses deux couteau cacher dans sa veste et fixa bien celui à la cuisse. Il avait reçu l'ordre d'essayer de se faire des alliées. Mais qui sera assez méritant pour se joindre au seigneur. Les sauveurs étaient constitués de jeunes inexpérimentés pensait-il, mais, il avait l'avantage du nombre, les hyènes étaient de fier combattant bien organisé avec une bonne hiérarchie a priori, c'était les alliés parfaits et l'espoir, l'espoir regorgé de guerrier expérimenter, ils étaient tous ses militaires.
Ce dernier clan était clairement celui qu'il fallait le plus se méfier, un ennemi potentiel, il réfléchit. "Quelqu'un a dit un jour, garde des amis prêts de toi et tes ennemis encore plus prêts ", c'est ce qu'il allait faire. Conclure une alliance avec L'espoir serait profitable aux fils de Jean, de plus ils ont des chercheurs qui pourront les aider à soigner leurs blessés.
Il continua de réfléchir sur les stratégies à adopter jusqu'à ce qu'ils arrivent au point de rendez-vous de la fête. Morgan posta l'ancien militaire Hans dehors, caché, pour assurer une éventuelle fuite. Il rentra donc avec l'ancien major Shaun. Ce dernier se fondit dans la masse et commença à draguer une sauveuse. Il vit un homme blond faire un discours :

"Nous sommes réunis ce soir pour commémorer notre changement de vie. Cela fait un an qu'une catastrophe s'est abattu sur nous, pulvérisant nos espoirs pour un futur idyllique. Cela fait un an que les bombes sont tombées sur Paris, réduisant la plupart des quartiers à l'état de ruine, et tuant des gens. Et pourtant, ce n'est pas ça qui nous à forcer à changer, non, c'est la maladie qui s'est répandue et qui à forcer la main à ceux qui pouvaient encore agir. Mais malgré ça nous sommes toujours vivants !"

Il se dirigea vers un buffet et mangea quelques apéritifs. Puis il aperçut une jeune femme escortée de soldat de l'espoir. Ho une porte s'ouvre peut être sur des négociations. En plus derrière son masque la femme avait l'air jolie. Il eut un sourire sadique, mais se retint et reprit un sourire enjôleur avant de partir dans leurs directions. Mais il vis la femme se dirigé vers les toilettes. Hum, justement il avait besoin de se rafraichir le visage. Il rentra à son tour dans les toilettes et se passa d'abord de l'eau sur la figure puis vis l'altercation entre les deux personnes. Il se dirigea d'abord vers la femme. Arrivé à sa hauteur, il la salua courtoisement en lui prenant la main et lui déposa une bise dessus tel un prince. Il savait que son petit numéro avait très peu de chance de marcher, mais, mieux valait mettre toutes ses chances de son côté.
"Bonsoir madame, je suis un représentant des fils de Jean. Notre Saint-Père vous salue. J'espère que vous passez une agréable soirée, après tout n'est-ce pas le but de se "cesser le feu"."
Il essaya de la faire rire, mais savait que ces faibles techniques n'allaient pas forcément marcher, il allait devoir monter d'un niveau. Il se dirigea alors vers l'homme et le fit se redresser et lui donna un coup dans le dos
"Allez mon vieux redresse toi un peu, il faut être fort dans se monde..." il se rapprocha de son oreille et lui susurra. "Sinon on meurt...." il lui souri de manière amicale "Tu devrais rentrer chez toi, je vois bien que tu n'est pas à ton aise ici."
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité





MessageSujet: Re: [EVENT TERMINE] - Que nos larmes coulent   Dim 16 Aoû - 8:51

Une main dans la poche de son blouson, légèrement en retrait, il observait régulièrement Calypso échanger avec une autre jeune fille et deux soldats, les gardant dans son champ de vision. Il ne les entendait pas, mais elle souriait. Hayden et Andrej avaient eu raison. Cette sortie semblait faire du bien à sa protégée. Elle en avait besoin, même s’il n’aimait pas l’exposer à l’extérieur. Ce soir, il ne regrettait pas de l’avoir transporté jusqu’ici.
Ils étaient partis à cinq, ce soir, mais Nina et Andrej s’étaient éclipsés dés l’arrivée, se fondant dans la foule déjà présente et Hayden se trouvait désormais bien affairé, entouré d’enfants enthousiastes ne demandant qu’à caresser le chien du jeune homme brun.
De loin, un adolescent qu’il avait été amené à soigner dans le passé le salua et Massial lui répondit d’un signe de tête, neutre, malgré les pensées l’agitant, ne laissant rien paraître aux deux jeunes gens qui avaient conversé avec lui depuis quelques minutes. Là et pas tout à fait accessible à la fois.

Soudain les enfants s’agitèrent et lorsque le calme revint un jeune homme prit la parole.

Les mots prononcés firent prendre une inspiration à l’ancien étudiant, le souvenir des proches perdus remontant durement. Ainsi que les responsabilités qu’il tirait de certaines disparitions. Un masque grave tomba sur ses traits tirés et ses dents se serrèrent. Ils avaient tous perdus, certains plus que d’autres, mais chacun avait payé le poids de cette catastrophe et les conséquences qui en avaient découlé…

Ses yeux se relevèrent vers Calypso, alors que le discours se poursuivait… Un an déjà… Un an seulement qu’ils se débattaient tous, à leur manière, s’entraidant ou s’entretuant. Pions d’un échiquier assez traître.
Un an… Et ses mains lui donnaient l’impression qu’elles lui sembleraient désormais sales jusqu’à la fin, malgré tout le reste…
Il savait que quelque chose avait pourri et s’était noirci en lui.

Une truffe froide effleura ses doigts et Massial s’accroupit auprès du chien de son cousin – qui  venait visiblement de fausser compagnie à son maître –, avant de poser sa main sur la tête du berger malinois.

« Je sais mon gros, t’as pas l’habitude de voir autant de monde… » murmura-t-il pour l’animal, alors que les derniers mots du discours s’achevaient. Célébrer les morts pour rapprocher les vivants, sur l’instant et par la suite… C’était judicieux… Visiblement, les organisateurs n’avaient pas perdus le nord…
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité





MessageSujet: Re: [EVENT TERMINE] - Que nos larmes coulent   Dim 16 Aoû - 11:15

La femme lui semblait pour le moins étrange. Une voix froide, cassante. Une militaire, qui se cachait derrière son masque. Difficile de juger de la raison de sa présence mais, ici, des deux, il était la personne en trop. Il n'avait nullement sa place dans les toilettes pour femmes. Et, déjà, elle lui avait fait sentir qu'il n'était pas le bienvenu. Sûrement parce qu'il n'était pas dans les bonnes toilettes. Aucune autre explication ne pouvait convenir à la situation. Il était en tort.

Une autre apparition se fit. Un homme, cette fois-ci. Tout ceci était étrange. Et l'esprit d'Edouard de faire le reste. Sûrement la femme avait-elle prévu de tirer son coup avec le nouvel étranger et, de façon maladroite, Jonathan avait cassé l'atmosphère. Quel idiot pouvait-il faire ! « Oh. Je vois. » Juste quelques mots. Comme elle. Inutile d'enfoncer une porte déjà ouverte, comme le dicton le disait. Inutile de parler de l'évidence même que deux étrangers se suivent dans les toilettes. Ed' avait souvent entendu les récits de ses camarades qui, dans un bar, une soirée, s'était accouplé dans ce genre de lieux. Il avait souvent eu un demi-sourire. Mais, au fond, il n'avait jamais compris l'idée.

Pourtant, avec le spectacle de l'homme, Jon' comprit que ces deux-là ne se connaissaient pas encore. Il se présenta comme un disciple des Fils de Jean, un culte sectaire, dont la foi était le ciment et la fondation. Un groupe qu'il ne voulait pas côtoyer. Des illuminés. C'était souvent à cause des religions que les guerres éclataient. Et ces derniers de croire que l'Apocalypse était le Message de leur Dieu. Juste des illuminés. Il se donnait en spectacle. Cela en était vulgaire. Etait-ce donc ainsi que ses camarades avaient eu l'habitude d'obtenir une mademoiselle pour un soir ? Pitoyable. Médiocre. Répugnant.

Puis le prêtre de venir auprès de l'homme. Plongé dans ses pensées, il fut surpris de sentir ce dernier trop proche. Il était entré dans sa zone de confort sans sa permission et, en plus de ça, vint lui taper le dos, lui signalant qu'il devait se reprendre. Comme si Edouard ne savait pas que, dehors, il était une victime. Il haïssait ce type. Mais il était incapable de lui faire du mal. Finalement, l'intrus qui se croyait tout permis vint à lui signaler que sa présence n'était plus requise. Pour qui le prenait-il ? Un vulgaire laquet ? Mais Jonathan n'avait jamais eu la force ou la conviction de tuer un être humain. Même dans ce monde, il en était incapable. Une envie de gerber lui venait.

Il était pathétique.

*Tu es tellement pathétique, Edouard. Tu mérites de crever.*, se répétait-il sans cesse.

« Je ... » Il hésitait à prendre la parole. Avait-il seulement le droit de s'autoriser ainsi à parler ? Il allait oser, malgré toute son envie de prendre la fuite, s'en aller.

Merde. L'envie de vomir.

« Je ne crois pas que vous soyez plus autorisés ici que moi-même. » Il déglutit. Son poing fermé dans sa poche, il enfonce ses ongles dans sa chair, tentant de se contrôler comme il le pouvait. « Je crois que la Mademoiselle aimerait être un peu seul et que nous la dérangeons. » Il baisse finalement la tête. Il connaît la suite. C'est dans ce genre de moments qu'il se retrouve la tête dans le miroir, le front en sang. C'est à ce moment précis qu'elle s'en va et qu'il se fait démolir. Il aurait mieux valu qu'il se taise.
Revenir en haut Aller en bas

Admin
Admin
avatar

Messages : 67
Date d'inscription : 26/07/2015
Age : 22



Votre personnage
Mes liens: Aucun.
Age : 28
Equipements:

MessageSujet: Re: [EVENT TERMINE] - Que nos larmes coulent   Dim 16 Aoû - 11:25

Si l'on comptait la crise de panique d'Anna et l'agitation ambiante, Larkin se sentait tout simplement pas du tout à sa place, bien sur être ici était une bonne idée, mais rapidement ses instinct de tireur d'élite lui hurlait que ce les danger étaient partout et les nombreux bruits qu'il n'était désormais pas habitués à entendre commençait à lui faire mal à la tête, prenant tout son paquetage avec lui (il n'était pas question de laisser son cher fusil n’importe où), il suivit Anna, qui ne semblait pas dans son assiette.
Dans ces toilettes encore en bon état malgré le temps et les catastrophes, il y trouva bien entendu son officier, qui reprenait contenance en rabrouant un civil, un jeune homme qui semblait vraiment mal en point et un individu louche en costard qu'il catégorisa tout de suite comme quelqu'un de peu recommandable, si l'on oubliait la demi-douzaine de fantômes qui passaient dans la pièce tout allait bien.

Le major secoua la tête pour chasser ces visions parasites, ce n'était vraiment pas le moment de sombrer, autant faire ça quand on était seul, l'homme qui se présentait comme membre des fils de jean avait dit quelques mots au civil qui palissait de plus en plus, le sniper le rejoignit donc laissant les affaires difficiles à son officier, des relations froides et distante avec les fils de jean la remettrait sûrement d'aplomb, il sourit intérieurement, cela lui changerait les idées.

Le jeune homme bien que timide tentait de dire quelque chose au religieux, pour avoir déjà vu ces scènes pas mal de fois il voyait très bien comment cela allait se finir, il s'interposa donc entre les deux et prit le civil par l'épaule et lui parla d'un ton rassurant, enfin du plus rassurant que peu l'être un soldat équipé d'un masque à gaz


-Tu t'inquiète pour rien mon gars, la commandante est juste venue pour se changer les idées, toi par contre tu m'as l'air mal en point, viens avec moi sa te changera les idées.

Sans lui laisser le temps de répondre, il l'emmena dans les toilettes voisines qui elles étaient beaucoup plus calme, en passant il fit un signe à Anna, un signe en jargon militaire qu'elle seule pourrait comprendre qui signifiait la chose suivante. « Contact, on dégage » le vrai sens semblait évident à décrypter pour elle, il n'avait pas envie de rester plus longtemps avec ce type.

Il poussa la porte des toilette pour homme et confronta enfin le jeune homme qui se trouvait de plus en plus blanc, néanmoins il produisit une autre canette dans sa main qu'il lui lança distraitement avant de lui tendre la main.

-Major Larkin de l'armée, je ne t'ai jamais croisé auparavant ici non ? Au passage pas mal ta tentative, tu gagnerai à prendre confiance en toi je pense.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité





MessageSujet: Re: [EVENT TERMINE] - Que nos larmes coulent   Dim 16 Aoû - 11:33

Le masqué tin le choc sans ciller, et lança un bref regard à la foule plus bas. Malgré son discourt de tout à l'heure, il ne se sentait pas autant concerné qu'il le devrait. Il avait bien remarqué des militaires en bas qui pourraient lui être utiles... Mais ce n'était pas le but de la soirée non ? Il avait bien envie de se détendre un peu, et de rester en la drôle de compagnie qu'était cette Alee.

Il se releva tranquillement, replaçant son fusil derrière son épaule, se tournant vers elle.

-Si tu vas t'amuser, je peux t'accompagner ? Je n'ai pas vraiment eu le temps de faire une pause depuis que je me suis réveillé dans le métro, ni boire quelque chose d'autre que de l'eau...


Un type armé jusqu'aux dents qui demande ça à une fille beaucoup plus jeune que lui, ça faisait un peu bizarre, mais ça n'avait pas l'air d'être important pour elle... Et il détestait les enterrements ou les soirées commémoratives dans le genre triste sans rien de bon à boire. Si elle acceptait, la suite promettait d'être amusante !
Revenir en haut Aller en bas

Fonda(préda)teur
Fonda(préda)teur
avatar

Messages : 218
Date d'inscription : 13/06/2015
Age : 20



Votre personnage
Mes liens:
Age : 27
Equipements:

MessageSujet: Re: [EVENT TERMINE] - Que nos larmes coulent   Dim 16 Aoû - 11:45

Le jeune homme n'avait pas eu le temps de répondre. Un brun, de taille moyenne, les cheveux longs, entra dans la pièce sans prévenir. Il s'approcha des lavabos puis prit la main d'Anna pour l'embrasser. Elle lui lança un regard haineux. Si ce n'était pas une soirée pour rassembler les peuples, elle lui aurait envoyé son poing dans le nez. Il se présenta ensuite et son mépris pour lui ne fit qu'augmenter. Fichue sectaire.

Alors que le crétin continuait à faire son show, cette fois auprès du garçon, le major intervenu pour calmer un peu le jeu, coupant la parole à Anna qui allait se montrer plus agressive. Soulagée que cette situation soit désamorcée, elle suivit le soldat dans les toilettes pour hommes sans manquer de toiser froidement l'homme.

Elle laissa son collègue faire la conversation avec le garçon. Il était bien plus douée qu'elle pour ça. Elle se contenta de s'asseoir sur le sol, dos contre un mur. Elle allait mieux à présent. Cette intervention lui avait changée les idées. Elle finit tout de même par lâcher un « Officier Anna Vignet. » lorsque le dialogue s'y prêta. Anna repensait aux paroles de Julien, sur le fait qu'ils gagneraient à connaître les autres... Mais choisis de les ignorer pour le moment.

_________________
Kit by Cruelly via Never-Utopia
by Shobu ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://elia-ls.e-monsite.com/
Invité

Invité





MessageSujet: Re: [EVENT TERMINE] - Que nos larmes coulent   Dim 16 Aoû - 11:56

Morgan souffla de rage, mais garda quand même son calme. Ces officiers ne l'aimaient pas, et établir des liens d'amitié avec eux allait être difficile. Il regarda sérieusement Anna avant qu'elle sorte. Il avait compris que son statut dérangeait.
* Quel est le problème avec les fils de Jean ? Je croyais que les militaires devaient garder leurs sang-froid en toute circonstance. * il ricanant et la dépassa en direction de la porte *.... Vous n'êtes que des pantins ! * il garda la porte ouverte et se plaças contre celle-ci *Les dames d'abord ! Vous devriez profiter de la fête ! *
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé







MessageSujet: Re: [EVENT TERMINE] - Que nos larmes coulent   

Revenir en haut Aller en bas
 
[EVENT TERMINE] - Que nos larmes coulent
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» [EVENT TERMINE] Let's go camping
» [EVENT TERMINE] Soirée de rentrée de l'AWH
» [EVENT TERMINE: INVASION KONOHA] La Marche Sur Konoha - Partie 2: L'attaque!
» Quand Coulent les Larmes du Rossignol [Rang C][Pv: Natsume Homura]
» ~ Des poèmes qui font couler les larmes ~

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Une lumière derrière les ombres :: Zone de RP - Paris :: Le centre ville :: Le Louvre-