Vote !
Tops-Sites
Une lumière derrière les ombres
BONJOUR ! Uldo est fermé mais le roi est mort, vive le roi ! Vous pourrez jouer dans notre univers ici : http://z-epidemie.forumactif.com/ !


Forum RPG post-apo'
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [EVENT TERMINE] - Que nos larmes coulent

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Invité

Invité





MessageSujet: Re: [EVENT TERMINE] - Que nos larmes coulent   Dim 16 Aoû - 12:23

Il s'était à nouveau raidi. Comment les gens pouvaient autant se permettre de le toucher. Ne sentaient-ils donc pas toutes les ondes négatives à son approche ? Pourtant, il n'avait pas pu s'enfuir. Il lui était impossible de vraiment fuir la présence d'un nouveau militaire. S'il avait cru en une quelconque entité supérieure, il se serait demandé ce qu'il avait pu lui faire pour se retrouver mêlé à tout cela ? Mais il ne pouvait s'en vouloir qu'à lui-même. S'il s'était seulement rendu dans les toilettes pour hommes dans un premier temps, jamais ceci ne serait arrivé. Il n'aurait pas rencontré la militaire, suivie de près par le religieux, suivi encore de cela par ce nouveau militaire. Des hommes et femmes dangereux, s'il en était. Et au milieu de ce beau monde, Edouard, le pauvre benêt qui n'était pas à sa place.

Dans la hiérarchie animale, Jonathan n'était qu'une proie, entourée de trois prédateurs, voire super-prédateurs. Il en avait lu un rayon sur les animaux, avant l'Apocalypse. Il s'était renseigné sur l'échelle et la hiérarchie et, ici, au milieu de ces derniers, il ne valait mieux guère qu'une antilope entourée de lions. Pourtant, entre les trois alphas, aucun ne s'intéressait vraiment à lui. C'était davantage un combat de coq, un rapport de dominance qui s'était installé.

Il fut emmené malgré lui. Il haïssait le contact physique avec toute personne, étrangère ou familière. Mais il lui semblait que même durant l'Apocalypse, les gens se plaisaient à le toucher. Ils ne pouvaient pas savoir, sûrement. Mais quelle était l'idée de toucher un parfait inconnu ? Edouard n'y était pas à l'aise et continuait de se retenir. Vomir. Quand il serait seul. Seulement à ce moment-là.

Ils étaient entrés dans les toilettes pour les hommes, rapidement suivi par la militaire qui n'avait pas sourcillé devant le fait d'entrer dans les toilettes qui n'étaient pas de son genre. N'avait-elle que faire d'une telle étiquette sociale ? Edouard se serait-il trompé lorsqu'il s'était imaginé qu'elle était offusquée de découvrir un homme dans les toilettes pour femmes ? Le cerveau en ébullition, encore abasourdi par les récents événements, Jonathan fut surpris de voir le militaire se présenter.

« _ Major Larkin de l'armée, je ne t'ai jamais croisé auparavant ici non ? Au passage pas mal ta tentative, tu gagnerai à prendre confiance en toi je pense. » Un compliment, d'une certaine façon. Il lui avait tendu la main pour le saluer. « Je ... Sûrement. Merci. » Il répondait brièvement, ne sachant pas vraiment ce qu'il devait dire ou faire. Il le remerciait pour le compliment et acquiesçait devant l'autre remarque. Prendre confiance en soi ? C'était bien une remarque militaire. C'était lui qui portait l'arme, qui était entraîné à pouvoir se défendre. Ici, ce n'était pas le monde d'Edouard. Il n'avait jamais été éduqué à survivre, à se battre. Il avait étudié toute sa vie. Dorénavant, il était dans un musée. Non pour observer quelques oeuvres d'art hors normes, mais pour célébrer l'Epidémie.

« _ Officier Anna Vignet. » Elle était toujours sèche. Brève. Froide. Sûrement portait-elle un masque supplémentaire en plus du masque à gaz. Sûrement était-elle différente en compagnie de proches. Mais il n'était qu'un étranger et elle marquait une distance brute entre eux deux. Compréhensible. Logique. Edouard avait déjà serré la main, bien qu'encore hésitant. Il observe ses deux interlocuteurs. *Je suppose que c'est à moi de me présenter.*

« _ Edouard Delataine. Juste ça. » Il sourit légèrement à sa courte plaisanterie. Il ne porte aucun titre. Il n'est ni officier, ni major de quoi que ce soit. Tout au plus, c'est un Sauveur. Mais même au sein de son groupe, il ne représente rien. Il n'est qu'un être ordinaire. « Je suis juste un Sauveur comme un autre. Cela fait plusieurs mois que je fais partie du groupe mais je n'ai rien accompli. Même pas sûr que William sait qui je suis. » L'envie de vomir s'en va enfin. Il retrouve un peu son calme mais il n'est pas encore tout à fait à l'aise. Que lui veulent ces deux-là, au final ? « Au vu de votre équipement, vous faites partie des militaires de l'Espoir, c'est ça ? » Il tente une approche sociale. Ce n'est vraiment pas sa spécialité. Il déteste même cela mais c'est le moment pour lui d'en savoir davantage. Ou peut-être n'apprendra-t-il rien et vont-ils déjà s'en aller sans plus attendre. De toute façon, ce n'est qu'un être ordinaire. Il ne sait rien faire d'exceptionnel. Alors, bon. Qu'ils le laissent à sa misérable solitude.
Revenir en haut Aller en bas

Admin
Admin
avatar

Messages : 67
Date d'inscription : 26/07/2015
Age : 22



Votre personnage
Mes liens: Aucun.
Age : 28
Equipements:

MessageSujet: Re: [EVENT TERMINE] - Que nos larmes coulent   Dim 16 Aoû - 12:48

Enfin un peu de calme, bien que le jeune homme ait été une superbe excuse pour se sortir de cette situation qui risquait de se finir d'une balle dans la tête de quelqu'un, il restait néanmoins amusant de trouver quelqu'un qui était encore attaché aux croyances et habitudes de l'ancien monde . En soit c'était un cas plutôt rare, et il voyait malgré tout une sorte d'inadapté dans une société d'inadapté c'était assez ironique en un sens.
Le major se détendit un peu, il y avait définitivement moins de monde ici, les fantômes semblaient aussi se dissiper, même s'il entendais encore des pleurs d'enfant dont il n'arrivait à déterminer la réalité ou pas.

Le plus amusant dans cette situation c'est qu'elle le ramenait en arrière, des années auparavant, avant que l'épidémie ne commence, ces yeux ils les avaient déjà vu chez d'autre qui regardaient les militaires comme des étranger venu pour une raison X ou Y dans leurs pays. C'était décidément très étrange, et bizarrement Larkin se sentit pris de sympathie pour lui.
Les cours élémentaire de contact avec les populations locales lui revinrent, en fait on pouvait effectivement comparer Paris à un pays en guerre avec ses populations réfugiés.

C'est donc avec une certaine désapprobation qu'il entendit Anna s’adresser froidement au jeune homme. Larkin tenta comme il put de calmer le jeu.

-Edouard donc ? Oh un sauveur comme un autre je ne pense pas, si tu est là c'est que tu dois bien servir à quelque chose non ou du moins tu vas servir. Si je fait un jugement de stéréotype, du doit être plutôt bon universitairement parlant non ?

Il avait au moins la présence d'esprit de les reconnaître pour ce qu'ils étaient, et visiblement il reprenait une certaine contenance ce qui était vraiment appréciable.

-Tout à fait tu à d'ailleurs au fond le commandant en chef de notre bande de désœuvré,les scientifiques ne sont pas venus, ils s'isolent souvent pour leurs recherches, ironiquement c'est ceux que l'on voit le moins
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Fonda(préda)teur
Fonda(préda)teur
avatar

Messages : 218
Date d'inscription : 13/06/2015
Age : 20



Votre personnage
Mes liens:
Age : 27
Equipements:

MessageSujet: Re: [EVENT TERMINE] - Que nos larmes coulent   Dim 16 Aoû - 13:07

Julien était comme un pont entre le monde d'Anna et le monde réel. C'était lui qui faisait la liaison avec les autres être humains. Elle était presque admirative de la façon dont il s'adressait au garçon. C'était naturel et rassurant. Elle soupira sous son masque. La militaire savait qu'elle ne pourrait pas être comme lui de si tôt. De toute façon le but n'était pas de le devenir. Elle écouta la conversation et fit un mouvement de son index et majeur partant de son front en guise de salut lorsqu'il la présenta. Elle resta assise contre le mur, les genoux pliés.

« Ca va mieux ? »

Elle avait interrompu la conversation sur les scientifiques, préférant ne pas rentrer dans les détails. Son regard, tout comme sa voix, s'étaient légèrement adoucis. Le pauvre garçon, Edouard, cherchait sûrement la solitude dans les toilettes lui-aussi.

« Excuse-moi d'avoir débarquée comme ça, tout à l'heure. Et merci Major, je crains que j'étais à deux doigts de rompre le cessez le feu. »

Son ton n'était pas en accord avec ses paroles, mais elle le pensait quand même. Il avait l'air encore plus mal à l'aise en société qu'elle, le pauvre bougre.

_________________
Kit by Cruelly via Never-Utopia
by Shobu ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://elia-ls.e-monsite.com/
Invité

Invité





MessageSujet: Re: [EVENT TERMINE] - Que nos larmes coulent   Dim 16 Aoû - 13:47

Morgan pesta un peu qu'Anna le nargue comme ça en ne lui prêtant aucune attention. Il reviendrait un peu plus tard dans la soirée en tant que second de Seona. Il aperçut alors un jeune homme qui laissait son chien se faire caresser par tous les gosses de la fête. C'était pathétique, comment on pouvait avoir autant d'affection pour un simple chien. Il s'avança alors étonner. Il caressa lui aussi le chien sur le front, mais se retira bien vite. Ouais cela ne lui plaisait guère. Il s'adressa alors avec un sourire amical au jeune homme.
*Bonsoir je suis Morgan Castellionnos, je suis le bras droit de Seona Nemar, du clan des fils de Jean. J'espère que vous passez une agréable soirée, vous faites führer avec votre chien. Sans mauvais jeux de mots. *
Il regarda alors le chien avec le même regard vide que tantôt.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité





MessageSujet: Re: [EVENT TERMINE] - Que nos larmes coulent   Dim 16 Aoû - 15:40

Il avait devant lui deux militaires. Deux personnages avec une influence et un pouvoir, d'autant qu'ils avaient l'entraînement et savaient donc parfaitement se défendre en situation de combat. Lui, il n'avait que ses quelques études littéraires. Contrairement aux deux soldats, il n'avait pas sa place au sein de ce nouveau monde. Il se sentait soudainement écrasé par l'ampleur de cette nouvelle. Il n'avait jamais eu sa place en ces lieux. Il n'avait jamais été à sa place. Même dans l'Ancien Monde.

C'est le Major Larkin qui le sortit de sa torpeur. Il semblait sincèrement penser qu'Edouard avait son épingle à tirer dans tout ce jeu apocalyptique. L'homme semblait avoir plus foi dans le personnage que ce dernier en lui-même. Ce n'était finalement pas si rare. L'homme se mit à le juger, sur base de ses connaissances de l'Ancien Monde. Un universitaire ? C'était exact. Mais tout cela n'était que du passé. Il n'était qu'un Sauveur. Ici, on se souciait peu du passé. Il fallait pouvoir montrer sa contribution au quotidien, essayer d'élaborer un avenir meilleur. Que vous ayez été un carrossier, un plombier, un avocat ou un professeur, encore aux études ou accompli, l'Apocalypse avait balayé les rêves et succès du passé.

« _ C'est exact. J'allais obtenir mon diplôme en langues anciennes quand ... L'Epidémie a dévasté le monde. Et je suivais quelques cours le soir en politique internationale. Lorsque j'avais du temps libre, je lisais quelques grands noms. Mais ... C'est du passé. » Son regard s'était éteint. Au souvenir de ce passé qu'il aimait tant, il se rappelait sa misérable condition. Il n'était plus l'universitaire bientôt diplômé. C'était fini le temps où il traînait en soirée à étudier la politique internationale. Lointain le temps où il traînait dans une bibliothèque ou un musée. Tout cela, il devait le mettre de côté et travailler pour le bien du plus grand nombre.

Finalement, le Major présenta la femme comme sa supérieure et, de ce qu'il comprenait, elle était même la Commandante de l'Unité présente sur Paris. Il parla vaguement des quelques scientifiques qui cherchaient encore -en vain, selon Edouard- un remède à la Pandémie. C'est alors qu'elle prit la parole, à la grande surprise de Jonathan. Ne montrant pourtant rien de cela, écoutant poliment cette dernière, il crut saisir qu'elle s'inquiétait vaguement.

« _ Ca va mieux ? », avait-elle lâché. « Excuse-moi d'avoir débarquée comme ça, tout à l'heure. » Et de remercier son homme pour l'intervention. Elle semblait être moins posée que ce dernier, plus encline à s'énerver, à perdre son sang-froid. En tout cas, c'est ce qu'Ed' vint à comprendre de ce nouvel échange.

Avait-elle compris ce qui avait motivé Jon' à s'enfuir de la sorte ? Avait-elle saisi qu'il avait été pris d'une crise d'angoisse et s'était alors réfugié ici, dans les toilettes désaffectées ? A l'idée d'être démasqué, une nouvelle angoisse le prit à la gorge. Et si son secret était révélé.

Non. Garder son calme. Ne pas angoisser.

Le ton qu'elle avait employé était plus doux, un poil moins cassant et plus chaleureux. Il ne devait pas paniquer à l'idée de se faire prendre. Il devait simplement exposer les faits, sans parler de ses crises et de ce que cela entraînait comme réaction. « Je ... Oui, je vais mieux. Je n'aime pas beaucoup la présence d'autant de gens dans une même pièce. » Et de conclure. « Trop de bruits. » Il déglutit encore. Il avait réussi à reprendre contenance mais ne savait exactement que dire ou que faire avec ces militaires. Devait-il continuer de parler ou se taire ? Que pouvait-il bien demander ?

« _ Je n'aurais pas dû être présent dans ces toilettes. Je tenais à m'excuser, Mademoiselle Vignet. Officier Vignet, je veux dire. » Et de s'abaisser encore, gêné. Il avait encore bégayé sur la fin. Il avait paniqué. Il devait l'appeler comment ? Mademoiselle ? Officier ? Et concernant l'autre militaire ? Monsieur ou Major ? Pourquoi tout était si compliqué dans la vie ?

« _ Malheureusement, je ne suis pas d'une grande aide pour l'Espoir, je pense. Et je suis incapable de tuer un Infecté sans m'en sentir mal. » Il s'était à nouveau tourné vers le Major. Deux militaires. Un civil. Et ses angoisses sournoises qui le rendaient malade à chaque instant.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité





MessageSujet: Re: [EVENT TERMINE] - Que nos larmes coulent   Dim 16 Aoû - 16:44

Visiblement, Kblac avait plus de succès qu’il n’en souhaitait et il esquiva les caresses d’un gamin l’ayant suivi, semblant aspirer à un peu plus de calme.

« Shh… Calme. » souffla Massial, abandonnant son impassibilité pour un ton bas et apaisant.

Sa main quitta le pelage chaud lorsqu’une autre s’y logea. Une main d’adulte. Le chien d’Hayden se coucha, le regarda, puis l’inconnu, comme s’il se demandait avec lassitude ce qu’ils avaient tous à le tripoter. Tournant la tête vers l’inconnu, Massial fut surpris de l’apparence qu’il découvrit –
des gens s’habillaient encore ainsi par les temps qui couraient ? – mais ses traits n’en trahirent rien. Le sourire amical de l’homme brun ne trouva pas d’écho chez son interlocuteur.

« Bonsoir je suis Morgan Castellionnos, je suis le bras droit de Seona Nemar, du clan des fils de Jean. J'espère que vous passez une agréable soirée, vous faites führer avec votre chien. Sans mauvais jeux de mots. »

Jeu de mot ou non, le visage du blond resta fermé. Qu’est-ce que ce type lui voulait ? Un de ces illuminés, c’était bien la dernière chose qu’il souhaitait rencontrer, encore moins avec Calypso dans les parages. Ces gens n’étaient pas nets, ce n’était plus un secret pour grand monde.

« Plus qu’il ne le souhaite, visiblement. » répondit-il avec un calme distant, sans prendre la peine de se présenter à son tour, préférant faire court. « Vous désirez ? »

A un autre lieu, à un autre moment, une telle rencontre, une telle proximité n’aurait jamais eu lieu. Autant il se méfiait des hyènes, autant son potentiel de sympathie envers les fils de Jean était inexistant.
D'un geste de la main, il dissuada un nouveau gamin d'approcher.
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Messages : 40
Date d'inscription : 11/08/2015
Age : 17
Localisation : Trois-Rivière/Québec/Canada :p



Votre personnage
Mes liens: Aucun.
Age : 19
Equipements:

MessageSujet: Re: [EVENT TERMINE] - Que nos larmes coulent   Dim 16 Aoû - 19:24

-Si tu vas t'amuser, je peux t'accompagner ? Je n'ai pas vraiment eu le temps de faire une pause depuis que je me suis réveillé dans le métro, ni boire quelque chose d'autre que de l'eau...

Oh ? C'était ça premier journée ? Intéressant.... Elle sourit largement, revint vers lui, pris sa main ganté et l'entraina en bas, se frayant un chemin dans la foule un peu plus agitée que plus tôt...

''Mais bien sûuuuuur que tu peut venir ! Ah, par contre, interdiction d'utiliser ton gros machin... Heu ton fusil. Sur ce point, je préfère être clair, car sinon tu vas finir en Barbecue !''
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité





MessageSujet: Re: [EVENT TERMINE] - Que nos larmes coulent   Dim 16 Aoû - 19:45

Vale la suivit sans résistance, même si ils passaient au milieux d'une foule relativement dense, chose qu'il détestait, il essaya de rester détendu tout du long. Finalement ils sortirent du bâtiment et de la masse humaine, et fini de se retenir de rire.

-Ça dépend duquel tu parle ! je veux bien éviter de me servir de mes armes... mais pour mon gros fusil, ça reste à voir ma jolie !

Vu son caractère, il ne devait rien risquer... quand bien même, il avait un masque anti-baffes. Mais il ne devrait pas trop servir.

-C'est par où ?
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Messages : 40
Date d'inscription : 11/08/2015
Age : 17
Localisation : Trois-Rivière/Québec/Canada :p



Votre personnage
Mes liens: Aucun.
Age : 19
Equipements:

MessageSujet: Re: [EVENT TERMINE] - Que nos larmes coulent   Dim 16 Aoû - 20:01

'' Par ici! '' Elle lâcha sa main et marcha d'un bon pas en direction du métro...

Elle avait très bien entendu son sous-entendu qui n'en était pas vraiment un... Il été clair et ne passait pas par 4 chemins, mais elle n'était pas vraiment intéressée... Bien sûr, il était intéressant, mais n'avait rien qui lui plaisait particulièrement..
C'était calme, aucun sans âmes en vue...

''À mon avis, plusieurs doivent déjà être chauds, donc tu n'auras pas de difficultés à te trouver un ou plusieurs compagnons...''
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité





MessageSujet: Re: [EVENT TERMINE] - Que nos larmes coulent   Dim 16 Aoû - 20:13

Il regardait de part et d'autres de la rue, cherchant des traces de mouvements. Il aurait dû dire de passer par les toits... Il était un peu déçu de sa réaction, mais bon, ils venaient de se rencontrer, il en reparlerait après quelques verres.

Il vit qu'ils approchaient du métro... raaaa pourquoi là ?! Il inspectait de plus en plus les alentours, peu enclin à y retourner. Il essaya de rester quand même assez détendu, il devait s'amuser, pas l'inverse.

-Je n'aime pas trop être entouré d’autant de gens... Je vais probablement prendre à boire et m'installer dans un coin. Ça se passe dans le métro ? ... Youpi...
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Messages : 40
Date d'inscription : 11/08/2015
Age : 17
Localisation : Trois-Rivière/Québec/Canada :p



Votre personnage
Mes liens: Aucun.
Age : 19
Equipements:

MessageSujet: Re: [EVENT TERMINE] - Que nos larmes coulent   Dim 16 Aoû - 21:20

-Je n'aime pas trop être entouré d’autant de gens... Je vais probablement prendre à boire et m'installer dans un coin. Ça se passe dans le métro ? ... Youpi...

'' Oh ? Hmm.. Ok.. Et oui, ça ce passe dans le métro.''

Elle aussi allait prendre a boire... Beaucoup, même. Alee avait l'intention de s'amuser au maximum ! Oh, d'ailleurs, on entendait très bien les tambours déjà... Elle sourit et accéléra le pas..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Admin
Admin
avatar

Messages : 67
Date d'inscription : 26/07/2015
Age : 22



Votre personnage
Mes liens: Aucun.
Age : 28
Equipements:

MessageSujet: Re: [EVENT TERMINE] - Que nos larmes coulent   Lun 17 Aoû - 10:47

Bon, Edouard était peut être un intellectuel incapable de quoi que ce soit d'autre mais Larkin était sur que cela lui servirait un jour et s'il avait su à l'avance les événements qui allaient survenir, il n'aurait sans doute pas changé son raisonnement.
C'était assez ironique que ce qui devait constituer une sorte d'élite intellectuelle se retrouvait complètement inutile lorsque la société volait en éclat. Cependant ce n'était pas tant les connaissances académique qui importait, mais plutôt l'intelligence qu'elles avaient du créer.
C'était une chose certaine, un artisan aurait été très utile ici, pour rebâtir le Q.G. Mais tout le monde finirait par trouver sa place il le savait.


-C'est vrai que dorénavant cela ne te sera pas d'une grande utilité, mais ici tu la « chance » de pouvoir recommencer autre chose, je sais que dit comme ça, ça n'as pas l'air encourageant, mais je suis sur que tu y arrivera.

Ce qui suivit faillit le faire éclater de rire, non pas pour se moquer, mais si Edouard se trouvait effectivement être une sorte d’asocial, il avait trouvé sa contrepartie féminine en présence d'Anna qui ne supportait pas non plus les trop grandes concentration de monde.
Et encore une fois le jeune homme semblait désolé de ne pas pouvoir offrir la moindre aide.


-Et bien ce n'est pas ce nous te demanderons, laisse ce travail à ceux qui le peuvent, il y à beaucoup de façon d'aider l'Espoir et tenter de reconstruire quelque chose comme vous le faite ici c'est déjà énorme.

Le major tenta autant qu'il le pouvait de paraître sympathique, mais ce masque commençait vraiment à l'agacer, il avait l'impression que sa voix sonnait comme celle d'un fantôme tant les membranes étouffait le son
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité





MessageSujet: Re: [EVENT TERMINE] - Que nos larmes coulent   Lun 17 Aoû - 21:40

Shobu était allongé sur le toit d'un immeuble, à côté de la fête, de là où il était, il entendait parfaitement les sons de cette fête niaiseuse... Pffff, il n'aimait pas vraiment ce genre de rassemblement où les gens priait pour les morts... C'était inutile, cela ne servait strictement a rien. Cela ne les fera pas revivre, où ne les rassurera pas. Il sont morts, et puis c'est tout. Il se retourna et sortit son Dragunov, observant les alentour de sa lunette, il y avait l'air d'avoir du monde... Il commençait a s'ennuyer maintenant.... Et puis... Il y avait de la bouffe gratos. Il déplaça un peu sa lunette, et vit sa supérieur, Anna vignet, qui rentra dans les toilettes, visiblement, elle n'avait pas l'air dans son état de légume social habituel... Il souris et decendit de l'immeuble en plaçant son arme dans son dos, derrière son sac a dos. Puis, il s'approcha du lieu de la fêtes, attrapant un sac de chips au passage et jetant un oeil insidieux aux personnes présentes.
Revenir en haut Aller en bas

Fonda(préda)teur
Fonda(préda)teur
avatar

Messages : 218
Date d'inscription : 13/06/2015
Age : 20



Votre personnage
Mes liens:
Age : 27
Equipements:

MessageSujet: Re: [EVENT TERMINE] - Que nos larmes coulent   Lun 17 Aoû - 22:02

Anna s'était elle-même mise à l'écart, se reculant contre le mur. Elle hésita à se lever mais n'en fit rien. Elle resta là où elle était, suivant la conversation de plus loin. Elle écoutait le jeune garçon parler. Il avait l'air d'aimer sa vie d'avant. Pourtant, du point de vue d'Anna, ce n'était rien de bien passionnant.

Il expliqua s'être réfugié dans les toilettes pour éviter le monde. Super. Un agoraphobe. Elle n'était pas vraiment en position pour se moquer pourtant elle ne put s'empêcher de rouler les yeux. Personne ne lui voulait du mal, personne ne lui reprochait des centaines de mort. Elle sera les lèvres. Elle ne devait pas reporter son surplus d'émotions sur lui.

«  Je n'aurais pas dû être présent dans ces toilettes. Je tenais à m'excuser, Mademoiselle Vignet. Officier Vignet, je veux dire. »

Elle était la première à dire que les rangs ne signifiait plus grand chose à présent, mais elle tiqua quand même au mademoiselle. Elle n'était pas une jeune femme aux joues roses qu'il abordait en soirée étudiante. Elle ne lui en voulait pas vraiment et ne se senti pas offensée.

« Arrêtes donc de t'excuser. Ca n'a plus la moindre importance.  »

Il fallait qu'il arrête de se focaliser là dessus. Il se mettait toujours en position inférieur à ses interlocuteurs et même Anna pouvait le voir. Elle le regardait avec un mélange de pitié et d'agacement. S'il ne se respectait pas, personne ne le ferait. Du moins personne sauf le Major Larkin qui avait un côté très paternel avec le jeune homme. Ils n'étaient pas là pour jouer les baby-sitters...  

« On est capable de tuer les infectés, on ne te demandera pas de le faire. »

Elle avait pensé cette phrase rassurante, mais au final elle sonnait particulièrement froide et agressive. Elle ne le remarqua pas.

_________________
Kit by Cruelly via Never-Utopia
by Shobu ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://elia-ls.e-monsite.com/
Invité

Invité





MessageSujet: Re: [EVENT TERMINE] - Que nos larmes coulent   Mar 18 Aoû - 1:19

Morgan se mit à rigoler
*OOOooooh pourquoi tous le monde semble intéresser par ce que je suis c'est énervant à la fin. C'est vraie quoi. Nous ne faisons qu'appliquer la paroles du seigneur en purgeant le mal de cette planète. Au fond nos intérêts son communs.*
Il avait crier cette dernière phrase plus forte que les autres pour être sur que tous le monde comprenne qu'il n'était pas là pour les faire chier, mais bien pour établir un dialogue sincère et former des alliance. Il reprit très calmement.
*Donc, de quel faction faite vous partis? Vous avez l'air d'un saveur.*
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité





MessageSujet: Re: [EVENT TERMINE] - Que nos larmes coulent   Mar 18 Aoû - 17:16

Et voilà que le pingouin se mettait à rire. Est-ce qu’il avait franchement la gueule à rire, lui ? A la première phrase de l’homme, les lèvres du blond se pincèrent en signe d’agacement légèrement perceptible et la suite du discours lui aurait sans doute arraché un rictus méprisant s’il n’y avait pas pris garde. En plus, le voilà qui haussait le ton, attirant l’attention dans leur direction. De mieux en mieux, la tolérance du jeune homme fit un nouveau bond vers le bas… lui qui pensait avoir touché le fond depuis un moment, de ce côté-là....

Purger… « Purger » ! Les immondes connards…

Ainsi c’est comme ça qu’ils voyaient la mort d’autant de gens et la tragédie qui s’était jouée pendant une année, maintenant. En même temps, il n’en était pas étonné. Malheureusement, cet espace était une zone neutre pour la soirée, ça et la présence des gamins, c’était bien ce qui retenait Massial de lui foutre une mandale.
Il ignora Caly qui regardait désormais dans leur direction.

Des intérêts en commun ? Peut-être qu’ils en avaient, mais leurs visions des choses pourraient difficilement être plus contradictoires.
Et pour le niveau de sa foi, hein… s’il devait choisir entre un Dieu au mieux inexistant selon lui et, au pire, plus que douteux ou un 9mm, le choix était vite fait.

« Donc, de quelle faction faites-vous partie ? Vous avez l'air d'un sauveur. »

« Alors les apparences vous trompent, mais je suis sûr qu’ils auront la présence d’esprit de se tenir loin de ceux de votre sorte… Purger le mal ? Quelque chose me dit que vous incluez dedans ‘’un peu plus’’ que les victimes de l’infection. Vos propos sont répugnants. Particulièrement déplacés ici et maintenant après tous les morts qu’il y a eu. »

Il soutint le regard de cet homme durant sa réponse, de plus en plus durement aux dernières phrases.
Ce n’était pas une soirée l’ayant attiré de prime abord, car les morts étaient morts et aucune cérémonie ne les ramènerait, mais ce n’était sûrement pas le soir pour insulter les disparus, et annoncer le désir de poursuivre une « purge » signifiant davantage de morts encore. Puisque Massial doutait sérieusement que ce mot s’appliquait uniquement aux infectés. Clairement, la réputation des Fils de Jean n’était pas à leur avantage.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité





MessageSujet: Re: [EVENT TERMINE] - Que nos larmes coulent   Ven 21 Aoû - 14:34

Les deux soldats étaient impressionnants. D'un calme et d'un serein. Si Anna était la responsable entre les deux militaires, le Major était l'homme le plus à l'aise des deux. Il était celui qui prenait la peine de rassurer le jeune homme, Edouard, en pleine crise existentiel. Dans ce monde, comme dans l'Ancien, il n'était rien. Personne ne le connaissait. Personne ne se souvenait de lui. Mais ici, dans ce Nouveau Monde, il n'avait nul entourage. Nul psychologue qui lui permettait de parler sans crainte. Nulle connaissance pour l'inviter à une sortie ou l'autre. Ici, tout le monde se concentrait dans la lutte pour la survie. Et, à ce jeu, il était plutôt déplorable.

Bien qu'il tentait de le rassurer, le Major Larkin ne pouvait pas vraiment l'aider dans cette tâche. Rassurer quelqu'un qui n'avait pas confiance en lui, c'était comme tenter de faire à une poule ou une autruche qu'elle était capable de voler. Il fallait beaucoup de patience et le résultat ne serait qu'un échec cuisant. Aussi, comme il l'avait si souvent appris par le passé, il y avait une réponse sociale universelle. Alors, il avait souri. Juste souri. Un faux sourire, pas très convaincant. Mais il n'avait rien à dire. Il était de toute façon nul pour dire quelque chose d'intéressant. Il valait donc mieux qu'il se taise.

« _ Arrêtes donc de t'excuser. Ca n'a plus la moindre importance. » Pourtant, pour lui, tout ceci avait de l'importance. Mais il semblait que pour ce Nouveau Monde, les anciennes normes sociales, ce qui faisait de l'humanité une civilisation, n'existaient plus. Même la militaire ne semblait que faire des étiquettes sociales. Dans son esprit, l'ancien universitaire se demandait alors où pouvait bien aller l'univers. Si même les militaires, souvent considérés comme des exemples de discipline, eux-mêmes ne considéraient plus les étiquettes comme ayant une grande importance, Edouard craignait que l'humanité était vouée à se mourir à petits feux.

Ou peut-être Edouard était-il le seul à avoir besoin de ces repères et étiquettes.

Déphasé, voilà ce qu'il était.

« _ On est capable de tuer les infectés, on ne te demandera pas de le faire. » Edouard savait parfaitement qu'ils en étaient capables. Bien sûr qu'il n'était qu'une gêne. Il avait bien compris qu'il était un poids mort. Même pour les Sauveurs, il ne représentait qu'un fardeau. Il était aussi incapable que ces enfants dont ils prenaient tant soin. Le futur de ce monde. Et lui ? Etait-il seulement une relique d'un passé déjà oublié ?

« _ Je ... Comprends. » Il se grattait l'arrière de son crâne, souriait encore à moitié, de ce sourire gêné. Il n'avait qu'une envie : Fuir. Prendre ses jambes à son cou. Fuir. Courir dans tout Paris. Peut-être trouverait-il là-bas la mort ? Ou était-ce un nouvel espoir ? Son estomac était encore retourné. Puis, que pouvait-il bien faire en compagnie de deux soldats entraînés ? Décidément, il n'avait sa place nul part. Ni dans ces toilettes. Ni chez les Sauveurs. Mais, seul, il serait déjà mort. S'il avait besoin du groupe pour survivre, personne n'avait besoin de lui pour que cela soit le cas. En toute logique, pour la survie du groupe, il était un danger. « Je devrais peut-être vous laisser. Je ne crois pas que vous êtes venus à cet anniversaire pour passer votre temps à discuter dans les toilettes avec moi. » Il n'avait pas prié la peine de se qualifier de quelques noms auxquels les deux militaires auraient encore réagi. Il hausse les épaules dans ce même temps. « Je vais errer encore quelques heures dans les couloirs vides du Louvre. Le temps que le monde retrouve son calme et sa morosité. »

L'un d'eux allait-il prendre la peine de l'arrêter ? Ou le laisseraient-ils tout seul avec sa propre solitude ? Car, là, c'était le cri silencieux de l'homme qui ne voulait pas errer seul mais qui n'avait pas le courage et la volonté de demander. Saluant bien bas les deux soldats, il s'apprêtait à quitter la pièce allouée dans le temps pour les besoins privés des hommes.
Revenir en haut Aller en bas

Admin
Admin
avatar

Messages : 67
Date d'inscription : 26/07/2015
Age : 22



Votre personnage
Mes liens: Aucun.
Age : 28
Equipements:

MessageSujet: Re: [EVENT TERMINE] - Que nos larmes coulent   Dim 23 Aoû - 10:21

Le jeune homme se montrait vraiment sympathique, et le major peut être dans un fol espoir, tentait de le rassurer, quand celui-ci reprit la parole, il eu presque un regard désapprobateur. Même Anna avait fait un effort pour se montrer rassurante, signe qu'elle ne devait pas le détester tant que ça. Il finit par secouer la tête, le filtre de son masque emportant sa tête un peu trop loin.
Sa voix encore une fois étouffée par le masque sortit

-Et pourquoi donc ? Nous ne sommes pas vraiment ici pour discuter avec qui que ce soit en un sens mais pour rendre un hommage symbolique et connaitre l'évolution des groupes dans Paris, discuter n'est pas vraiment une affaire prioritaire.

Bon c'était surtout pour permettre à Anna de décompresser un petit peu, l'hommage devrait attendre selon lui une reconstruction plus complète et surtout plus organisée. Selon le sniper il était encore beaucoup trop tôt pour tout ce cérémoniel.
Alors qu'il s'apprêtait à partir Larkin, se mit à lui parler


-Pourquoi errer seul, ce n'est pas de solitude dont tu à besoin je pense. Tu ne penses pas qu'il vaudrait mieux rester ici ? Après tout qui sait quel genre de personne tu risque de croiser dans les couloirs. Personnellement je n'aime pas trop cet endroit, je le trouve trop grand, trop difficile à sécuriser entièrement sans compter toutes les salles que ce musé comporte. C'est surement un truc de militaire, mais au niveau de la sécurité, cet endroit doit être un vrai cauchemar non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Fonda(préda)teur
Fonda(préda)teur
avatar

Messages : 218
Date d'inscription : 13/06/2015
Age : 20



Votre personnage
Mes liens:
Age : 27
Equipements:

MessageSujet: Re: [EVENT TERMINE] - Que nos larmes coulent   Dim 23 Aoû - 19:54

Anna regardait le garçon, scrutait ses réactions. Il semblait mal à l'aise, comme si la présence des militaires l’intimidaient. Sûrement la faute des masques à gaz et à l'équipement. Ce n'était pas la taille de Larkin qui pouvait effrayer qui que ce soit. Quand à Anna, elle ne s'imaginait pas avoir un comportement intimidant. Elle atteignait même ses limites d'amicalités là.

Anna n'interrompit pas le major parler de leur raison ici. C'était faux, elle n'était pas là pour l'hommage mais simplement parce que son collègue l'avait persuadé lors d'un moment de faiblesse. Elle n'était pas venu pour pleurer les morts, elle n'avait pas besoin d'une piqûre de rappel. La militaire hocha la tête sur la deuxième partie qui contenait déjà bien plus de vérité.

« Je devrais peut-être vous laisser. Je ne crois pas que vous êtes venus à cet anniversaire pour passer votre temps à discuter dans les toilettes avec moi. »

La jeune femme hocha les épaules. Elle n'était pas venue faire grand chose à vrai dire et elle préférait rester enfermée dans les toilettes avec lui et le major Larkin plutôt que retourner là-bas. Le militaire prit la parole à sa place, tentant de le convaincre de rester ici. Il partait sur un sujet militaire, Anna doutait que le garçon (dont elle avait bien sûr oublié le nom) se sente vraiment à l'aise sur le sujet. Au contraire, elle pensait que le lancer dans cette discussion risquerait de le faire sentir pas à sa place.

« Certes, mais ce soir il n'est pas question de sécurité ou de lieux de vie. Si tu continue à mettre mal à l'aise le garçon, pas étonnant qu'il veuille fuir. »

Elle avait teinté son ton avec une légère ironie. Elle se sentait assez proche de son collègue pour lui parler de la sorte. En revanche, elle avait préférée de ne pas s'adresser au rouquin, ne sachant pas comment s'y prendre. Elle ne voulait pas qu'il parte : c'était la seule personne de l'extérieur à qui elle parlait depuis la fois où elle avait rencontrée cette jeune fille dans les ruines, bien qu'elle n'était pas bavarde, Anna voulait connaître ceux et celles qu'elle protégeait et ainsi garder son objectif de vue.

_________________
Kit by Cruelly via Never-Utopia
by Shobu ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://elia-ls.e-monsite.com/
Invité

Invité





MessageSujet: Re: [EVENT TERMINE] - Que nos larmes coulent   Dim 23 Aoû - 20:33

Il s'était arrêté devant la porte close des toilettes pour hommes. Il avait dégluti en attendant la voix du Major Larkin une deuxième fois. Il lui posait une première question. « Tu ne penses pas qu'il vaudrait mieux rester ici ? » Edouard connaissait la réponse. *Non.* Il ne la dirait pas à haute voix bien qu'il la pensait fort. Non, ce n'était pas mieux de rester en compagnie de deux militaires. Ces deux-là se connaissaient. Il n'était qu'un étranger. Alors, il déglutit, ne se tournant même plus vers les deux soldats.

Fuir.
Il allait encore vomir.
Merde. Pas devant eux.
Ils auraient juste pitié.

« _ C'est surement un truc de militaire, mais au niveau de la sécurité, cet endroit doit être un vrai cauchemar non ? » Il hausse les épaules. Il ne sait pas vraiment quoi répondre, en réalité. Le militaire, les stratégies, cela n'a jamais été sa tasse de thé. Autant il a toujours été un féru des négociations politiques, les affres militaires ne l'ont jamais intéressé. Même, il déteste cela. Mais, avant même de parler, c'est l'Officier Vignet qui répond.

Pour la première fois, elle arrive à lui arracher un sourire sincère. Quasiment une première dans ce monde apocalyptique. Puis, il se gratta l'arrière du crâne et, se pinçant la lèvre, de se tourner vers ses deux interlocuteurs.

« _ En fait ... Je ne m'occupe pas vraiment de la sécurité. » Il regarde encore les deux personnages, les scrute, les étudie. En fait, il n'était tout simplement pas à sa place avec deux personnes en même temps. Encore une fois, il déglutit. « Et ... Je dois dire que je préfère ces grandes salles vides à des endroits étroits et sans air. » Claustrophobe. Puis, d'ailleurs, il ne voulait pas se retrouver dans un endroit serré avec un Infecté. Il n'aurait pas le temps de se défendre. Non, mieux valait pouvoir le voir venir de l'autre bout de la salle et pouvoir déguerpir.

Puis, au moins, dans ce grand musée, il pouvait se cacher, s'éloigner autant qu'il le souhaitait de la présence humaine. Mais, aujourd'hui, il n'y était pas arrivé et se trouvait face à deux militaires. « Mais ... Je ne cherche pas à fuir, Officier. »

Reprendre contenance, bon sang ! Essayer au moins de faire bonne impression quelques instants. Devait-il poser des questions ? Ou se taire ? Peut-être était-il de trop dans cette pièce ? Merde. Il se posait encore trop de questions et il se paralysait. Comment il était censé interagir avec un autre être humain ? Pourquoi il n'avait jamais pensé à lire un bouquin sur ce sujet ? Il tente vainement de sourire. Il se gratte la tête, tente de remettre un peu à ses cheveux. « Je suis juste ... Mal à l'aise avec les êtres humains, je crois. »
Revenir en haut Aller en bas

Admin
Admin
avatar

Messages : 67
Date d'inscription : 26/07/2015
Age : 22



Votre personnage
Mes liens: Aucun.
Age : 28
Equipements:

MessageSujet: Re: [EVENT TERMINE] - Que nos larmes coulent   Dim 23 Aoû - 22:23

C'est avec étonnement qu'il vit le jeune homme se retourner et recommencer à pâlir. C'était bien simple, la moindre contrariété se voyait sur le jeune homme, t il semblait à chaque fois lutter contre un malaise interne.
Larkin écouta Edouard parler de ses préférences de solitaire, d'un côté c'était compréhensible de chercher le calme au milieu de toute cette agitation. Il se sentit très bête quand Anna lui fit remarquer que sa conversation était loin d'être rassurante. Le major tenta plusieurs fois d'articuler une réponse mais celle-ci mourut à chaque fois dans sa bouche, si bien qu'il finit par laisser tomber toute tentative de réponse, laissant l'officier parler.
Elle était presque rassurante dans façon de parler ce qui tranchait tellement avec l'habitude. La Anna fière et pleine de mépris était toujours là mais caché ce qui offrait au major un spectacle unique.
Ce n'est que lorsque le sauveur prit la parole que Larkin put enfin répondre

-C'est encore un autre problème.... et je ne suis pas médecin ou psychologue, même si je pense que c'est un soucis qu'il te faudra régler en interne si tu souhaite vraiment le régler....
Enfin ce ne sont que les conseils d'un militaire, pour ce qu'ils valent en ce moment....


Sans s'en rendre compte Larkin laissait pleinement la parole à son officier
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité





MessageSujet: Re: [EVENT TERMINE] - Que nos larmes coulent   Lun 24 Aoû - 22:30

Le Louvre... Je me souvenais de l'époque où moi et ma moitié pouvions voir la gloire des civilisations anciennes, le détail des tableaux de la Renaissance... Seule une année était passée et pourtant, je pouvais voir le fantôme de mon aimée parcourir ces couloirs dévastés, un fragment de mémoires heureuses. De jours meilleurs.
Je n'avais pas porté attention aux déclarations, des personnes présentes seule une devaient recevoir son message et je n'ai pas fait tout ce chemin pour juste entendre ces lamentations.
Marché sans son casque à l'extérieur du Centre lui laisser une étrange sensation, le vent passant sur sa chevelure tandis qu'il passait rapidement son chemin pour atteindre son objectif.
Une mission est une mission et la mission passe avant tout.
Je pouvais voir ma cible qui semblait discuter avec un jeune homme à lunettes, les tremblements et sa posture indiquée dont il était mal à l'aise.
Je voyais sans problème la silhouette de Larkin qui accompagner la destinataire de mon message, il semblait s'être mis en retrait pour laisser Anna parlé à cet individu.
Il était donc logique de transmettre à l'autre militaire le tube contenant le message en indiquant de le transmettre. Tout simplement pour éviter d'attirer l'attention des personnes environnantes.
Il s'approchait en marchant doucement, en restant dans son ombre, avant de murmurer assez prêt pour être entendu par lui « Major Larkin. » et de glisser le tube dans la poche de sa combinaison.

« Un message du QG pour Anna. Vignet... »


Puis je m'écartais, prenant appuis sur un mur à portée d'actions, si le besoin devenait nécessaire.
Revenir en haut Aller en bas

Admin
Admin
avatar

Messages : 67
Date d'inscription : 26/07/2015
Age : 22



Votre personnage
Mes liens: Aucun.
Age : 28
Equipements:

MessageSujet: Re: [EVENT TERMINE] - Que nos larmes coulent   Mar 25 Aoû - 11:43

Tout semblait bien se passé et Anna prenait même une certaine assurance: elle parlait de manière humaine avec le jeune homme, enfin du moins elle essayait ce qui était une bonne chose.
Mais l'ouïe du major fut troublée par un pas qui se rapprochait, il était cadencée de manière inconsciente, et on possesseur portait de lourde bottes, bottes qu'il avait aussi.
La porte s'ouvrit en grinçant légèrement sur ses gonds, et l'individu s'approcha de lui.

Si un membre de l'armée autre que ceux déjà présent étaient là, c'était surement pour une mauvaise nouvelle, et quand il sentit le tube glisser dans sa poche, Larkin en eu la confirmation.
En se retournant il reconnut le sergent Mephiston. Un bon soldat si on en croyait les dossiers, le major ne le connaissait pas personnellement, son rôle était de connaitre le plus de monde possible pour s'assurer que tout se passait bien. Néanmoins il n'avait jamais prit le temps de discuter avec lui.

-Sergent Méphiston

Pour éviter que la situation ne reprenne tout son sérieux, il s'appuya contre le mur à côté de son collègue d'un air détaché et lui glissa discrètement


-Si ce n'est pas un code rouge ça pourra attendre encore quelques minutes, notre officier à besoin d'un peu de temps pour elle

Reprenant une voix normale, il continua sur un ton un peu plus enjoué.

-Alors l'appel du souvenir à finit par vous attirer ici vous aussi sergent ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Fonda(préda)teur
Fonda(préda)teur
avatar

Messages : 218
Date d'inscription : 13/06/2015
Age : 20



Votre personnage
Mes liens:
Age : 27
Equipements:

MessageSujet: Re: [EVENT TERMINE] - Que nos larmes coulent   Mar 25 Aoû - 23:06

Le garçon répondait, entre le ton hésitant et le mal-être selon l'avis d'Anna. Elle voulait le mettre à l'aise, c'était son défis du jour. En le mettant à l'aise, elle-même le serait sûrement plus. C'était une pierre, deux coups. Elle voulait pouvoir juger objectivement le jeune homme et là son comportement l'agaçait un peu.

« Je suis juste ... Mal à l'aise avec les êtres humains, je crois.   »

Elle fit un petit oui de la tête. Elle comprenait ce qu'il voulait dire, ou plutôt elle pensait comprendre. Anna ne souffrait pas du même problème puisque c'était elle qui poussait les gens a être mal à l'aise avec elle en construisant un mur entre elle et le reste du monde. Julien prit la parole en premier. C'était assez surprenant comme il avait un avis sur tout et la façon dont il se montrait paternaliste avec le rouquin. Une fois qu'il eu finit, Anna prit la parole. Elle resta à l'écart, ne voulant pas s'introduire dans l'espace intime du jeune homme.

« Considère nous comme des robots de sécurité, c'est un peu ce qu'on est de toute façon. »

Ca sonnait un peu comme une blague, mais ce n'était pas pensé de la sorte. Elle se voyait vraiment comme une machine : elle donnait certes des ordres, mais des ordres qui répondait à un besoin : Protéger le laboratoire et la population encore digne de vivre. D'ailleurs, la plupart des gens d'ici l'était. Les hyènes, non, ce n'était pas parce qu'on pleure nos morts qu'on est absous de nos pêchés. Ces gosses là étaient de vrai psychopathes. Point. Alors que le jeune homme ici présent semblait savoir réfléchir et lui, il n'y avait aucun risque qu'il s'amuse à empailler les gens les soirs de pleine lune.

« On fait quoi de nos journées quand on vit dans le Louvre ? »

C'était une simple question pour continuer à discuter. Le garçon risquerait de se tirer si elle lui laissait un petit temps de répit. Mais alors qu'elle posait la question, la porte des toilettes ouvrit et une armure militaire apparu dans l'encadrement. Elle tendit quelque chose au Major. Anna regardait tout ça du coin de l'oeil. Larkin le tiendrait au courant si c'était important, non ?

« Alors l'appel du souvenir à finit par vous attirer ici vous aussi sergent ? »

Elle avait sa réponse : ce n'était rien d'important. Juste un soldat qui cherche un endroit où passer sa soirée.

_________________
Kit by Cruelly via Never-Utopia
by Shobu ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://elia-ls.e-monsite.com/
Invité

Invité





MessageSujet: Re: [EVENT TERMINE] - Que nos larmes coulent   Mer 26 Aoû - 0:06

J’opinais du chef, pour ce que j’avais entendu d'Anna Vignet, elle avait bien besoin de relâcher la pression. Quant à la question du major :

« Une tête d'ampoule m'a passé ce message de la part des scientifiques, visiblement ils ont pris la peine pour le conteneur mais pas pour indiquer le degré d'urgence. J'ignore donc l'importance de cette transmission. »

Après un instant, je lâchais un profond soupir...

« Quant à l'appel du souvenir. Je l'ai tranché en deux au moment où il a tenté de me prendre la vie. Si le souvenir pouvait me foutre la paix, je lui en serais reconnaissant... »

Embrassant du regard les environs, je fixais mon attention sur le trentenaire en costume noir, il semblait agacer son entourage et sa posture lui semblait bien trop « forcée » pour être naturelle.

« Le type en costard, qui c'est ? »
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé







MessageSujet: Re: [EVENT TERMINE] - Que nos larmes coulent   

Revenir en haut Aller en bas
 
[EVENT TERMINE] - Que nos larmes coulent
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» [EVENT TERMINE] Let's go camping
» [EVENT TERMINE] Soirée de rentrée de l'AWH
» [EVENT TERMINE: INVASION KONOHA] La Marche Sur Konoha - Partie 2: L'attaque!
» Quand Coulent les Larmes du Rossignol [Rang C][Pv: Natsume Homura]
» ~ Des poèmes qui font couler les larmes ~

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Une lumière derrière les ombres :: Zone de RP - Paris :: Le centre ville :: Le Louvre-