Vote !
Tops-Sites
Une lumière derrière les ombres
BONJOUR ! Uldo est fermé mais le roi est mort, vive le roi ! Vous pourrez jouer dans notre univers ici : http://z-epidemie.forumactif.com/ !


Forum RPG post-apo'
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 O Romeo, Romeo! Wherefore art thou, Romeo?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité





MessageSujet: O Romeo, Romeo! Wherefore art thou, Romeo?    Jeu 20 Aoû - 20:24



Romeo Augustin McKee

« The eye of the tiger. »


   
   
   



♦ 19 ans - Franco-Américain - I'm not a boy, I'm a man. - Solitaire - Supposément hétérosexuel. ♦

Ton caractère
.

Quand sa mère ne le surprenait pas à utiliser le balais tantôt comme micro, tantôt comme partenaire de danse, pendant qu'il faisait le ménage, c'était pour le voir faire semblant de conduire la voiture de son père assit devant le volant, en faisant des bruits de moteur avec sa bouche. Autant dire qu'il aime bien s'amuser avec tout et n'importe quoi -mais surtout n'importe quoi-. Il dégage cette impression à beaucoup de monde, les jaloux diront qu'il se donne en spectacle pour se faire remarquer, lui dira qu'il est simplement né comme ça. Bien sûr, il lui arrive d'être sérieux et parfois même très sérieux. Il y a des choses avec lesquelles il ne plaisante pas et mieux vaut ne pas trop le chercher. Il a beau avoir l'air d'un clown par moment, il a déjà cassé des nez et fait sauter des dents à des types qui faisaient une bonne tête de plus que lui.

Romeo est quelqu'un de confiance, malgré le fait qu'il ait « abandonné » son clan, il reste fidèle aux personnes qu'il trouve méritantes. Préférant tout de même être seul pour ne pas avoir de comptes à rendre, il aime bien quelques fois avoir de la compagnie histoire de ne pas péter complètement les plombs...ce qui est partiellement déjà le cas. Il garde certaines séquelles du choc de la mort de ses géniteurs et il lui arrive souvent d'avoir des absences, de faire des cauchemars ou de se mettre à parler tout seul -dans sa langue d'origine-.

Plutôt débrouillard, il s'est rapidement fait à la vie de solitaire. En bon sportif, il a les capacités requises pour s'en sortir dehors au milieu de ces atrocités. Le seul point noir au tableau reste son manque flagrant de sens de l'orientation. Si il n'a pas sa carte sur lui, il se perd. Peu importe si il est à deux pas de son abris, il n'arrivera jamais à retrouver son chemin.



Ton apparence
.

Du haut de son mètre quatre-vingt, l'amerloque semble être assez bien constitué. Bon, avec tout ce sport on pourrait s'attendre à ce qu'il soit un peu plus en muscle, mais il faut croire que sa silhouette de gringalet lui colle à la peau. D'ailleurs, si on ne connaît pas son âge, il n'est pas difficile de croire qu'il est encore mineur. Le jeunot en plus d'avoir un look de brindille est pratiquement imberbe. En fait, il vous faudrait une loupe pour apercevoir la dizaine de poils qui se battent en duel sur son menton, sans parler du fait qu'ils soient blonds et donc encore moins visibles. Encore aujourd'hui on le qualifie de « garçon » ou de « gamin ». Il déteste ça, ne le faites pas. Il fait ce qu'il peut pour avoir l'air plus âgé, un air assuré, des cicatrices, il a même essayé de se mettre à fumer, mais a failli s'étouffer et a vite laisser tomber l'idée.

Ses yeux bleus se sont légèrement ternis depuis le début des événements, ils ont souvent l'air fatigués à force d'être autant sollicités. En effet, Romeo ne dort jamais plus de trois heures d'affilées, il n'a même pas besoin de réveil puisque ses cauchemars le sortent souvent de son sommeil. Ça lui permet d'éviter de se faire surprendre ou encercler.

Un simple sac en toile lui fait office de bagage. A l'intérieur, il garde un des bouquins de sa mère auquel il tient énormément, mais aussi une carte qu'il n'a pas intérêt à perdre si il veut pouvoir se repérer dans la ville. Il y note minutieusement les zones à risques, les plus intéressantes, ainsi que les endroits où il est susceptible de croiser du monde.
Face à un infecté, il se sert essentiellement de la batte de baseball de son père, mais dans le pire des cas, il sait aussi se défendre avec ses poings. Ces derniers sont d'ailleurs bandés, un réflexe qu'il a hérité de ses deux ans et demi de boxe. Autour de son cou, on peut voir des plaques militaires qu'il a piqué à un cadavre, après tout, il est en pseudo service militaire. Il a gravé son nom complet au dos au cas où il deviendrait trop cinglé pour s'en souvenir.


Ton histoire
.

Le mioche n'est pas né ici, mais bel est bien aux USA, quelque part sur une route d'Arizona. Il s'en souvient encore le gérant de la station d'essence. En même temps, comment peut on oublier un truc pareil. Une femme qui hurle à la mort allongée sur la baquette arrière d'une berline, c'est limite si il ne l'entend pas encore parfois insulter son mari dans une langue étrangère. Elle s’appelait Amélie et lui Jeff. Pour sûr, elle ne venait pas d'ici, même entrain de mettre bas, elle restait bien trop sophistiquée pour la zone. Vrai ! Amélie n'était pas Poulain et n'allait pas avoir un fabuleux destin, mais elle connaissait la Ville Lumière sur le bout des ongles. Que faisait cette mangeuse de grenouilles si près du Grand Canyon ? Tout ça, c'est la faute du dénommé Jeff. Ces deux là, ils se sont rencontrés pendant le voyage universitaire de la belle. Se mêler à la population qu'ils disaient. Elle y a mit tellement d'ardeur qu'elle a fini engrossé par la star de l'équipe de baseball locale. Coincée avec un bambin à venir, la jeune femme ne put se résoudre à retourner chez elle. Surtout que, malgré sa bourde, le baseballer a voulu en assumer les conséquences. Alors, il s'est mit en tête d'épouser cette femme et de subvenir à ses besoins. Et quoi de plus romantique qu'un mariage à Las Vegas dans la chapelle d'un hôtel ? C'est sur le chemin du retour que ça s'est gâté et que bébé Romeo a décidé qu'il était temps de venir mettre le bazar au sein de cette paire d'idiots.

Amélie, c'était une littéraire, elle aimait Shakespeare et c'est sûrement pourquoi depuis longtemps elle avait décidé que sa fille porterait le nom de Juliette. Bon, pas de chance, elle a eu un garçon. Le deuxième prénom qu'elle lui donna était celui de son grand-père dont elle était très proche, mais qui la quitta bien trop tôt. Malgré ses prénoms, le gamin était un McKee et c'est ainsi qu'il grandit, parmi les autres McKee. Granny et sa fameuse tourte au bacon, Pépé et son fusil de chasse soupçonnant les voisins d'être en vérité des aliens sous couverture, ses oncles alcoolos et toute sa tribu de cousins plus fêlés les uns que les autres. Autant dire que son enfance fût animée.
Alors que sa mère tentait d'en faire un petit génie, il s'était fait complètement corrompre par le gène de la famille de son paternel. Enfin, il restait encore le moins idiot grâce à elle. Si Amélie lui transmettait son savoir, son père quant à lui, lui légua sa passion pour le sport. Il s'est avéré être un très bon lanceur, mais un médiocre receveur.

C'est bien des années plus tard qu'il découvrit la terre natale de sa mère. Juste avant son entrée au lycée, ses parents traversèrent l'Atlantique l'embarquant avec eux malgré le fait que ce dernier n'avait aucune envie d'aller vivre ailleurs. Son arrivée à Paris le laissa perplexe, puis mal à l'aise. C'était bizarre, tout avait l'air si...triste ? Et les études n'arrangèrent pas son affaire. Ses nouveaux camarades le prenait pour un pecnot. Il parlait le français couramment grâce à sa mère, malgré un accent bien présent, c'est en partie une des raisons qui lui attira des moqueries. Enfin, si ce n'était que ça. Ce qui commençait vraiment à lui peser, c'était le fait de ne plus pouvoir pratiquer le baseball à sa guise. Il s'entraînait toujours avec son père, mais c'était différent. Pour lui qui avait déjà foulé le sol d'un vrai stade...Il lui manquait quelque chose. Mais les McKee ont la peau dure, ils s'adaptent en moins de deux. Alors, même pointé du doigt dans les couloirs, Romeo a fini par trouver la motivation nécessaire pour continuer à se rendre au lycée. Cette motivation avait de jolis yeux verts hypnotisant et s’appelait Julie. Haha. Vous sentez venir la blague ? La boxe combla le reste de son malaise, lui permettant également de se défouler en imaginant refaire le portrait aux abrutis qui l'imitaient en ricanant lorsqu'il était interrogé en cours.  

Tout allait bien dans le meilleur des mondes, jusqu'à la catastrophe.

Romeo se souvient de peu de choses à part la disparition de ses parents. Il est resté longtemps sans comprendre ce qui leur arrivait, ou même pourquoi. Dans sa tête, il garde encore en image les couloirs blancs de l’hôpital dans lequel il passait le plus clair de son temps. Le siège de la salle d'attente doit être encore marqué par son postérieur vu le temps qu'il a passé assit dessus. Réveillé, endormit, sobre, saoul, en pleurs ou se parlant à lui-même…Il a même été évacué une fois, de force, après s'être mit à frapper un mur de façon répétée. Quand la nouvelle tomba, se fût à la fois un soulagement, mais aussi une horrible tristesse qui ravagea le jeune homme. Et le pire restait encore à venir. A mesure que les informations lui parvenaient, il reprenait peu à peu ses esprits, sachant que si il continuait ainsi il ne ferait pas long feu. Alors, il s'est accroché, au livre favori de sa mère, à la batte signée de son père et à la vie.
Tout d'abord il a voulu essayer de se faire enrôler dans l'armée, ce qui en temps de panique ne porta pas ses fruits. Soit, il allait suivre sa propre formation. C'est ainsi que dans un premier temps il rejoignit les sauveurs. Il voulait rendre service plus qu'être accompagné. C'était comme pour se donner une raison d'avoir survécu à tout ce bordel. Malheureusement, ça n'a pas duré. La survie en groupe devenant trop compliquée pour lui, il a fini par déserté, abandonnant la sécurité procurée par le nombre.

Malgré cela, il ne resta pas seul très longtemps. Partageant sa boîte de conserve avec un chien errant, il s'en fit rapidement un ami et un un allié précieux. Skip, le border collie. La faute à une bouteille de lessive qui traînait dans le coin…
C'est donc avec ce compagnon que le demi-ricain se déplace à présent, essayant de rester loin des infectés comme des non-infectés.




Derrière l'écran
.

Ton prénom et/ou Pseudo : Joyce
Ton âge : 22 à la fin du mois !
Quelques mots sur toi : Grille pain, jaune, lapin.
Comment tu es arrivée ici : Top-site j'cois bien
Ton avis sur le forum : Depuis le temps de je cherche un forum de zombards...merci ♥
Code par Eli-Ls.


Dernière édition par Romeo A. McKee le Ven 21 Aoû - 1:21, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas

Fonda(préda)teur
Fonda(préda)teur
avatar

Messages : 218
Date d'inscription : 13/06/2015
Age : 20



Votre personnage
Mes liens:
Age : 27
Equipements:

MessageSujet: Re: O Romeo, Romeo! Wherefore art thou, Romeo?    Jeu 20 Aoû - 20:57

Salut et bienvenu =) J'ai hate de voir ta fiche finit :p J'aime beaucoup ton avatar =) Et la musique qui met dans l'ambiance quoi ^^ Bon courage !

_________________
Kit by Cruelly via Never-Utopia
by Shobu ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://elia-ls.e-monsite.com/


avatar

Messages : 33
Date d'inscription : 18/08/2015



Votre personnage
Mes liens: Aucun
Age : 20 ans
Equipements:

MessageSujet: Re: O Romeo, Romeo! Wherefore art thou, Romeo?    Jeu 20 Aoû - 22:19

Bienvenue! ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité





MessageSujet: Re: O Romeo, Romeo! Wherefore art thou, Romeo?    Jeu 20 Aoû - 22:25

Ah bah vi ! J'aime beaucoup ton avatar. Bon et bien ! Bienvenue déjà ! Et bonne chance pour ta fiche !
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité





MessageSujet: Re: O Romeo, Romeo! Wherefore art thou, Romeo?    Jeu 20 Aoû - 23:15

Bienvenue ^^
Sympa comment est tournée l'histoire. Bon courage pour la suite de la fiche !
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité





MessageSujet: Re: O Romeo, Romeo! Wherefore art thou, Romeo?    Ven 21 Aoû - 0:03

Woooh, merci pour l'accueil ! \o

Je pense avoir fini le gros de la fiche, il ne me reste que la correction que je vais essayer de faire le plus rapidement possible !
Revenir en haut Aller en bas

Fonda(préda)teur
Fonda(préda)teur
avatar

Messages : 218
Date d'inscription : 13/06/2015
Age : 20



Votre personnage
Mes liens:
Age : 27
Equipements:

MessageSujet: Re: O Romeo, Romeo! Wherefore art thou, Romeo?    Ven 21 Aoû - 0:09

Ok ! Je finis un truc et je pourrais déjà faire une lecture pour les incohérences !

_________________
Kit by Cruelly via Never-Utopia
by Shobu ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://elia-ls.e-monsite.com/
Invité

Invité





MessageSujet: Re: O Romeo, Romeo! Wherefore art thou, Romeo?    Ven 21 Aoû - 0:18

Ce serait vraiment top ! ♥ (pis comme ça j'attend de voir si j'ai pas écrit n'importe quoi avant de corriger)
Revenir en haut Aller en bas

Fonda(préda)teur
Fonda(préda)teur
avatar

Messages : 218
Date d'inscription : 13/06/2015
Age : 20



Votre personnage
Mes liens:
Age : 27
Equipements:

MessageSujet: Re: O Romeo, Romeo! Wherefore art thou, Romeo?    Ven 21 Aoû - 0:32

Je n'ai pas vu d'incohérence =) tu peux corriger et je te valide

_________________
Kit by Cruelly via Never-Utopia
by Shobu ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://elia-ls.e-monsite.com/
Invité

Invité





MessageSujet: Re: O Romeo, Romeo! Wherefore art thou, Romeo?    Ven 21 Aoû - 1:20

C'est corrigé ! (enfin, je crois, j'ai fait ce que j'ai pu, quoi !)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé







MessageSujet: Re: O Romeo, Romeo! Wherefore art thou, Romeo?    

Revenir en haut Aller en bas
 
O Romeo, Romeo! Wherefore art thou, Romeo?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [DIVERS] - Aide aux Devoirs
» Je ne suis pas un Roméo [PV Arménia & Deino]
» ROMEO CANICHE MALE NOIR 2 ANS SPA DU BOULONNAIS 62
» Russian roulette → 19/07 | 15h45
» Juliette et Roméo...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Une lumière derrière les ombres :: Vie du forum :: Présentation :: Présentations Validées-