Vote !
Tops-Sites
Une lumière derrière les ombres
BONJOUR ! Uldo est fermé mais le roi est mort, vive le roi ! Vous pourrez jouer dans notre univers ici : http://z-epidemie.forumactif.com/ !


Forum RPG post-apo'
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Another Day in Paradise ... [ft. Anna Vignet] TERMINE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité





MessageSujet: Another Day in Paradise ... [ft. Anna Vignet] TERMINE   Dim 23 Aoû - 16:25

Entrée 001:
 

Le soldat en tirait une autre. C'était sa deuxième cigarette de la journée, seulement. Il avait essayé de faire connaissance avec quelques hommes mais chacun restait sur ses gardes. Il avait même l'impression que certains le surveillaient et attendaient son premier faux pas pour en rapporter à Anna, l'officier en chef du complexe.

A bien y réfléchir, son entrée en scène n'avait pas été une réussite. Mais il n'avait pas encore été exécuté par ses pairs. En cela, c'était déjà une victoire. Il ne lui restait plus qu'à gagner la confiance de ces derniers. Il lui fallait donc faire ses preuves auprès de chacun, en prouvant ses capacités. Pour cela, il devait sortir en compagne d'autres hommes et ainsi montrer ce qu'il avait dans le ventre. Après tout, s'il avait survécu jusque-là, il y avait bien une raison.

Il s'était enfermé dans sa cabine depuis le milieu de l'après-midi. Personne n'avait cherché à entrer en communication avec lui. Son M16 sur son bureau, ainsi que son couteau de combat, il s'était couché dans son lit de camp, une lecture dans la main, la cigarette entre ses lèvres. Le livre comptait la célèbre chasse de la baleine blanche, Moby Dick.
Il n'avait été prévu sur aucun planning. Aucune sortie où on le voulait, en tout cas. Il était resté son coup enfermé dans le complexe, comme depuis deux jours, et n'avait plus vu la lumière depuis trois bonnes journées. En effet, sa dernière sortie datait d'une nuit. Il y avait rencontré que peu d'Infectés mais il avait dû rentrer avant le lever du jour.
Au final, il se mettait presque à détester sa situation actuelle. Bien sûr, il pouvait nouer quelques contacts, entretenir l'être social mais il se sentait plus à l'étroit que jamais. Il était comme un tigre en cage. Il n'attendait qu'une chose : sortir.

Un peu plus tôt dans la journée, il s'était demandé s'il serait possible de ramener un animal au sein du complexe. Cela lui ferait au moins une personne sur qui il pourrait compter en ces temps troubles.

Alors qu'il se mettait à s'endormir devant son bouquin, sa clope déjà éteinte depuis deux bonnes minutes, un fracas le fit sortir soudainement de sa léthargie. Quelqu'un venait de frapper à sa porte. Mais personne pour se signaler. Le silence. Se redressant d'un bond, il glissa aussitôt son couteau dans le fourreau dorsal attaché à sa ceinture. Il se devait rester prudent, surtout lorsqu'il était un homme contre un nombre suffisant d'hommes et femmes sachant se battre et se défendre. Aussi, ayant enfilé ses bottes, il ouvrit en hâte la porte, déjà prêt à sortir sa lame et se battre s'il le fallait.

_ Officier Vignet ? » Une certaine surprise se dessina sur le visage du Seal. S'il devait s'attendre à de la visite, ce n'était sûrement pas celle d'un tel supérieur hiérarchique. Jusqu'ici, elle ne lui avait guère parlé. Quelques échanges à peine cordiaux, ils s'étaient surtout parlés lorsqu'elle l'avait interrogé. « Entrez. » Elle ne s'était pas vraiment faite prier puisqu'elle avait déjà engagé le pas lorsqu'il l'invita formellement à entrer. « Je peux vous aider ? »

Il avait surtout l'air débraillé. Barbe de trois jours coutumière depuis le début de l'Apocalypse, il n'avait pas attaché ses bottes. Son t-shirt gris lui collaient à la peau à cause de la chaleur ambiante qu'il pouvait faire dans l'enceinte du complexe. Ses cheveux lui tombaient en vrac, sans un quelconque ordre. Seul son pantalon semblait être au point.


Dernière édition par Matthew T. Ferguson le Dim 23 Aoû - 22:04, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas

Fonda(préda)teur
Fonda(préda)teur
avatar

Messages : 218
Date d'inscription : 13/06/2015
Age : 21



Votre personnage
Mes liens:
Age : 27
Equipements:

MessageSujet: Re: Another Day in Paradise ... [ft. Anna Vignet] TERMINE   Dim 23 Aoû - 21:24





Another Day in Paradise
« Oh think twice, ‘cos it's another day for you, you and me in paradise. »


Anna était fatiguée, de nombreux problèmes leurs tombaient dessus ces derniers jours. Le jeune chef des sauveurs s'était fait tué par les dégénérés aux goût capillaires douteux. Ainsi, une centaine de jeunes, parfois très jeunes, se retrouvaient désœuvrés et traumatisés. Le conseil avait accepté de voter un déploiement de militaire afin de les protéger. Le roulement monopolisait beaucoup d'hommes puisque pour ceux devant porter un masque, il était impossible de manger à l’extérieur. Cinq militaires, changements toutes les quatre heures. La jeune femme avait dû repousser des expéditions pourtant nécessaires sous prétexte qu'elle n'avait pas les hommes pour. Il restait hors de question de sacrifier la sécurité.

En plus de ça, un jeune militaire venait de mourir dans des circonstances douteuses et un américain s'était présenté à la porte à sa place. Elle ne digérait pas cet affront : qui était cet homme qui pensait pouvoir la duper ? Anna ne prétendait pas connaître intimement chacun de ses hommes, mais elle savait différencier un parfait inconnu d'un militaire français qui vivait avec elle depuis plusieurs mois. Si Avery ne l'avait pas retenu, elle lui aurait sauté au visage toutes griffes dehors.

Voilà, elle avait eu envie de le battre, de se défouler sur lui. La jeune demoiselle ne perdait que rarement le contrôle sur son propre terrain, mais là elle l'avait fait. Elle avait tout lâchée et son côté le plus bestial avait été à un nanomètre de ressortir. Elle s'était canalisée le temps de l'interroger, en mode militaire. Elle n'avait pas prononcée un seul mot de la séance du conseil, sachant qu'elle ne pourrait pas débattre calmement. Finalement, ils avaient votés pour que l'espoir l’accueil et elle avait dû accepter la décision. Elle ne l'avait pas recroisé depuis et ne souhaitait pas le faire.

Ainsi, quand Anna se retrouva dans l'obligation d'aller lui parler, elle aurait préférée laisser n'importe qui d'autre s'en charger. Mais la militaire n'accordait que peu sa confiance et savait que si elle voulait être sûr que cela soit bien fait, elle devait le faire elle-même. Il fallait apprendre à connaître l'inconnu et décider si oui ou non on pouvait lui confier des responsabilités. Anna aurait souhaité ne jamais en arriver là, mais encore une fois, ils manquaient d'hommes.

Elle frappa à la porte de la petite cabine qu'on lui avait laissé. Ce n'était pas le genre de pièce où elle aurait voulu vivre mais personne n'avait voulu laisser le choix à l'étranger. Elle ne savait même plus son prénom, maintenant qu'elle y pensait.

L'homme ouvrit la porte. Il était grand, musclé. Elle n'aimait pas se retrouver en position de faiblesse. Sa souplesse et sa rapidité ne serait pas des plus utiles s'il lui broyait les os mais partons du principe qu'ils n'en arriveraient pas là !

Anna entra dans la petite pièce lorsqu'il ouvrit la bouche pour l'inviter à le faire et scruta tout autour d'elle. Une arme militaire était posée sur son bureau mais elle fit mine de ne pas la remarquer. Elle notait tout ce qui pouvait être utiliser comme une arme.

« Je peux vous aider ? »

Elle retourna la tête comme si elle était surprise qu'il soit là. Elle scruta son visage, observant ses traits. Anna le regardait en ne dissimulant qu'à peine le mépris qu'il lui inspirait.

« Je viens vérifier si vous êtes bien installé. Rien de plus. »

Ce n'était pas crédible comme excuse, mais elle ne cherchait pas à l'être. L'officier voulait juste lui montrer qui dirigeait ici. Réaffirmer sa supériorité après l'humiliation qu'elle avait sentie en le voyant se pointer avec une fausse identité.

« Ne fumez pas à l'intérieur. »

Pour qui il se prenait ce gars ?! Il fumait sa clope dans un environnement confiné ! Les américains étaient décidément cons. Purifier et recycler l'air était difficile, si on ajoutait du goudron et d'autres produits, la vie de tout le monde allait être plus compliquée que jamais.


Codée par Eli-Ls


_________________
Kit by Cruelly via Never-Utopia
by Shobu ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://elia-ls.e-monsite.com/
Invité

Invité





MessageSujet: Re: Another Day in Paradise ... [ft. Anna Vignet] TERMINE   Dim 23 Aoû - 22:04

*Je vous en prie. Faites comme chez vous.*

Bien sûr, elle était chez elle.
Bien sûr, elle voulait marquer son territoire.
Bien sûr, elle devait faire savoir qu'il n'était pas le Roi.

Elle était entrée ainsi dans la petite cabine qu'on lui avait permis de prendre pour son logement. C'était encore plus petit que l'appartement dans lequel il s'était couvert jusqu'à maintenant. Mais il s'était tu. Il savait que ce n'était qu'une punition. Une façon de montrer à l'Américain qu'il n'était pas chez lui et que s'il était accepté dans le groupe, il ne devait pas croire qu'il était le bienvenue.

Elle le lui faisait aussi ressentir cela.

Aussi, en entrant dans la pièce, elle s'était mise à inspecter et scruter l'ensemble. Elle voulait déterminer quel genre de menace il représentait pour la sécurité de l'enceinte. C'était un réflexe militaire. Il l'avait aussi. Déjà avant l'Apocalypse, d'ailleurs. Il était toujours sur le qui-vive, cherchait le point faible de chaque lieu, déterminait rapidement si une personne était dangereuse ou non. Elle faisait pareil. Il ne pouvait pas lui en vouloir.

Il venait de fermer la porte derrière lui quand elle prit la parole pour lui répondre. Elle venait vérifier qu'il était bien installé. C'était l'excuse parfaite. Dans le regard, son mépris faisait bien savoir qu'il en était tout autrement. Il y lisait une envie quasi meurtrière. Elle ne voulait pas de lui au sein du complexe et sûrement avait-elle été défavorable à son admission -temporaire-. Elle venait seulement ici pour s'assurer qu'il vivait aussi mal que possible, il n'en doutait pas. Mais il ne voulait pas lui chercher une quelconque misère. Aussi, s'adossant contre la porte, les mains croisées dans le dos, il patientait.

_ Ne fumez pas à l'intérieur. »

Elle comptait lui rendre la vie aussi misérable que possible. Nul doute qu'en qualité de supérieur hiérarchique, elle devait déjà le détester pour une raison X. Il avait seulement hoché de la tête vers le bas, l'abaissant en signe d'acquiescement. « Bien sûr. »

Matthew avait toujours remarqué cela chez les femmes militaires. Etant largement en infériorité numérique, entourées d'hommes, elles semblaient plus froides, plus droites, plus dures. Elles cherchaient le plus souvent à s'imposer par la force, en montrant qu'elles avaient bel et bien le pouvoir. C'était là ce qu'elle comptait faire avec lui. Aussi, ne cherchant nullement à faire des vagues, il prit encore une fois la parole. « D'autres règles que je devrais connaître, Officier Vignet ? »

S'il devait vraiment être porté sur les règlements, elle devrait lui parler plus correctement, avec le respect qu'elle peut avoir pour les soldats. D'ailleurs, s'il était si à cheval, elle n'avait aucune autorité sur lui. Il était un mercenaire, un déserteur ou, au mieux, un soldat américain. Il n'avait reçu aucun ordre dans ce sens mais il avait décidé de ne guère faire attention à tout cela.

Différent monde. Différentes règles. Le jeu n'était plus le même. Il devait s'adapter.

_ Je suis bien installé dans ma cabine. » Mais, dans sa tête, une suite existait à cette phrase. *Mais pour le reste de l'établissement, c'est une autre paire de manches.* Il ne vint à rien dire, préférant se taire et accepter le difficile accueil. Puis, pour tenter de calmer la tension palpable qu'elle avait installé en entrant dans son office, il tenta quelques brèves excuses. « Je ne savais pas qu'on ne pouvait pas fumer. Avec la Pandémie, difficile de sortir pour s'en tirer une, you see ? Enfin. C'est ma faute, j'aurais dû demander. Je vous prie de m'en excuser. »
Revenir en haut Aller en bas

Fonda(préda)teur
Fonda(préda)teur
avatar

Messages : 218
Date d'inscription : 13/06/2015
Age : 21



Votre personnage
Mes liens:
Age : 27
Equipements:

MessageSujet: Re: Another Day in Paradise ... [ft. Anna Vignet] TERMINE   Mer 26 Aoû - 0:17





Another Day in Paradise
« Oh think twice, ‘cos it's another day for you, you and me in paradise. »


Alors que l'homme obéissait, Anna devint méfiante. Il agissait comme il le fallait mais... mais elle s'y attendait pas et pour elle, ça devait forcément cacher quelque chose. Ce mec attendait qu'elle baisse sa garde, c'était plus qu'évident, mais il ne l'aurait pas. Elle était plus maligne que lui. Ce n'était pas parce que le conseil tolérait sa présence qu'on allait le laisser faire ce qu'il voulait de ce lieu.

« D'autres règles que je devrais connaître, Officier Vignet ?  »

Elle le regardait, se retenant de sourire. Oui, il y avait plein d'autres règles mais pour elle la plupart coulait de source.

« On ne fait rien rentrer sans le passer à la décontamination et seulement les trucs nécessaires. On ne ramène pas les gosses trouvés dans les rues, considérez-vous comme une exception. On ne parle pas d'ici et plus important encore, à l'extérieur, on la boucle et on obéit. Le premier qui mets ses collègues en danger ne sorts plus pendant un moment. »

Elle avait énumérée le tout lentement, pour qu'il enregistre tout ce qu'elle disait. L'officier ignorait s'il parlait assez bien français pour tout comprendre, en tout cas il faisait illusion. En tout cas, Anna espérait qu'il comprenne le petit pic qu'elle lui avait lancé à propos des enfants des rues.

« Je ne savais pas qu'on ne pouvait pas fumer. Avec la Pandémie, difficile de sortir pour s'en tirer une, you see ? Enfin. C'est ma faute, j'aurais dû demander. Je vous prie de m'en excuser.  »

Elle eu un petit rire qui ressemblait presque à un soupire. Il n'allait pas s'en tirer comme ça, elle ne savait pas comment c'était outre-atlantique mais ici la discipline était la priorité. C'était le seul moyen d'assurer que les recherches avancent en sécurité. Elle s'approcha de lui, positionnant son visage à une dizaine de centimètre de lui.

« Yeah dude.... I see. I'll explain it in English, i need you to understand every fucking word i'm saying. »

Elle parlait dans un anglais plus que correct, c'était la seule lanque qu'elle maitrisait autant mais un officier chargé de la sécurité des frontières avaient eut de nombreuses occasions de pratiquer la langue de Shakespeare.

« Tu veux fumer ; tu vas sur le toit. Larkin te fera une place et peut être même qu'il ne te tira pas dessus. il est hors de question que tu encrasses notre système de purification d'air. Ensuite, avant de faire quoi que se soit, tu te renseignes. Tu n'es pas le bienvenue ici, et si tu n'es pas trop con, tu l'as bien senti. Autrement dit, passes ton temps à nous prouver que tu n'es pas qu'un putain de parasite. »

Elle se recula d'un pas et reprit la conversation dans sa langue maternelle.

« Bien installé, alors ? »

Elle voulait qu'il regrette, qu'il maudisse le jour où il avait franchit ces portes.


Codée par Eli-Ls


_________________
Kit by Cruelly via Never-Utopia
by Shobu ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://elia-ls.e-monsite.com/
Invité

Invité





MessageSujet: Re: Another Day in Paradise ... [ft. Anna Vignet] TERMINE   Mer 26 Aoû - 0:53

Il allait sans dire qu'Anna avait un sacré caractère et qu'elle ne comptait pas se laisser faire. Pourtant, en cet instant, dans cette cabine où ils n'étaient que tous les deux, elle se frottait uniquement à elle-même. Ce n'était pas lui qu'elle cherchait à convaincre, mais seulement elle. Elle voulait se convaincre qu'elle avait l'autorité, qu'elle était celle qui donnait les ordres. Pouvoir mettre ce nouvel homme sous sa bannière semblait relever davantage de l'ego que d'une nécessité militaire.

A l'énoncé des trois nouvelles règles qu'elle imposa, l'esprit de l'Américain n'avait pu s'empêcher de tiquer. La première lui semblait déjà être extrême. La deuxième injuste. La troisième allait tous les conduire à l'abattoir. Evidemment, elle n'avait jamais connu les zones de guerre. Ecouter les ordre et obéir, c'est beau quand l'adversaire joue à la loyale. Mais dans une guerre, ce n'était que rarement le cas.
En quoi ramener des objets de l'extérieur les tueraient ? Il ne comprenait pas cette obligation.
Mais, la plus choquante, était celle concernant les enfants. Il était interdit de les recueillir. Quelle idée saugrenue ! Comment pouvait-elle dormir l'esprit tranquille avec une telle obligation ?

*Pire que les camps d'extermination.* Et, encore dans le silence de son esprit. *Et elle doit être Hitler.* Quelles expériences pouvaient bien mener ses scientifiques ? S'était-il donc trompé sur la bonté de l'Espoir ? Ou était-il seulement face au visage le plus malveillant qu'avait pu donner le groupe ?

Mais la militaire n'avait pas terminé de montrer qui était la cheffe entre les deux. Bien qu'il n'avait pas cherché à désobéir, s'était excusé promptement de son erreur, elle avait une dent contre lui. Il s'était montré optimiste à l'idée de donner un coup de main. Elle vint à se mettre à parler en anglais, lui expliquant la suite des événements. Aussi espérait-il qu'il crèverait assez vite. Après tout, il n'était qu'un parasite aux yeux de la Demoiselle.

Espérait-elle donc gagner la loyauté du personnage de la sorte ? Elle qui demandait son silence sur le complexe. Elle qui lui demandait d'obéir. Elle le traitait guère mieux qu'un parasite. Un "putain de parasite" selon les mots.

Quelle femme de caractère. Pourrie. Chiante. C'était sûrement la "soeur-sourire" du groupe. Elle devait mettre une ambiance comme personne.

_ You're the boss, ma'am. » Il le pensait. Mais il le lui disait d'une voix qui faisait savoir qu'elle lui prenait autant la tête que sa femme lorsqu'elle avait ses règles. Le genre de prises de tête qui emmerde l'homme et lui donne seulement envie de tout lâcher. Le genre qui lui donne envie de claquer la porte et ne jamais se retourner. C'était exactement ce qu'Anna faisait. Lui qui avait une mission secrète. Lui qui avait mis cette dernière de côté pour donner un coup de main était gracieusement remercié.

Autant dire que l'accueil était loin d'être le plus chaleureux auquel il pouvait s'attendre.

_ Bien installé. J'ai de quoi dormir, je ne demande pas plus. » Il était vrai qu'il n'en demandait pas plus. Il était déjà heureux de ce qu'elle lui avait offert. Aussi, tendant une main vers la militaire, paume grande ouverte, il la salua proprement. « Enchanté d'avoir fait votre connaissance, Officier Vignet. » Et d'ajouter encore. « J'espère pouvoir aider l'équipe de mes capacités et compétences. »

Sûrement cela embêterait davantage la militaire que lui car il n'avait que faire de ses recommandations. Il les avait écoutées mais ... Il les avait déjà oubliées. Pensait-elle l'humilier de la sorte ? Il serait le soldat dont elle avait besoin. Mais en ce qui concernait leur relation, elle avait décidé de la saboter dans l'oeuf. Elle avait son avis sur l'homme et, aveuglée, continuerait d'imposer sa volonté.

Aussi, souriant, il ajouta. « Merci de m'avoir fait part du règlement en personne. »
Revenir en haut Aller en bas

Fonda(préda)teur
Fonda(préda)teur
avatar

Messages : 218
Date d'inscription : 13/06/2015
Age : 21



Votre personnage
Mes liens:
Age : 27
Equipements:

MessageSujet: Re: Another Day in Paradise ... [ft. Anna Vignet] TERMINE   Mer 26 Aoû - 2:28





Another Day in Paradise
« Oh think twice, ‘cos it's another day for you, you and me in paradise. »


Est-ce qu'il l’agaçait ? Oui. Mais elle avait besoin de lui et même s'il était hors de question de lui dire ou même de lui faire sentir, ça ne ferait que le rendre encore plus invivable. Il était un américain tout craché : vantard, insolent et jemenfoutiste. Tout ce qu'Anna A-DO-RAIT en somme. Et voila qu'elle allait devoir vivre avec lui. Surtout que sa ... chambre... n'était qu'a quelques portes de la sienne.

« You're the boss, ma'am. »

Elle n'aimait pas son ton mais ne releva pas. Elle voulait qu'on lui obéisse, elle s'en foutait qu'on l'aime. Matthew semblait certes imbuvable mais c'était un soldat et s'il était encore vivant après tout ça, il ne devait pas être aussi nul qu'il en avait l'air. Oui, Anna refusait d'être objective. Elle voulait le voir comme un boulet pour justifier la haine qu'il lui inspirait.

« Bien installé. J'ai de quoi dormir, je ne demande pas plus. »

Elle eut un petit mouvement de sourcil.

« Attendez de goûter la nourriture »

C'était vrai et non pas une technique quelconque pour le faire fuir mais bon, si ça pouvait aider... Non, sérieusement, la nourriture était infecte à souhait. Si Anna n'avait pas la réserve de Larkin pour se soulager de temps à autre, elle serait devenue folle. Et mon dieu, elle avait envie de pizza.

L’américain lui tendit la main et Anna, après lui avoir jeter un regard froid la prit. Refuser un tels geste était terriblement impoli. On serait même la main de ses ennemis alors elle pouvait bien faire un effort. Elle y mit de la force, non pas pour lui broyer les os ou pour lui prouver quoi que se soit mais uniquement parce que c'était sa façon de faire. Bon nombre d'hommes jugeaient sur une simple poignée de main, elle avait donc prit cette habitude pour se faire une place parmi eux.

« J'espère pouvoir aider l'équipe de mes capacités et compétences »

Elle le regarda avec un air moins agressif, juste neutre. Il était plus âgé, certainement plus expérimenté qu'elle mais acceptait tout de même de se plier à ses règles. Elle respectait un homme capable de faire ça. Enfin, elle pourrait lui accorder son respect quand elle sera calmer, mais c'était sur la bonne voie.

« C'est le minimum qu'on attend de vous. »

L'homme lui sourit, elle n'en fit rien. Elle cherchait mentalement son nom. Il n'y avait qu'elle pour oublier ce genre d'information...  Il le remercia, elle fit un mouvement de tête. La militaire doutait que ça soit vraiment sincère mais au moins il essayait. Il allait devoir s'armer de patience pour que la femme fasse un pas vers lui.

« Je suis de sortie demain. Moi, un autre militaire et vous. Ça sera l'occasion de faire vos preuves. »

Non. Elle n'avait rien de prévue demain et encore moins une sortie, mais elle voulait le tester au plus vite. Elle trouverait bien un de ses hommes en manque de sensation forte et quelque chose à aller récupérer dehors. Le conseil accepterai sans doute son idée : ils lui devaient bien ça maintenant qu'il lui avait collé ce quadragénaire (ou plus ?) dans les jambes. Si l’américain la questionnait, elle allait devoir improviser. Tant pis, elle savait mentir avec un certain aplomb.

Elle scruta l'homme une nouvelle fois, des pieds à la tête sans gêne. Elle voulait l'évaluer.



Codée par Eli-Ls


_________________
Kit by Cruelly via Never-Utopia
by Shobu ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://elia-ls.e-monsite.com/
Invité

Invité





MessageSujet: Re: Another Day in Paradise ... [ft. Anna Vignet] TERMINE   Dim 30 Aoû - 17:55

Ainsi, pour la première fois, Matt' allait sortir de l'enceinte au nom de l'Espoir. Instinctivement, il avait su que ce ne serait pas qu'une mission de routine. Elle allait le mettre à l'épreuve, tester ses capacités et, surtout, voir comment il réagira au commandement. Car, après tout, c'était bel et bien avec elle qu'il était de sortie. Autant dire que ce ne serait pas une promenade de santé ni une mince affaire.

S'il ne détestait pas la militaire, ni même la femme, il ne savait que penser exactement de son comportement. Elle s'était montrée largement désagréable à son encontre, lui faisait largement savoir qu'il n'était pas le bienvenue en ces lieux. Peut-être même que, demain, lors de leur sortie commune, elle l'abandonnerait. Ou peut-être viendrait-elle même à l'achever. Elle ne l'aimait pas. Elle ne le voulait pas dans les parages. L'abattre était une façon nette et efficace pour mettre un terme à l'existence de Matthew.

Autant dire qu'il devait être sur ses gardes.

Elle venait à peine de discuter qu'elle l'observait attentivement. Sans aucune gêne, elle l'inspectait de haut en bas. Elle voulait connaître l'homme. Sans se priver de le montrer, elle faisait savoir qui était la dominante entre les deux. Elle désirait cela et il lui donnerait ce qu'elle voulait. Elle voulait un bout de viande, il la nourrirait d'un bout de viande. Elle voulait un soldat, elle aurait son soldat. Elle voulait entendre « Boss », « Chef » et compagnie, elle l'entendrait. Mais pour se faire aimer, elle devrait travailler sur elle. Car sur les actes, il pouvait agir ... Mais sur les émotions, il n'y pouvait rien.

Hochant brièvement de la tête, il ouvrit la porte. Il était inutile de poser des questions supplémentaires. Elle avait fait son travail. Il était resté de marbre comme l'exigeait le règlement. Elle était venue lui transmettre son premier assignement ainsi que lui partager le règlement et vérifier son installation. C'était fait. Ils n'avaient plus à se fréquenter jusqu'au lendemain.

_ Je vous souhaite a good night, Officier Vignet. »

Au fond, il espérait une belle troupe d'Infectés, qu'elle puisse comprendre qu'il n'était pas qu'un poids. Elle le détestait. Elle le faisait savoir. Elle devrait aussi juger de son intérêt. Ils étaient dans la même équipe et, bien qu'elle ne voulait pas la reconnaître, il ne lui voulait aucun mal.

_ Je serai aux aurores à l'entrée, équipé et préparé pour notre sortie. J'ai hâte de pouvoir travailler avec vous, ma'am. »
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé







MessageSujet: Re: Another Day in Paradise ... [ft. Anna Vignet] TERMINE   

Revenir en haut Aller en bas
 
Another Day in Paradise ... [ft. Anna Vignet] TERMINE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Paradise City
» [Salle à manger]Petit diner entre amis [TERMINE]
» Anna Preston - Are you talking to me ?
» [TERMINE] Kaïlann Helts VS Anna Mailynn
» Sal Paradise (en attente de validation)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Une lumière derrière les ombres :: Zone hors RP :: Archives :: Rps abandonnés-