Vote !
Tops-Sites
Une lumière derrière les ombres
BONJOUR ! Uldo est fermé mais le roi est mort, vive le roi ! Vous pourrez jouer dans notre univers ici : http://z-epidemie.forumactif.com/ !


Forum RPG post-apo'
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Une arme cassée? L'horreur ! [PV Etienne]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité





MessageSujet: Une arme cassée? L'horreur ! [PV Etienne]   Ven 28 Aoû - 13:50

Aujourd'hui fut une épreuve de trop pour sa pauvre hache. Crac. Elle avait fait crac ! Karin était désespérée, sa merveilleuse hache, son amie de tout les jours, celle qui lui avait tant de fois sauvée la vie ! Ce "crac" résonnait dans ses oreilles, elle n'oublierait jamais cet épouvantable son !
Et comme si c'était pas assez, ces foutus zombies en avaient rajoutés une couche ! Alors qu'elle était partie chercher des ressources en tout genre, elle s'était retrouvée encerclée de zombies. Sa hache avait violemment cogné contre un mur et le manche s'était brisé, dans un "crac" sonore qui avait résonné dans le bâtiment. Heureusement qu'elle ne sortait jamais sans son couteau...
Mais alors qu'elle restait éberluée devant l'état de sa hache, une main l'avait agrippée dans le dos, la tirant, jusqu'à ce qu'elle sente ses vêtements lâchés. Sa chemise s'était déchirée, et quelque chose dans son soutien-gorge avait aussi fait crac. Décidément, c'était la journée du "crac" !

Agacée, elle était revenue à la piscine municipale, tenant comme elle pouvait ses vêtements et sa hache. Elle avait filé directement à l'endroit où étaient posées ses affaires et s'était débarrassé de ses vêtements cassés. Elle récupéra une chemise non déchirée mais ne trouva pas de soutien-gorge.

- Mais où sont-ils?

Après tout, avec le shopping entre filles, elle en avait eu quelques uns de plus. Comment avaient-ils pu disparaitre? Bon tant pis, elle n'avait pas le temps de fouiller plus.
La jeune femme enfila la chemise et se dirigea droit vers la pièce où Etienne était souvent, avec tout son matériel. Elle était un peu gênée de se balader sans soutien-gorge, à chaque mouvement trop brusque, sa poitrine bougeait. Elle entra dans la pièce.

- Etienne ? Tu es là ? J'ai besoin de ton aide...J'ai...euh...deux objets à faire réparer et euh...c'est assez urgent...


Karin posa sa hache au manche brisé eu deux, seulement tenu par un brin du manche, et le soutien-gorge tout aussi cassé, seulement tenu par le tissu. C'était assez gênant pour le deuxième objet, mais elle n'avait pas le choix de le faire réparer. En fait, sans sa hache et sans soutien-gorge, elle se sentait doublement nue.

- Est-ce que tu peux réparer ça?

Elle affichait une expression inquiète, qu'est-ce qu'elle ferait sans ça? Un soutien-gorge ça peut se retrouver, mais une hache...une si belle hache qui avait tant vécu ! Et qui lui avait tant permis de survivre !
Revenir en haut Aller en bas

Admin
Admin
avatar

Messages : 30
Date d'inscription : 22/08/2015



Votre personnage
Mes liens: Aucun.
Age : 24
Equipements:

MessageSujet: Re: Une arme cassée? L'horreur ! [PV Etienne]   Sam 29 Aoû - 0:14

Enfin, un nouveau prototype de terminé, cela faisait déjà trop de temps consacré à un seul projet mais maintenant c'était vraiment terminé ! Le jeune armurier contemplait son établis avec une certaine admiration, dire qu'i y avait à peine quelques jours, cet objet n'était que des traits de crayon sur du papier ! Cette arme n'avait pas encore de nom, et peu de ressemblance avec ce que l'on connaissait. On aurait pu croire à une arbalète à première vue, mais là ou l'arbalète possédait un arc court, cet engin en possédaient deux, disposés en croix. La puissance était assurée par une manivelle reliée à des engrenages. La magie de cette arme est qu'elle transformait une ressource inutile et commune dans Paris en arme mortelle. Avec ça une simple pierre placé dans le fut pouvait théoriquement percer le crâne d'un infecté.
Etienne s'appuya contre sa chaise, s'étirant dans une suite de craquement de ses articulations, suivit d'un bâillement sonore, il était temps de prendre une douche pour lui. Après autant de travail il le méritait bien. Durant sa pause, il repensa aux autres armes à construire, il avait sortit de quoi en faire trois où quatre et maintenant que la première avait été faite les autres seraient un jeu d'enfant à réaliser. Le jeune homme sortit de sa douche enfilant son pantalon et ses chaussures, laissant sa serviette autour de son cou.
Alors même qu'il finissait de se sécher les cheveux au milieu de l'atelier, la porte grinça, laissant apercevoir Karin qui semblait un peu gênée.


-Oui oui, je suis là ne t'en fait pas, en quoi puis-je t'aider ?

Sans se soucier de sa propre tenue, il empoigna la hache dont le manche était complètement brisé, examinant avec attention le reste de l'arme, c'était du solide à n'en pas douter. Reposant l'ustensile sur son établi, il remarqua le deuxième objet à réparer. Son torse était blanc, et il contrasta totalement avec son visage qui devint rouge à la vue du soutien-gorge, le jeune homme comprenait mieux pourquoi la jeune femme semblait étrange.

-Et bien euh… pour la hache oui… oui je m'en occupe de suite, ce ne sera pas trop long enfin j'espère que tu as du temps à me consacrer en attendant, le temps de remplacer le manche par un neuf et d'aiguiser la lame, pour ton soutien-gorge je devrais aussi pouvoir m'en… occuper ça ne prendra théoriquement pas trop de temps

Sa serviette encore humide tomba sur la chaise, le jeune homme étant vraiment très gêné pour le moment, si bien qu'il préféra se concentrer sur son travail pour l'instant s'asseyant sur son fauteuil, son tee-shirt l'attendait non loin, mais il décida pour le moment d'attaquer de suite. Avant de réellement s'y mettre, il se tourna vers Karin

-Si tu a besoin de quelque chose ici sers toi, ma chambre contient de quoi te rafraichir, si tu veux de l'eau il y à le lavabo à côté de la douche par là.

Etienne lui indiqua les lieux importants de sa "chambre" avant de se mettre doucement au travail
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité





MessageSujet: Re: Une arme cassée? L'horreur ! [PV Etienne]   Sam 29 Aoû - 21:03

Le regard de Karin se balada sur le torse nu de Etienne, qu'elle venait visiblement de déranger après une bonne douche. Il avait du travailler sur quelque chose qui lui avait donné chaud...mais elle n'arrivait pas à imaginer quoi. En fait, le torse apparent du jeune homme lui rappelait beaucoup trop son absence de soutien-gorge, ce qui était encore plus gênant !

Néanmoins, même si le jeune homme était devenu tout rouge, il restait professionnel et ne faisait pas de commentaires. Il semblait juste aussi embarrassé qu'elle.

- Et euh...est-ce que tu peux commencer par...par mon soutien-gorge? Je ne me sens pas très à l'aise comme ça...


Elle se mordit la lèvre en se rendant compte de ses mots...si avec ça, Etienne ne comprenait pas qu'elle ne portait pas de soutien-gorge, c'était que soit il était trop concentré, soit pas très malin. Et elle doutait qu'il ne soit pas un être intelligent.
D'ailleurs, le jeune homme lui proposa de faire comme chez elle, d'aller se rafraichir si elle en avait besoin et elle n'allait pas refusé. A peine rentrée d'expédition, elle était tout de suite venue ici, alors elle était assoiffée.

- Eh bien, merci, je vais en profiter un peu alors !


La jeune femme fila au niveau du lavabo et se pencha pour boire au robinet. Alors qu'elle buvait tranquillement, ses mains appuyées sur le bord, dérapèrent soudainement et elle tomba. Déjà, elle se fit mal au niveau de la poitrine qui cogna violemment le rebord, et son gros couteau de cuisine alla perforer la tuyauterie affaiblie par l'année sans entretien, et que Etienne n'avait visiblement pas eu le temps de s'occuper. L'eau se répandit partout, la mouillant de haut en bas. Elle tomba par terre dans un petit cris, surprise et tentant de se protéger de l'eau...qui avait rendu sa chemise et son bandage totalement transparent.

Décidément, la malchance s'acharnait sur elle aujourd'hui, il n'y avait pas d'autres explications...
Revenir en haut Aller en bas

Admin
Admin
avatar

Messages : 30
Date d'inscription : 22/08/2015



Votre personnage
Mes liens: Aucun.
Age : 24
Equipements:

MessageSujet: Re: Une arme cassée? L'horreur ! [PV Etienne]   Dim 30 Aoû - 17:29

Etienne avait déjà commencé à examiner la hache et le travail qu'il devrait faire dessus pour la remettre en état, manque de chance, le soutien-gorge devait être la chose à faire en priorité.  Au début il ne comprit pas trop pourquoi au début, et ce avant que son regard ne se baisse jusqu'à la poitrine de Karin. Le jeune homme déglutit avant de prendre fébrilement le soutient gorge. Alors que la jeune fille prenait la direction de la salle de bain, il examina le vêtement d'abord gêné puis un peu curieux. C'était plutôt grand en fait, plus qu'il ne s'en doutait. Il finit néanmoins par regarder de plus près ce qui n'allait pas.  Les armatures en acier et le tissus étaient intacts, le seul souci était en fait au niveau de la fermeture, les crochets avaient été cassés par quelque chose et étaient malheureusement hors d'état. L'armurier les coupa donc à l'aide d'une pince avant de se saisir d'un petit rivet. Il entoura le bord du tissu de plaque d'acier et les riveta avant de répéter l'opération, une fois cela fait, il bricola une nouvelle attache faite d'un crochet. En dernier détails il recousu un peu de tissus au dessus des plaques pour que cela ne gêne pas la jeune femme.

-Voilà c'est fait, j'espère que ça lui ira

Le jeune homme avait finit son travail,  mais il fut interrompu dans sa victoire par un bruit de chute affolant, craignant le pire il se leva d'un bond de son fauteuil et se dirigea vers la salle de bain. La première chose qu'il vit fut le tuyau percé du gros couteau de cuisine qui fuyait abondamment, d'un geste il coupa l'eau pour éviter d'inonder la pièce. Dans un reflexe d'artisan il évalua les dégâts: fort heureusement ce n'était rien, la canalisation percée avait juste à être remplacée par une autre, un une dizaine de minute ce serait fait. Cependant son regard bascula sur la responsable de la catastrophe, enfin ici plutôt la victime.
Karin était assise par terre ses vêtements trempés rendu transparent par l'eau. S'il n'avait jamais vu de fille, nu il eu quand même une réaction instinctive. Sa voix devenue assez hésitante


-Oh… euh ne bouge pas, je vais t'aider, il ne faudrait pas que tu attrape froid

Inconscient de son geste, il enleva les vêtements trempés de Karin, qu'il courut mettre à sécher quelque part dans son atelier, les étendant avec précaution pour ne pas les abimer avant de revenir vers elle avec une serviette.

-Voilà j'ai de quoi te sécher....

Le jeune homme se retrouva en face d'elle vêtu uniquement de sa culotte, ayant visiblement oublié que son soutien-gorge se trouvait sur l'établis, ses yeux remontèrent des pieds à la tête de la jeune fille avec un regard interrogateur, ne comprenant pas la situation. Les signaux semblaient bloqués et il resta là une bonne minute sans trop comprendre ce qu'il voyait. Beaucoup d'homme auraient eu une réaction déplacée devant ce spectacle, mais l'artisan n'était pas vraiment comme beaucoup d'hommes
Et dans un déclic, la situation lui revint, Etienne ne put que sourire bêtement à Karin avant de tourner de l'œil et de tomber comme une pierre sur le sol, son nez saignant légèrement sous le choc psychologique que cela avait provoqué.
La serviette vola paresseusement hors de la pièce, alors que la plupart des outils dans la ceinture s'étalèrent sur le sol dans un concert de tintement  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité





MessageSujet: Re: Une arme cassée? L'horreur ! [PV Etienne]   Dim 30 Aoû - 20:48

Karin préférait ne pas savoir ce qu'il faisait avec son soutien-gorge. Qu'il l'observe, le touche, non ce n'était pas possible à imaginer. Elle était déjà assez embarrassée de se balader sans soutien-gorge, alors en plus, imaginer qu'il pouvait tripoter son sous-vêtements...
Non, franchement, elle préférait se détendre en allant se déshydrater, ce serait beaucoup plus simple et moins gênant. Mais rien ne se passait comme prévu. Une tuyauterie qui explosait, de l'eau partout, et la voila au sol, dans des vêtements transparents...

Etienne se précipita au bruit. La jeune femme le vit s'intéresser d'abord à l'origine du bruit, et à couper l'eau avant de se tourner vers elle. Elle rougit subitement en se rendant compte qu'il voyait sa poitrine ! En plus, elle commençait à avoir froid.
Avant qu'elle ne puisse réagir, le jeune homme entreprit de la déshabiller. Et sa seule réaction fut de retenir sa culotte avant qu'il ne l'embarque en même temps que le pantalon. Franchement, c'était déjà assez gênant comme ça, alors nue, c'était impensable !

Il avait à peine les vêtements en main qu'il repartait. Soulagée, Karin se leva et tenta d'accélérer l'écoulement de l'eau sur son corps. Au même moment, le jeune homme revenait. Décidément, il insistait ! Après l'avoir déshabillé, il lui amenait une serviette. Sauf qu'il ne lui tendait pas, il restait cloué sur place, comme si c'était la première fois qu'il voyait une femme en culotte...
Elle grommela en le voyant en plein bug, c'est qu'elle avait froid, et son corps le lui faisait bien savoir, entre frissons et tétons qui pointaient.
Elle tendit la main vers la serviette.

- Etienne?

Et soudainement, le jeune homme s'écroulait au sol, évanoui, avec un peu de sang coulant de son nez. Karin le regarda, surprise, oubliant toute sensation de froid et se précipita. Elle s'agenouilla aux côté d'Etienne et lui tapota la joue.

- Eh oh? Tu m'entends?

S'occuper des membres de son clan était beaucoup plus important que son potentiel embarras ou le froid qui l'avait envahi. Elle tenta de soulever le jeune homme jusqu'au lit, heureusement qu'il était fin dis donc ! Au bout de plusieurs minutes, elle finit par y arriver et se remit à lui tapoter la joue.

- Eh? Ça va?


N'obtenant pas de réponses, elle alla récupérer la serviette et s'assit au bord du lit, avant de se mettre à essuyer ses longs cheveux.
Revenir en haut Aller en bas

Admin
Admin
avatar

Messages : 30
Date d'inscription : 22/08/2015



Votre personnage
Mes liens: Aucun.
Age : 24
Equipements:

MessageSujet: Re: Une arme cassée? L'horreur ! [PV Etienne]   Lun 31 Aoû - 15:07

Le choc avait été rude pour le jeune homme, lui qui n'avait souvent jamais côtoyé de femme en voir autant en si peu de temps avait été trop pour qui, et cette crise l'avait fait s'"effondrer sur le sol, inerte. Trop d'information en trop peu de temps, il avait planté comme un ordinateur d'avant l'infection, et son cerveau devant la confusion avait tout coupé.
C'est donc difficilement qu'il ouvrit un œil, la tête tournant un peu trop pour le moment. Avec horreur il découvrit Karin encore trop peu vêtu devant son lit, un peu de sang coulait de son nez, il fallait dire que le jeune homme avait toujours été sensible à cela, c'était l'un des défauts qui le faisait se tenir à l'écart des femmes. Pris de panique il rampa au bord de son lit, avant de se lever précipitamment pour foncer dans la salle de bain. Etienne était mal très mal, trébuchant à moitié il se mit la tête sous la douche qu'il fit couler au maximum, espérant que l'eau glacé l'aiderait à éclaircir ses pensées.
L'eau lui tomba sur le visage, lavant le sang et lui redonnant pendant un petit moment les idées claires, il resta comme cela cinq bonnes minutes jusqu'à ce qu'il se sente en état de se relever. Enfilant cette fois un tee-shirt. Respirant un bon coup il se retourna vers Karin.


-Désolé, ça m'arrive de temps en temps, euh tiens couvre toi… tu risquerais d'attraper froid

Il marcha jusqu'à son établis, pour lui tendre son soutien gorge réparé, le jeune homme fit cela sans la regarder gêné par la tenue de Karin, son autre main serrait le manche du fusil qui ne le quittait jamais et qui était pour le moment appuyé contre le bureau. Ses jointures étaient blanchies par la pression.

-Voilà il est comme neuf, le système d'attache est réparé, si ça casse rapporte le moi ne t'en fait pas, mais normalement  ça devrait tenir longtemps. Je vais m'occuper de ta hache je devrais pas en avoir pour longtemps, ce n'est pas grand-chose

La hache retrouva sa place sur la table, et sa lame fut serrée contre un étau pour qu'il puisse enlever le manche brisé sans soucis. Etienne avait hâte de s'y mettre, au moins le travail lui occuperait l'esprit, il finissait par se demander s'il aurait un jour vraiment des contacts normaux avec une fille, car pour l'instant ce n'était pas ça, le travail restait un exutoire pour lui, avant il y avait eu une moto mais depuis la catastrophe, le carburant était introuvable, et l'engin avait finit par prendre la poussière au fond de l'atelier.
Un pic en acier apparut dans sa main avec un imposant marteau qu'il posa au dessus de la lame, la partie plate du pic se posa sur la jointure supérieure de la hache. L'artisan frappa avec le marteau une fois, deux fois puis à la troisième le manche partit catapulté au fond de la pièce avec un fracas de bois.


-Bon si tu veux regarder dans l'atelier fait juste attention, j'ai ma réserve d'arme maison dans l'étagère du fond, donc fait attention sinon j'ai peut être des vieux livres dans la partie chambre je n'ai hélas pas grand-chose à te proposer d'autre, je ne suis pas vraiment bon à la discussion
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité





MessageSujet: Re: Une arme cassée? L'horreur ! [PV Etienne]   Lun 31 Aoû - 18:56

Karin se séchait tranquillement les cheveux en attendant qu'Etienne refasse surface. Au bout d'un moment il ouvrit un œil et elle crut qu'il allait encore s'évanouir. C'est vrai qu'elle aurait peut-être du s'habiller...mais avec quoi? Il lui avait quand même retiré presque tout ses vêtements et les avait étendue un peu partout.
Finalement, le jeune homme était tellement gêné qu'il l'était pour deux. Ou alors, elle tenait absolument à se montrer forte devant un membre des sauveurs?

Alors qu'elle était perdue dans ses pensées, elle le vit ramper pour s'éloigner jusqu'à sa salle de bain. Elle soupira.

- Eh je vais pas te manger hein !

Alors qu'il disparaissait dans la salle de bain, la jeune femme se leva pour finir de se sécher tranquillement. Heureusement, sa culotte n'était pas transparente car noire. Elle le retiendrait, favoriser le noir...Toujours !
Etienne refit son apparition et finit par lui rapporter son soutien-gorge visiblement réparé. Il avait fait vite dis donc ! Elle voulut le prendre dans ses bras pour le remercier, mais se ravisa, ne voulant pas le voir s'évanouir de nouveau.
Elle se mit dos au jeune homme, plus pour lui éviter une syncope, et le remit tranquillement en place. Ah qu'est-ce que c'était agréable ! Déjà, un vêtement de plus, et en plus, pour sa poitrine c'était quand même mieux !
Ensuite, elle enroula la serviette autour d'elle, ce qui lui permettrait d'être cachée. Enfin à ce rythme là, c'était plus par égard pour Etienne.

- Merci, c'est parfait ! Tu as vraiment fait du bon boulot !


Ainsi vêtue, Karin se dirigea vers la table où le jeune homme travaillait. Elle le regarda faire, à bonne distance pour ne pas le déranger. Elle trouvait son travail impressionnant.
En entendant qu'il l'autorisait à se promener dans l'atelier, elle se demanda si c'était une bonne chose vu toutes les catastrophes qui lui étaient tombés dessus depuis ce matin !
Néanmoins, elle avait envie de marcher un peu, ça la réchaufferait sans doute. A force de déambuler, elle tomba devant la moto, et s'accroupit devant, impressionnée.

- Wahou ! Elle est magnifique ! Je ne savais pas que tu étais un motard...

Elle soupira, nostalgique. A une époque, elle était passionnée par les moto et attendait impatiemment l'âge où elle pourrait passer le permis. Elle n'avait jamais vraiment eu le temps et la possibilité. Du bout des doigts, elle frôla la carrosserie.
Revenir en haut Aller en bas

Admin
Admin
avatar

Messages : 30
Date d'inscription : 22/08/2015



Votre personnage
Mes liens: Aucun.
Age : 24
Equipements:

MessageSujet: Re: Une arme cassée? L'horreur ! [PV Etienne]   Mar 1 Sep - 1:38

Si le jeune homme comptait passer pour quelqu'un de normal, c'était raté, la nouvelle chef des sauveurs venait de découvrir sa timidité maladive envers les femmes. Il tentait néanmoins de faire bonne figure maintenant que la jeune fille était un peu plus habillée. Son travail l'aidait à se maintenir l'esprit occupée en plus son nez avait arrêté de saigner ce qui était encore mieux, il ne voulait pas salir le nouveau manche de hache.
Prenant un simple morceau de planche, il activa son rabot, qui était juste un disque abrasif fixé sur un moteur électrique, et commença à donner forme au bois, lui faisant prendre la forme d'un manche, forçant aux endroits oud devraient se trouver les mains de Karin. La première partie finie, il fixa des bandes de cuir dans ces renfoncements pour assurer une meilleure prise en mains.

Le manche n'avait plus qu'à être fixé sur la grosse lame, il fit rentrer le manche à coup de masse jusqu'à ce que le bout ressorte. Après un dernier coup de rabot, la hache était comme neuve. Mais assez maniaque, l'artisan enduit le bois de cire pour lui donner un toucher lisse et plus agréable.

-Bon voilà le manche est réparé ça devrait bien tenir en place, je ferais bien un gravage mais je doute que tu ais le temps et l'envie de voir une fresque représentant ce que tu voudras sur ton manche. Je vais juste m'assurer que tu reviennes en vie en affinant un peu ton arme.

Et cette fois il utilisa sa meule pour aiguiser l'arme, de grosses étincelles volant alors que le métal frottait sur la lame dans un bruit de grincement, un petit tuyau répandant de l'eau au goutte à goutte sur la meule pour faciliter le travail. Finalement Etienne finit par s'arrêter passant un dernier coup de chiffon. La nouvelle hache  était resplendissante, le tranchant de  la tête maintenant aiguisée accrochant  la lumière.
Posant l'ustensile sur la table il rejoignit Karin devant son "bébé", c'était une moto de luxe, qu'il avait récupéré lors de l'épidémie,  une Nine-T de chez BMW, jamais il n'aurai pu l'avoir auparavant mais avec l'épidémie le possesseur l'avait bradé contre un des fusils du jeune homme. L'engin possédait un moteur impressionnant, qui dépassait de chaque côté, la peinture semblait neuve et brillait intensément, en fait la moto avait l'air neuve tant Etienne en prenait soins. C'était un vrai maniaque. Il regarda Karin avec des yeux remplis de chagrin.

-Oui je l'était avant tout ça, c'était un de mes grand plaisir, prendre la route après une dure journée, même pendant le début de l'épidémie j'y arrivais mais maintenant je ne pense pas que gaspiller le carburant serait une bonne idée. J'essaye bien de trouver un substitue, et je suis sur la bonne voie mais pour l'instant elle doit rester là à attendre.

Sa main passa de façon presque amoureuse sur la carrosserie, sa paume effleurant la peinture, sa main remontât sur la poignée qu'il agrippa comme s'il pouvait encore accélérer. Un frisson le parcouru et il en eu la chair de poule. Son regard se posa sur l'armoire en face de l'engin, un casque noire dont l'avant présentait une mâchoire de requin se tenait là ainsi qu'une tenue complète.

-C'est surement pour cela que je déteste l'épidémie, autant je n'ai jamais eu de contact avec les gens autant ça… j'espère encore qu'un jour je pourrais remonter dessus

Il y avait une émotion palpable dans sa voix, pour une fois qu'il parlait à quelqu'un il se laissait aller à ce qu'il pensait
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité





MessageSujet: Re: Une arme cassée? L'horreur ! [PV Etienne]   Mer 2 Sep - 13:08

Karin avait bien remarqué le problème d'Etienne face à sa nudité, mais elle ne s'était pas moquée de lui. Chacun réagissait différemment, et puis si c'était la première fois qu'il voyait un corps féminin, cela pouvait se comprendre...C'était toujours mieux qu'un pervers qui lui aurait sauté dessus. Même si bon, elle avait été inquiète quand il s'était évanoui. Surtout que c'était lui qui l'avait déshabillé à la place. Comme quoi, un homme pouvait agir étrangement.
Malgré tout, elle ne le jugeait pas et ne lui en voulait pas. C'était de sa faute, elle aurait du faire attention après tout.

La voix du jeune homme la tira de ses pensées, et elle tourna les yeux vers lui.

- Un gavage? Qu'est-ce que c'est?


Le gavage des oies, elle connaissait, mais celui des armes, non, elle ne voyait pas ce que c'était.
Alors qu'elle observait la moto devant elle, le jeune homme finit par la rejoindre. Elle leva les yeux vers lui et sourit en voyant le regard qu'il lui donnait. Un regard plein de chagrin. Du coup, son sourire se voulait rassurant. Beaucoup l'auraient jugé sur le fait qu'il regrettait de ne plus pouvoir faire de moto, alors que la plupart avaient perdu au moins un proche, voir tous. Pour Karin c'était différent, elle n'était pas une sainte, mais tentait d'essayer de comprendre chaque membre de son groupe.

- Tu sais que si tu trouves un substitue au carburant, ça pourrait aussi servir au groupe? Je trouve qu'on a eu beaucoup de chance de te trouver ici en arrivant...Tu es un peu comme l'élément qui nous manquait pour survivre correctement.

C'était peut-être étrange, mais c'était bel et bien un compliment.
La jeune femme le pensait vraiment, Etienne apportait son savoir et son don du bricolage au groupe, leur permettant de tout réparer. Et franchement, c'était quelque chose d'inestimable selon elle.
En le voyant effleurer la moto, accompagné de son commentaire, elle comprit que l'engin et la conduite était tout ce qui lui restait à la base. Elle posa la main sur son épaule.

- J'espère aussi que tu pourras, ça te permettrait de te changer les idées...Tu sais, j'ai toujours rêvé de passer mon permis moto...mais je n'ai jamais pu...

A son tour de se montrer nostalgique. Sa voix exprimait le regret mais aussi la tristesse de ne pas avoir pu réaliser son rêve. C'était la première fois qu'elle confiait ce genre de choses à quelqu'un, mais ce n'était pas un lourd secret, bien que ce soit lié à son œil.
Revenir en haut Aller en bas

Admin
Admin
avatar

Messages : 30
Date d'inscription : 22/08/2015



Votre personnage
Mes liens: Aucun.
Age : 24
Equipements:

MessageSujet: Re: Une arme cassée? L'horreur ! [PV Etienne]   Dim 6 Sep - 0:53

Et voilà à force de parler trop bas, il avait réalisé son premier mal entendu, essayant cette fois de parler un peu plus fort il tenta de rectifier le tir.

-Un gravage, tu sais c'est quand un artisan réalise des petits dessins ou une fresque sur une partie d'une arme où ici sur le manche de ta hache. S rien de très pratique, c'est juste pour l'esthétique. C'était une des spécialités de ma famille, j'ai donc du apprendre la technique. C'est loin d'être ma spécialité mais si tu tiens à mettre quelque chose sur ton manche je le ferai.

Et surtout ça lui mettrait un bon coup de nostalgie de faire ça. Son père lui avait appris à grand renfort de travail supplémentaire dans l'atelier familial. Revenant à Karin, il la fixa avec un regard plein de sympathie. Oui trouver un bon substitue au pétrole serait un miracle, malheureusement cela allait se révéler très compliqué, et avec tout son travail, il faudrait bien attendre quelques années durant lesquelles sa précieuse moto resterait bien sagement ici à prendre la poussière. Enfin non il ne la laisserait pas prendre la poussière où avoir la moindre salissure tant elle comptait pour lui. Malgré ça le compliment de Karin lui redonna un peu le sourire.

-Je pense que pour remplacer le pétrole il me faudrait beaucoup de travail, j'avais beaucoup de livre la dessus, mais je n'ai franchement pas le temps de m'y pencher, il y à beaucoup de travail pour rendre cet endroit vivable, et encore plus pour qu'il soit confortable. Mais avec un peu de temps et beaucoup de travail je devrais y arriver… Et… merci

Ainsi leur chef aimait également les deux roues, il ne s'en serait jamais douté, mais au moins ils avaient un point commun, même si celui-ci était loin d'être praticable en ce moment. Néanmoins, le jeune homme se força à un peu d'optimisme et tenta un sourire.

-Si jamais on arrive un jour à reconstruire quelque chose de stable je t'apprendrais, comme je ne pense pas que beaucoup de monde aient leurs permis, je pense que je pourrais faire office d'examinateur du permis de conduire non ?

Profitant de la présence de Karin, Etienne attira l'attention de la jeune femme sur une grande table sur laquelle reposait un plan de la piscine, on pouvait y voir les entrées ainsi que les fenêtres du bâtiment, toutes sauf une étaient crayonnées en rouge, il les pointa du doigt avant de dire.

-Tout ce qui c'est passé dernièrement me font dire que les zombies ne sont pas forcément notre premier problème, je pensais à condamner une partie des issues et des fenêtres permettant l'accès à la piscine, ainsi on pourrait n'avoir qu'une entrée ce qui faciliterait la surveillance. Pour les fenêtres je comptait poser des barres en acier qui en interdirait l'accès, et boucher les autres endroits avec des parpaings et du ciment, qu'en dit tu ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé







MessageSujet: Re: Une arme cassée? L'horreur ! [PV Etienne]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une arme cassée? L'horreur ! [PV Etienne]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Chez Eäràr, maître d'arme.
» Selon prof Sauveur Pierre Etienne Aristide pap fè ront pot nan Afrik di Sid
» BOUILLE x caniche 9 ans SPA ST Etienne Loire (42) ADOPTE
» L'arme de la dialectique n'aurait pas donné des résultats +
» ROCKY - 11 ans - SPA Saint-Etienne Loire (42)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Une lumière derrière les ombres :: Zone hors RP :: Archives :: Rps abandonnés-