Vote !
Tops-Sites
Une lumière derrière les ombres
BONJOUR ! Uldo est fermé mais le roi est mort, vive le roi ! Vous pourrez jouer dans notre univers ici : http://z-epidemie.forumactif.com/ !


Forum RPG post-apo'
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Prise au piège (PV: Johan Murseau)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar

Messages : 20
Date d'inscription : 21/09/2015



Votre personnage
Mes liens: Aucun.
Age : 19 ans
Equipements:

MessageSujet: Prise au piège (PV: Johan Murseau)   Mer 7 Oct - 22:11

C'est une brise fraîche qui tira Shemy de ses pensées. Elle s'avançait d'un pas lourd parmis les décombres, parfois jetant un coup d'oeil a l'horizon, comme si d'un moment a l'autre, elle allait s'éveiller d'un cauchemard; comme si elle ne se trouvait pas dans ce tas de ruines et de cendres, menant une vie, ou plutôt une survie, pleine de danger.

Malgré sa peur des hauteurs, elle se décida a gravir ce qui restait des marches d'un immeuble pour en atteindre le sommet, afin d'avoir une vue d'ensemble de la ville. Alors que son ascension finissait, la dernière marche s'écroula sous son pied et elle eu a peine le temps de rouler sur le toit pour échapper a la chute probablement mortelle qui l'attendait dans le trou qui s'était formé.

Se relevant avec adresse, elle réajusta son masque autour de sa bouche et de son nez en fronçant les sourcils.

Elle survola le toit des yeux; mais pour redescendre, la malheureuse ne trouva qu'une échelle rouillée.

Mais c'est bien connu; Shemy détestait les échelles. Pour réussir a la faire monter ou descendre d'une échelle, il fallait qu'elle aie une confiance a toute épreuve enver la personne qui tentait de la faire monter.

Elle donna un coup de pied frustré sur un morceau de brique. Celui-ci roula jusqu'à une vieille poutre en métal, et leur collision produisis un bruit sourd parmis le silence des alentours.

Elle secoua la tête. Génial. Maintenant, elle pouvait avoir signalé sa présence a toutes sortes de créatures, et elle, était prise au piège sur le toit d'un immeuble, les avions tournoyant autour d'elle n'ajoutant rien de bon.

Refusant de céder à la panique, elle chercha désespérément un moyen de sortie; Mais malheureusement, le vertige n'était pas une peur qu'elle avait réussi a vaincre.  Elle avait beau essayer d'être courageuse, dans de telle situation, elle perdait rapidement son sang-froid.

Elle s'approcha su bord de l'édifice, mais ses mains devinrent moites et ses genoux, flageolants. Elle eu l'idée futile d'appeller à l'aide, mais ayant déjà signaler sa présence avec le morceau de brique, elle décida de ne pas aggraver son état.

C'est alors qu'elle entendit l'échelle émettre un petit grincement, et c'est a ce moment qu'elle s'aperçue que quelqu'un montait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité





MessageSujet: Re: Prise au piège (PV: Johan Murseau)   Sam 10 Oct - 14:39

Une exploration en solitaire comportait toujours des risques, Johan le savait bien à présent qu’il pouvait ressortir. Il voyait bien la différence par rapport à l’époque où son collègue lui donnait un coup de coude et lui désignait un danger qu’il n’aurait pas aperçut ou bien un élément intéressant dans les décombres de paris. Regardant à droite et à gauche, il regretta fugitivement le calme véridique du centre de l’espoir : au moins ce silence ne comportait pas une note menaçante et avide. Car oui, si les rues de la vieille capitale semblaient calmes, ce n’était que poudre aux yeux. Un seul faux pas pouvait pousser un vétéran expérimenté dans l’abime de la non vie… Une ruelle pas bien vérifiée, un coin d’ombre auquel on tournait trop vite le dos ou un manque d’attention et on disparaissait à tout jamais.

Enfin on ne disparaissait pas vraiment mais c’était tout comme : devenir un mort vivant était tomber dans l’abime de l’oubli le plus terrible qui soit car cet abime n’offrait même pas un repos eternel ! Si jamais Johan se savait infecté un jour, il n’hésiterais pas un instant à se coller le pistolet dans la bouche et à appuyer sur la détente.

Cette sombre perspective faillit le distraire alors qu’il approchait d’un bâtiment : ça aussi c’était une belle saloperie, les maisons et autres buildings à l’abandon étaient souvent des boites de pandore qu’il n’était pas bon d’ouvrir inconsciemment. Parfois on pouvait y trouver de bons trucs (Johan avait déjà déniché une lampe torche et des piles par exemple), une déception (un fusil à lunette qui, au vu des marques de griffes, de la lunette arrachée et de la crosse fendue, avait dû êtrel e dernier témoignage d’un sniper à ce monde) ou encore du danger (des infectés aussi nombreux que des mouches sur une merde de chien). Tout ça donc pour dire qu’il fallait être prudent en approchant.

Sortant son pistolet muni d’un silencieux standard, il approcha… Dommage qu’il n’avait pas la lampe de poche qu’il avait trouvée il y a de ça quelques temps déjà. Vu qu’il remettait tout ce qu’il trouvait aux autorités de l’espoir comme un gamin fier de son butin au terme d’une chasse au trésor ou aux œufs de Pâques, il partait souvent presque à poil dans son exploration. Vérifiant sa montre remit en fonctionnement depuis peu (elle s’était remise à marcher toute seule allez savoir pourquoi) il constata qu’il devrait bientôt changer son philtre de masque à gaz : soit disant il n’y avait pas du danger de contamination partout mais les vieilles habitudes vous savez…
Un bruit l’attira soudain, brisant sa concentration et faisant se crisper ses doigts sur le bord du philtre présent dans une de ses poches… Un infecté ? Pour le savoir il aurait fallut rentrer dans le bâtiment mais il préféra s’en abstenir. Contournant l’édifice, il tomba sur une échelle de secours un rien rouillée… Mieux valait ça que se présenter à la porte d’entrée comme un beefsteak déjà déballé. S’emparant d’un échelon d’une main, l’autre serrant son pistolet, il commença l’assenions : il irait moins vite comme ça mais il pourrait vider un chargeur si une tête se pointait au dessus de lui. Arrivant en haut, il jeta un coup d’œil et écarquilla les yeux… Une femme ? Soudain nerveux, Johan se montra tout à fait et garda son pistolet bien en vue : mieux valait ne pas prendre de risques.

Ce fut au bout de trois longues secondes qu’il réalisa que la jeune femme était très très près du bord… Venait-il de… Merde. Rangeant son arme, il leva les mains, paumes tournées vers elle, se voulant tout d’un coup moins menaçant.
Sans s’approcher, le jeune homme prit la parole, sa voix rauque le gênant un peu :


-Hey hey hey, n’aie pas peur, je pensais tomber sur une infectée… Tu sais, le bord des toits c’est pas un coin sympa, je ne te veux aucun mal alors recule toi du bord tu veux bien… Il ne faudrait pas qu’un accident arrive.

Ses cours concernant les répliques à donner pour gérer ce genre de situations où une personne voulait sauter d’un toit étaient trop loin derrière lui pour que l’ex policier ne s’en souvienne clairement. Ce qu’il savait c’est qu’il fallait parler pour captiver l’attention de la personne, la mettre à l’aise :

-Moi c’est Johan ? Et toi ? Que ce qui t’amène ici ?

Tout en disant ça, il s’approcha d’un pas, un très petit pas pour ne pas alarmer l’inconnue : si il devait bondir sur elle pour éviter le pire, il le ferait… Il ne laisserait jamais quelqu’un mourir devant lui comme ça sans réagir.

Une fois lui avait suffit…
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Messages : 20
Date d'inscription : 21/09/2015



Votre personnage
Mes liens: Aucun.
Age : 19 ans
Equipements:

MessageSujet: Re: Prise au piège (PV: Johan Murseau)   Sam 10 Oct - 15:22

Toujours paralisée, la jeune femme avait observer le jeune homme monter. Sa panique du départ s'estompa légèrement aux larôles du jeune homme, bien qu'elle restait sur ses gardes quant au pistolet qu'il avait. Ce n'est qu'après les parôles du jeune homme qu'elle se rendit compte qu'elle était très près du bord, beaucoup trop près. Elle se releva avec adresse, son regard passant du jeune homme au bord de l'édifice, puis pris soudain conscience de la question que le jeune homme venait de lui poser.

-Moi c'est Shemy. Je ne venait que pour avoir une vue d'ensemble sur la ville.

Elle hésita un moment avant de continuer.

-Les marches se sont écroulées.

Toujours un peu méfiante, elle ne bougeait plus du tout, alerte aux moindres gestes de son interlocuteur. Elle ne mentionna pas sa peur des hauteurs, bien qu'il le faudrait certainement d'un moment à l'autre.

Elle réajusta de nouveau son masque à gaz, chose bien inutile mais qui lui apportait un certain sentiment de sécurité.

En observant le jeune homme, elle analysa la situation, et se dit que si elle était vivante à la fine de la journée, c'était soit qu'elle avait eu beaucoup de chance en tombant sur quelqu'un de bien, soit elle avait eu le courage de prendre l'échelle. Elle espérait bien ne pas devoir prendre la deuxième option.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité





MessageSujet: Re: Prise au piège (PV: Johan Murseau)   Lun 12 Oct - 11:42

La brise fraîche ressentie par Shemy auparavant balaya le visage du jeune homme et il cligna des yeux, surprit : la lumière donnait un beau spectacle mine de rien, on pourrait venir ici rien que pour ça. Enfin évidemment, si on se laissait prendre au jeu, un infecté spécial aurait tôt fait de nous transformer en casse croûte. Du coup l'ancien policier cilla rapidement pour se détourner du spectacle et revenir examiner l 'adolescente : elle s'était heureusement écartée de ce toit si dangereux. Il faut dire que le jeune homme n'aurait pas apprécié devoir ramasser les morceaux si elle se serait éclatée en bas : les ratatouilles il n'avait jamais aimé ce genre de trucs.
Voyant une chaise en plastique un peu sale coincé près de la porte menant au toit, il l'épousseta en le redressant, trouva sa jumelle et fit de même, déposant les deux ''meubles'' en plastique sur la surface craquelée du toit, il s'assit, retournant le dossier pour qu'il soit face à son torse tout en se plaçant à califourchon sur la chaise. Cette dernière était d'ailleurs un peu bancale mais Johan n'y fit pas trop attention. A la place il indiqua à la jeune femme de s'asseoir et lui dit sur un ton des plus neutre, comme si ils n'étaient pas perchés au sommet d'un building plein de danger :

-Assied-toi on peut faire un brin de causette toi et moi... Donc tu t'appelles Shemy c'est ça ? Tu as l'air bien jeune pour pouvoir te débrouiller toute seule dehors ! Enfin bon, pour ce que ça veut dire maintenant... Je ne voulais pas t'offenser...

Haussant les épaules, il essaya de la regarder plus en détail pour voir ses armes mais il n'en voyait aucune bien visible à la différence de lui même qui affichait son pistolet à la hanche comme un totem protecteur. Levant les yeux au ciel, il tritura son masque mais décida de le laisser, ils n'étaient pas assez proches pour discuter sans ça. Décidant de repartir sur des sujets plus simples, il lâcha en croisant ses mains sous son menton :

-Sinon tu appartiens à quel groupe ? Tu n'es pas du centre de l'Espoir ça c'est sûr : tu vis dans le coin ?

Dis comme ça, ça semblait très amical, une discussion à bâtons rompus mais il espérait que la jeune femme ne prenne pas ses questions comme une tentative de piège... Si jamais elle venait à paniquer ou à se brusquer, l'ex policier aurait l'air malin !
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Messages : 20
Date d'inscription : 21/09/2015



Votre personnage
Mes liens: Aucun.
Age : 19 ans
Equipements:

MessageSujet: Re: Prise au piège (PV: Johan Murseau)   Lun 12 Oct - 21:39

Shemy, cessant de ressasser mentalement toutes les issues possibles au toit, remarqua qu'elle était sortie sans armes. Elle savais bien manier les bâtons, mais bon... Contre un pistolet, où même contre un infecté, elle n'aurais pas fait long feu.

La jeune femme l'observa donc tirer deux chaises en plastiques des décombres. Elle ne savait plus trop comment réagir; fallait-il lui faire confiance? En y repensant, elle se dit qu'elle n'avait pas vraiment le choix. Cette pensée la fit frissoner, et elle jeta un coup d'oeil à l'horizon, réalisant que son geste était stupide. Elle essaya de se persuader de faire confiance à l'inconnu, qui de toute façon l'aurait déjà tué si tel était son intention. Alors, avec un bref hochement de tête, elle s'assit prudemment sur la chaise, le dos bien droit.

-Je suis une sauveuse, mais je me retrouve souvent seule. Je sais bien que c'est dangereux, mais je sais me débrouiller.

Elle fixa ses propres mains un moment, puis replaça une mèche rebelle de ses long cheveux derrière son oreille.

-Et vous? À quel groupe appartenez-vous? Vous promenez-vous souvent seul à l'extérieur?

Elle ne put s'empêcher d'être curieuse. Elle releva les yeux vers son interlocuteur, toujours à l'affût du moindre bruit étrange autour. Le vent vint ébouriffer ses cheveux une deuxième fois, alors elle les coinça dans l'elastique de son masque.

Elle était quelque peu contente de cette conversation. Elle n'avait parler qu'à une où deux personnes dans les derniers jours, et ce pour de bref délais. Elle se rapellais toutes les années qu'elle avait passée, seule. Elle se dit qu'un peu de compagnie, même pour le temps d'une simple conversation, ne lui ferais pas de mal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité





MessageSujet: Re: Prise au piège (PV: Johan Murseau)   Mar 13 Oct - 19:14

En temps normal, leur petite quiétude au sommet du toît aurait été interrompu par le passage d'un pigeon ou d'un corbeaux, deux oiseaux très commun dans le Paris moderne. Il y aurait aussi pu y avoir un coup de klaxon ou le bruit d'une ambulance dans des temps moins troublés et on pouvait ressasser des souvenirs du vieux monde pendant des heures si on se laissait aller à la nostalgie. Regardant la dénommée Shemy, installé de sa manière bien particulière sur sa chaise, il se demanda brièvement si cette gamine s'était déjà retrouvée dans une situation critique et si oui comment elle s'en était sortie : sa ruse l'avait-elle sortie des ennuis ou bien avait-elle un ange gardien invisible jusqu'alors ? L'ex policier était un peu circonspect sur l'idée de laisser une sauveuse, la ''nouvelle génération de ce monde torturée'' mettre sa vie en danger aussi négligemment. Johan n'était pas le père de Shemy cependant, il se devait donc de garder ses idées pour lui.
Glissant un regard sur l'échelle par laquelle il était venu, le membre de l'espoir fut satisfait de voir qu'elle n'avait pas bougé d'un centimètre et qu'elle ne vibrait pas non plus, ce qui aurait été le signe qu'elle était empruntée à l'instant. Revenant vers sa camarade, il se décida à répondre à sa question, essayant de glisser ça sur un ton neutre pour qu'elle ne se fasse pas d'idées :

-Je suis plus ou moins avec les militaires de l'espoir : j'étais policier avant que tout ne dégénère du coup mon expérience m'a servit à me faire embaucher comme ''éclaireur'' pour eux. Depuis je patrouille, récupère ce que je peux et mets les gens en sécurité quand je le peux... Comme maintenant.

S'étirant légèrement avant de se passer les mains sur la nuque, se rendant compte par la même occasion qu'il ferait bien de se faire retailler les cheveux, le jeune homme se releva enfin et fit quelques pas vers l'échelle. Jetant un rapide coup d'œil, le policier armé d'un pistolet comprit vite que tout semblait dégagé... Ils n'auraient pas d'opportunités plus dégagées avant un bon moment. Faisant signe à sa camarade, il commença à passer par dessus le bord du toit puis leva les yeux en voyant qu'elle ne bougeait pas :

-Tu sais on devrait y aller, j'aime ce toit mais pas au point d'y passer toute la journée et toute la nuit. Il n'y a rien pour l'instant en bas suis-moi on va trouver un coin plus tranquille encore avec une porte qu'on pourra fermer et pas à la vue d'un tireur fou si possible ! Je vais en premier je te rattrape en cas de besoin.

Commençant à descendre lentement, Johan ne réalisait pas ce qu'il demandait vraiment à Shemy mais comment pouvait-il le savoir après tout ? De toute façon il parlait avec logique : si ils n'empruntaient pas l'échelle, ils ne descendraient jamais ! Autant s'y mettre non ?
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Messages : 20
Date d'inscription : 21/09/2015



Votre personnage
Mes liens: Aucun.
Age : 19 ans
Equipements:

MessageSujet: Re: Prise au piège (PV: Johan Murseau)   Mar 13 Oct - 21:42

Une nouvelle brise rapporta à Shemy de beaux souvenirs des années passées alors qu'elle écoutait le jeune homme parler. Elle ne fût pas plus surprise d'apprendre qu'il était militaire de l'espoir; elle s'y attendait. Elle ne put s'empêcher de penser à son père, qui aurait probablement été rejoindre ce groupe. Cette pensée en attira une autre, celle de sa mère. Elle était persuadée qu'elle serait une sauveuse, elle aussi. Puis, pour couronner ces pensées délicates et douloureuse, une image de sa jeune soeur lui apparût. Elle savait que celle-ci serait également un sauveuse. Elle savait que sa famille agissait pour le bien; il n'y avait aucun moyen de les voir autrement. Elle balaya ces pensées de sa tête, se réprimant mentalement de se laisser une nouvelle fois abattre par ces pensées lugubres.

C'est alors que le dénommé Johan, selon ce qu'elle avait pû comprendre du début de leur conversation, se dirigea vers l'échelle. Le sang de la sauveuse ne fit qu'un tour, avant de battre dans ses tempes, si bien qu'elle s'en sentie étourdie.

-L'échelle?

Elle secoua la tête en se levant. Elle se força d'oublier le sang qui battait dans ses tempes et la sensation d'étourdissement qui la prenait de plus en plus alors qu'elle s'approchait du bord. Mais en jetant un coup d'oeil en bas, elle dû se retenir au garde fou pour ne pas tomber au sol.

-J-je suis désolée, je ne peux pas.

Elle fit un pas vers l'arrière, mais se força à revenir vers le garde fou, les yeux passant nerveusement de l'échelle au vide. Elle aurait tant voulu ne pas sentir cet étourdissement, où encore ses mains qui tremblait au simple fait d'être si près du vide, mais elle ne pouvait s'en empêcher. L'idée de prendre l'échelle la terrorisait plus qu'elle ne l'aurait crût et elle se dit de nouveau à quel point elle avait été stupide de monter ici. Elle se reprocha mentalement de tout le temps se mettre dans de beaux draps, alors que son regard vaquait de l'échelle au vide de nouveau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité





MessageSujet: Re: Prise au piège (PV: Johan Murseau)   Sam 17 Oct - 13:38

Johan se figea alors qu’il commençait à descendre l’échelle. Pourquoi la jeune femme ne le suivait pas ? N’avait-elle pas confiance en lui ? Hum elle pouvait être du genre méfiante si ça lui chantait mais un tant soit peu de logique lui confirmerait qu’il n’y avait d’autre choix. Sans matériel de rappel ni d’escalier derrière eux pour descendre en toute sécurité, il n’y avait plus que l’échelle… Sauf si la jeune femme cachait des ailes et une hélice sous sa jupe bien entendu.

Cette petite référence détournée à Pirates des Caraïbes le fit sourire mais il vit que sa pensée joyeuse n’avait strictement aucun effet sur Shemy, elle restait coincée là sur le toit, elle avait peur, ça se voyait. Poussant un soupir, le jeune homme remonta les quelques échelons qu’il venait de descendre et se posa les fesses sur le rebord du toit, frisant l’inconscience vu l’ampleur du vide derrière lui.

Regardant la demoiselle dans les yeux, cillant quand il se rendit compte qu’elle avait encore des yeux de biche effrayée par un chasseur, l’homme au masque noir et blanc pouffa. Bien qu’il ne veuille pas du tout se montrer moqueur, il lança une petite pique à la jeune femme au masque à gaz :

-Ca alors je n’arrive pas à y croire : une belle donzelle volontaire qui n’a pas peur de se balader seule dans le Paris condamné SANS armes en plus mais qui a peur d’une ridicule petite échelle inoffensive ! T’en fais pas va, elle va rien te faire, je suis là.

Prenant un risque, il se pencha en arrière, croisant les mains derrière la nuque avec quasiment tout le torse pendant dans le vide, regardant brièvement le ciel. Se redressant après ce petit tour casse-cou, il regarda encore Shemy et l’attira à lui en lui prenant la main. La tenant fermement par la main et par la hanche, il la rapprocha du bord et lui souffla :

-C’est comme quand tu as apprit à nager tu sais, l’eau ça faisait peur mais quelqu’un t’as apprit… Enfin ou pas si t’as jamais approché une fesse du plongeoir mais bref le point là est de dire qu’il faut faire confiance à celui qui n’a pas peur. Il veillera sur toi et t’apprendras ce qu’il faut savoir et là ça tombe bien… Tu m’as moi Shemy.

C’était sans doute la première fois qu’il prononçait vraiment le prénom si particulier de la sauveuse. Il espérait réussir à lui faire surmonter sa peur avec ce petit discourt mais avaient-ils un autre choix ? Non, pour la dixième fois consécutive, Johan arrivait à cette conclusion et il se rendait compte qu’il y avait des fois où il détestait avoir raison. Invitant la demoiselle à suivre ses gestes alors qu’il revenait vers l’échelle, il plongea ses yeux sombres dans ceux plus clairs de la survivante, l’invitant à lui faire confiance.
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Messages : 20
Date d'inscription : 21/09/2015



Votre personnage
Mes liens: Aucun.
Age : 19 ans
Equipements:

MessageSujet: Re: Prise au piège (PV: Johan Murseau)   Sam 17 Oct - 14:36

Elle ne pût s'empêcher d'être légèrement gênée par la remarque du jeune homme; Elle savais parfaitement qu'il avait raison. Mais pourtant, quelque chose dans sa phrase ne tournait pas rond et, pour une raison qu'elle ignorait, se répétais constamment qu'elle avait peur de se balader seule et sans armes. C'était la demi-vérité; Elle ne s'en souciait pas beaucoup, mais elle savait que c'était dangereux.

En observant le jeune homme faire sa cascade, elle ne pût réprimer un frisson, mais elle se rendit à l'évidence: Elle devait lui faire confiance.

-Très bien alors. J'y vais.

Elle attendit que le jeune homme descende quelques échellons avant de passer par-dessus le garde-fou habilement et s'accrocha à l'échelle. Alors qu'une brise fraiche s'engouffrait dans ses cheveux, des milliers de pensées la traversèrent. Qu'est-ce qu'elle faisait la? Elle allait tomber et mourir. Elle pût s'empêcher de jeter un coup d'oeil vers le bas, mais se força à ne pas se mettre à trembler. Elle se remémora la dernière fois qu'elle était montée sur une échelle; ce cauchemard remontait aux années passées avec sa soeur. Elle ne se souvenait même pas quel était le motif de ce geste; elle eu un petit sourire ironique en pensant qu'elle ne s'échappait pas d'un infecté où d'une hyène. À ce moment-là, dans sa vie 'd'avant', personne ne s'étsit douter qu'un jour il seraient frappés par cette épidémie de malheur.

Alors ses pensées étaient occupées à autre chose, elle commença à déscendre, tremblante mais impatiente de retrouver la terre ferme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé







MessageSujet: Re: Prise au piège (PV: Johan Murseau)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Prise au piège (PV: Johan Murseau)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Mission] Prise au piège
» C'est une grande bêtise de la part de la souris, une fois prise au piège, de ne pas dévorer le lard qui la leurra [Livre II - Terminé]
» Prise au piège | Guilhem
» Prise au piège? [libre]
» Prise au piège d'une chaleur ardente. [Examen | Terminé. ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Une lumière derrière les ombres :: Zone de RP - Paris :: Le 13ème arrondissement :: Les rues et les ruines-