Vote !
Tops-Sites
Une lumière derrière les ombres
BONJOUR ! Uldo est fermé mais le roi est mort, vive le roi ! Vous pourrez jouer dans notre univers ici : http://z-epidemie.forumactif.com/ !


Forum RPG post-apo'
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Un peu de détente

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité





MessageSujet: Un peu de détente   Lun 27 Juil - 12:53

Ce jour-là, Karin s'était levée tôt, en même temps que le soleil, qu'elle avait pris le temps de regarder. Autour d'elle, il n'y avait aucun bruit, aucun signe que toute sa vie avait basculé avec l'arrivée des zombies.

C'était tellement calme, qu'elle pouvait apprécier la douce brise matinale qui passait par la porte du Louvre. Elle profitait de l'instant présent qui ne présentait aucun danger. Seulement, tout avait une fin, et les pleurs d'un jeune enfant résonna derrière elle. Elle n'eut pas besoin de s'en occuper, l'un des plus grand le consolait.
Le clan entier se réveillait petit à petit, mais aujourd'hui, elle n'avait pas envie de s'occuper d'eux. De vieux souvenirs refaisaient surface, des souvenirs peu agréables.

La jeune femme soupira et se leva, aujourd'hui, elle disparaitrait. Pas définitivement, juste pour la journée. Ainsi, elle pouvait souffler et oublier tout, de l'environnement, à sa vie dans le clan. Bon, ce serait plus ou moins facile pour certaines choses.

Elle écouta une dernière fois les bruits provenant du fond du Louvre avant de fermer la porte, tout en la sécurisant, pour être sure que personne ne rentre.
Karin partit en balade, juste accompagnée de ses armes, et rien d'autre. C'était certes très risqué mais elle en avait besoin.
Elle laissait ses pas la guider, ne sachant pas où elle voulait aller. C'est pour cette raison qu'elle fut particulièrement surprise en reconnaissant, devant elle, le bâtiment de la gare. Finalement, ce n'était pas une si mauvaise idée, la gare n'avait pas l'air habitée par trop de ces infectés. En fait, elle semblait même entièrement vide, bien qu'elle savait parfaitement qu'il fallait toujours se méfier !

Elle jeta un coup d’œil sur le toit, ce serait parfait ! Parfait pour une belle vue, et pour oublier tout en restant en sécurité. Elle entra donc dans la gare, poussant la porte avec précaution. Elle vérifia qu'il n'y avait rien en vue et s'avança, cherchant des escaliers. Elle les trouva enfin et grimpa à l'étage, malgré le grincement de chaque marche.
Ensuite, il lui fallut presque une heure pour trouver la trappe qui menait au grenier puis au toit. Ce ne fut pas si facile, mais elle finit par faire tomber l'échelle du grenier. Elle grimpa tranquillement, puis fit la même chose pour aller sur le toit, laissant chaque échelle en place, sans les ranger.

- Ah me voila enfin arrivée !


Karin s'étira longuement, profitant de la brise rafraichissante puis alla s'assoir sur le bord. Heureusement, c'était un toit entièrement plat, visiblement c'était habituel que quelqu'un monte ici. Les jambes dans le vide, et appuyée sur la rambarde, elle admirait le paysage, ayant l'entrée du toit dans le dos.
Revenir en haut Aller en bas

Admin
Admin
avatar

Messages : 67
Date d'inscription : 26/07/2015
Age : 22



Votre personnage
Mes liens: Aucun.
Age : 28
Equipements:

MessageSujet: Re: Un peu de détente   Lun 27 Juil - 14:41

C'était son réveil qui avait tiré Larkin hors de son lit de camp, à peine une bâche tendue entre des poteaux d'acier croisé. Cette nuit là il avait dormi comme une masse, ce qui le changeait de d'habitude.
Ses deux rangers  heurtèrent le sol alors qu'il se levait s'étirant pour tenter de faire passer les crampes dues à la position de son sommeil. Son regard se leva sur ce qui devait être sa chambre, un carré de béton enfoui sous terre, éclairé par intermittence par un néon qui envoyait une lueur blafarde dans la pièce en grésillant par moment.
Un matin comme les autres en soit.

Aujourd'hui était un jour un peu spécial, en fait si on oubliait que cela devait être le jour de son anniversaire, c'était surtout son jour de sortie. Jour symbolique qui lui permettait de faire autre chose que de surveiller des écran de caméra, et il avait bien l'intention de profiter de cette opportunité pour chasser quelques cadavre.
Ce fut donc un peu après l'Aube qu'il se dirigea vers un quartier qu'il savait peu infecté, comme chaque semaine, il venait au même endroit pour traquer ceux qui venaient hanter les lieux, et ce dans un objectif utopique de voir cet endroit sans aucun infecté.

Le sniper enfila donc sa tenue de combat noire, prenant le temps de s'équiper pour la journée, son petit sac contenait surtout des cartouches pour son fusil ainsi que son traditionnel matériel de nettoyage. Et surtout il enfila son  intimidant masque à gaz personnalisé pour le tir de précision. Il préférait largement tirer sans mais quand le major devait sortir avec d'autres personne il préférait le garder. Il savait pertinemment que l'interdiction de sortir sans était importante, mais après tout il était déjà fou non ? C'était un jour comme celui-ci qu'il avait appris son immunité. Mais là encore mieux ne valait pas s’appesantir  sur le sujet, c'était de mauvais souvenir. Plus important que tout autre chose il récupéra son fusil, une véritable merveille selon lui, car modifié selon ses propres préférences, le canon avait été changé, l'original avait été remplacé par un canon plus lourd pour une plus grande précision, la crosse elle avait été changée, l'ancien bois de sapin ayant été troqué contre du chêne. Un sourire remonta sur son visage. Il avait fallu s'arranger longtemps avec l'armurier pour obtenir cette petite modification. Les tireurs d'élites avaient tous leurs manie après tout.

C'est donc de fort bonne humeur qu'il quitta le laboratoire en direction de la gare, progressant aussi silencieusement qu'on lui avait appris. Ses bottes se posaient seulement sur les surfaces dures, évitant les éboulis et les débris qui auraient pu bouger et révéler sa présence. C'était une ombre mobile, parcourant le chemin plié en deux pour offrir une silhouette aussi petite que possible.
Souvent il passait à côté de marcheur qui ne le remarquaient pas, ces choses étaient nombreuses mais très stupide en fin de compte. Parfois il s'arrêtait pour les regarder, son regard étrange remplis d'un mélange de pitié et de tristesse pour ses carcasses qui avaient autrefois été humaine.

Ce n'est qu'après une heure de progression silencieuse qu'il arriva au pied de la gare, le large toit de l'endroit était son nid préféré, car il se révélait large, hors de vue depuis le sol et surtout hors de portée des infectés, c'était là qu'il aimait passer ses jours hors du labo. Il s'accordait même parfois une petite sieste.
L'immense édifice qu'était la gare se tenait devant lui dominant la place et les divers avenue, il connaissait le chemin et se faufila directement vers les accès au toit.

Ce fut à ce moment la que Larkin vit que quelque chose clochait.  Un fin courant d'air soulevait la poussière accumulé là.
Sans un bruit il grimpa les marches, s'appuyant aux points les plus proches de leurs jonction pour éviter de les faire grincer. Là il vit que la trappe qu'il empruntait d'habitude était ouverte, et que pire encore les échelles étaient en position
Précautionneusement il grimpa, rangeant à chaque fois les échelle pour éviter de future mauvaises surprise, il les rangeai à chaque fois à l'étage supérieur pour empêcher des visiteurs incongru de monter derrière lui.
Et enfin il se retrouva sur le toit son fusil tenue devant lui, bien vite il y trouva l'intrus ou plutôt l'intruse.
Une jeune femme portant une chemise blanche se tenait assise sur la balustrade, les jambes pendant mollement dans le vide, Larkin la mit en joue et observa pendant un moment sa tête dodeliner de gauche à droite. Le sniper en déduisit bien vite qu'elle n'était pas infectée et se détendit légèrement, il rampait presque pour s'approcher d'elle son corps glissant sur le sol pour ne faire aucun bruit.
Le Major l'examina de plus près, elle n'avais pas beaucoup d'arme, quelques armes blanche tout au plus, et un bandage était visible depuis l'arrière de son crâne.
Il prit alors une décision, se relevant sans bruit il s'éloigna légèrement et utilisa sa botte pour racler le sol pour attirer son attention. Il avait bien entendu rangé son fusil pour ne pas paraître trop menaçant malgré son masque.


Dernière édition par Julien Larkin le Lun 27 Juil - 16:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité





MessageSujet: Re: Un peu de détente   Lun 27 Juil - 16:01

Karin était tranquillement installée, il ne lui manquerait plus qu'un dossier, et elle aurait très certainement fait une petite sieste. Pourtant, elle n'était pas fatiguée, et ses yeux parcouraient la vue qui s'offrait à elle.
Elle la trouvait d'ailleurs magnifique, avec le soleil éclairant doucement les bâtiments qui s'étendaient à perte de vue. Ayant toujours vécu sur la région, elle avait toujours vu la ville s'étendre à l'horizon, mais ce n'est que depuis tout ces bouleversements, qu'elle l'a trouvait vraiment belle. Les rayons éclairaient une ville qui semblaient juste endormie, mais c'était pourtant bien plus. A de nombreux endroits, la nature reprenait ses endroits et elle trouvait cette vison très agréable à voir.

Perdue dans ses pensées, elle ferma les yeux, pour maintenant apprécier seulement le bruit des rares oiseaux cachés dans des bâtiments. Soudainement, elle entendit un bruit derrière elle qui l'a fit sursauter. Elle faillit en tomber du toit, mais elle se rattrapa et se tourna, hache en main, prête à se défendre.

La jeune femme repéra bien vite la personne qui se tenait en face d'elle, armé jusqu'aux dents, et portant une tenue le cachant entièrement, même le visage ! Elle fronça les sourcils et se releva, ayant un peu que ce soit un membre des Hyènes..mais si c'était le cas, il ne se serait pas contenté de signaler sa présence.
Surtout qu'il n'était pas du tout rassurant entre ses vêtements, son masque et son arme.

- Qui es-tu? Que veux-tu? Si tu es venu m'agresser, je me défendrais, est-ce que c'est clair?

Karin s'écarta du bord du toit, ne tenant pas à faire une chute malencontreuse, surtout que c'était assez haut. Et même s'il n'y avait pas de zombies, sa chute allait très certainement en attirer. Elle préférait prévoir.

- Qu'est-ce que tu viens faire ici?


Décidément, le repos n'était plus possible. Qu'importe la situation, le moment, ou le lieu, il y avait forcément quelqu'un qui venait. En même temps, ce n'était pas étonnant. La faible présence de zombies avait tendance à attirer pas mal de monde.
Revenir en haut Aller en bas

Admin
Admin
avatar

Messages : 67
Date d'inscription : 26/07/2015
Age : 22



Votre personnage
Mes liens: Aucun.
Age : 28
Equipements:

MessageSujet: Re: Un peu de détente   Lun 27 Juil - 16:25

S'il n'y avais pas eu cette jeune femme, Larkin aurait certainement fait une sieste ici, il n'y avait pas de bruit, les accès était fermés et il ne risquait pas d'être surpris grâce aux accès limités de cet endroit. Les oiseaux chantaient, et on pouvait si l'on savait écouter, entendre chaque chant différent.
Le sniper connaissait l'emplacement de beaucoup des nids d'oiseau, à force d'observer les environs à la lunette.
De temps en temps des animaux sauvages s'aventuraient dans les rues ce qui donnait à ce panorama de fin du monde une allure quasi paradisiaque.
Mais aujourd'hui, un visiteur venait en quelque sorte envahir son point de repos.
La jeune fille manqua de tomber en se retournant, il eu un mouvement en la voyant glisser, mais elle se rattrapa bien vite ce qui rassura le militaire qui malgré tout se souvenait que sa première mission était de protéger les civils où du moins ce qu'il en restait.
Le soleil faisait briller une hache dans sa main, un objet qui ne semblait pas à sa place ici, afin de dissiper tout malentendu, il leva une main en signe d'apaisement
Le son qui sortit de son maque était hélas déformé par tous les filtres à air et cela produisit une voix étouffée et difficilement audible. Néanmoins il fit de son mieux pour se faire comprendre, et ce malgré le masque à gaz.

S'assurant de rester hors de porté de la hache, il montra son fusil rangé et montra ses paumes ouverte pour montrer qu'il ne comptait pas lui faire de mal.


-Je m'appelle Larkin, je suis un des militaire qui garde le laboratoire dans le 13e arrondissement et toi ?

Il avait du mal à paraître sympathique à cause du masque même s'il tentait réellement de l'être. Il maudissait ce masque qu'il était obligé de porter simplement par respect des ordres. Il l'aurait normalement enlevé mais si cette fille avait une quelconque connexion avec le laboratoire et parlait d'un soldat sans maque, il aurait sûrement eu de grave ennuis.

-Tu sais si je t'avais voulu du mal je n'aurai pas fait en sorte que tu m'entende, détend toi, j'ai fait en sorte que personne ne vienne après moi

Cette jeune fille était directe, et ne s'encombrait pas de détour, de mémoire c'était rare de voir de survivant par ici, mais depuis que la zone était plus calme il fallait s'y attendre.
Il répondit donc avec le plus d'honnêteté possible.

-Et bien je suis venu ici comme souvent pour tuer les zombie qui passent, penser à autre chose et si possible dormir et toi ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité





MessageSujet: Re: Un peu de détente   Dim 16 Aoû - 11:40

Karin fronçait les sourcils, se méfiant de cet homme venant tout juste d'arriver sur le toit. Ce n'était pas seulement parce qu'il dérangeait son moment de tranquillité, mais aussi et même surtout, parce qu'elle ne le connaissait pas. Et s'il était quelqu'un de franchement mauvais? Mais si c'était le cas, ce serait compliqué de se défendre face à une arme à feu...Néanmoins, elle ne se laisserait pas faire.
Seulement, l'homme baissa son arme, et leva les bras en signe d'apaisement. Visiblement, il n'était pas quelqu'un de mauvais...elle avait donc eu de la chance. N'importe qui aurait pu trainer dans le coin, et entre les solitaires et les hyènes, on ne savait jamais sur qui on tombait. Et pour l'instant, il s'agissait d'un militaire, un protecteur du laboratoire, il n'y avait donc aucun risque.

- Oh ce fameux laboratoire? Il fonctionne toujours?


Aucune nouvelle du laboratoire n'avait filtré depuis bien longtemps. Et puis même, elle ne s'en était pas préoccupé, préférant s'occuper des enfants de son clan, les protéger, les élever, les aimer...Il y avait tant à faire ! Alors, ce n'était pas vraiment le moment d'avoir de faux espoir.

- Et je m'appelle Karin, je fais partie des sauveurs.


C'était rare qu'elle parle directement de son lien avec les sauveurs, mais elle sentait qu'elle pouvait lui faire confiance. Et puis, il disait vrai. S'il l'avait voulu, cela faisait longtemps qu'il aurait pu lui faire du mal. Elle n'était donc visiblement, pas en danger avec lui.
En entendant sa raison d'être ici, elle sourit, cette idée sonnait comme un défouloir face à cet apocalypse.

- Oh je vois...besoin de se défouler de temps en temps? J'imagine que l'armée a toujours beaucoup de munitions en stock...


La jeune femme rangea sa hache et l'invita à approcher, finalement, un peu de compagnie ne lui ferait pas de mal. Tant que ce n'était pas un sauveur, elle resterait loin de son quotidien...et de tout ce qu'elle voulait fuir.

- Je cherchais un endroit calme pour être un peu seule...et j'ai trouvé cet endroit parfait !

Elle s'appuya contre la barrière, en jetant un rapide coup d’œil en bas...avant d'esquisser un petit sourire.

- On a de la compagnie...Tu as envie de t'amuser?

Oui, il s'agissait bien de zombies. Et l'idée de rester tranquillement en sécurité ici pendant que lui tuait la menace, était vraiment une idée plaisante.
Revenir en haut Aller en bas

Admin
Admin
avatar

Messages : 67
Date d'inscription : 26/07/2015
Age : 22



Votre personnage
Mes liens: Aucun.
Age : 28
Equipements:

MessageSujet: Re: Un peu de détente   Dim 16 Aoû - 19:27

La jeune femme réalisait que Larkin n'était pas dangereux, du moins pas pour elle, il avait pendant un moment crains de croiser une hyène heureusement elle n'en était pas. Il posa donc son sac sur le toi, et fini par enlever son masque à gaz, c'était certes bon pour les non immunisés, mais lui ne le portait que pour ne pas se faire remarquer par le commandant.
Le sniper laissa le vent rafraîchir son visage, trop longtemps confiné derrière les membranes de plastiques et les charbons des filtres.


-Oui le laboratoire, il fonctionne toujours, on à suffisamment de chance pour avoir l'eau et l'électricité, et même des scientifiques qui travaillent sur une solution à notre... « problème » enfin d'ici à ce qu'ils trouvent...

La jeune femme qui se prénommait donc Karin faisait partit des sauveurs, c'était un groupe qu'il affectionnait particulièrement. Il trouvait son combat plutôt courageux, en soit guère différent de celui de l'espoir. Recueillir les enfants, bien qu'ils ne les aimait pas pas, était une tache aussi vitale que de trouver un remède à l'infection.

-Enchanté, j'ai eu quelques contacts avec les sauveurs, j'espère que vous vous portez bien

Son dernier contact avec eux avait été le dépôt de quelques médicament qu'il avait trouvé durant ses explorations, médicaments qui seraient sûrement plus utiles aux jeunes qu'aux militaires qui disposaient déjà de leurs propres et énorme stock.
C'était assez amusant de croiser quelqu'un ici, il ne s'y attendait pas vraiment


-Se faire enfermer sous terre pendant des jours n'aide pas pour l'équilibre mental, donc oui de temps en temps il faut bien se défouler et puis j'aime bien nettoyer quand je peut je me dit que chaque zombie en moins, c'est un pas de plus vers leurs extermination. Mais bon il y à beaucoup à faire pour une seule personne

Karin lui fit signe de s'approcher un peu, ce qu'il fit sans trop de réticence, pouvoir discuter avec quelqu'un était plutôt rare et il comptait bien en profiter. Visiblement elle était là pour la même chose que lui, trouver un endroit calme pour passer le temps, c'était aussi l'un de ses préféré car facile d'accès et totalement inaccessible quand les échelles étaient levée.

-Oui c'est vraiment l'endroit idéal je dors souvent ici, quand on remonte les échelles personne ne peut venir nous ennuyer et encore moins les infectés, il y à bien sur des endroits encore mieux mais celui-ci est l'un des meilleur

Alors qu'elle lui faisait signe que des zombies s'approchait, il lui fit un petit sourire avant de sortir un tapis qu'il posa au sol, il y fixa deux baguettes qui supportaient une toile de camouflage qui faisait de l'ombre au tireur. Enfin il y plaça son fusil , le bipied déplié
Larkin fit signe à Karin de s'installer à côté de lui et lui tendit une paire de jumelle.
Là il s'allongea à son tour et empoigna son fusil.


-On va jouer à un jeu qu'en dit tu. Avec les jumelles tu vas m'indiquer quels zombies tuer et où tu veux je tire, ça m’entraînera un peu.

Ainsi ils pourraient également discuter tout en prenant un peu de bon temps
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité





MessageSujet: Re: Un peu de détente   Lun 17 Aoû - 18:22

Karin était stupéfaite, le laboratoire existait donc toujours et fonctionnait même très bien apparemment. D'ailleurs, ils avait toujours l'électricité et l'eau courante...Elle aurait pu en être jalouse, mais finalement, elle avait finit par s'habituer à cette absence. Son groupe avait du s'habituer, et vivait désormais au même rythme que le soleil. Enfin surtout les plus grand. Les plus petits pouvaient dormir autant qu'il voulait. En tout cas, elle, elle se levait en général avec le soleil et trouvait que c'était agréable. Certes, le quotidien était difficile, et c'était la sécurité du laboratoire qu'elle enviait.

- Et les scientifiques font des progrès?

Visiblement, le dénommé Larkin connaissait les sauveurs et ne semblait pas en penser du mal. C'était agréable à entendre. Il ne semblait pas contre l'idée de sauver des orphelins et de les aider...ou alors, il ne savait pas tout sur eux.

- Eh bien, on manque un peu de vivres actuellement mais on arrive à faire avec. Le plus dur, c'est de trouver de quoi amuser les jeunes enfants...on aimerait qu'ils oublient de temps en temps, ce qui se passe autour de nous.

Son souhait, c'est que les enfants aient une vie à peu près normale, malgré tout ces zombies qui rodaient à l'extérieur. Elle se doutait bien qu'il n'y avait que trop peu de chances que tout redeviennent comme avant. Il fallait donc permettre aux enfants d'avoir une enfance normale et innocente, tout en les éduquant correctement. Et franchement, c'était loin d'être simple.

- Tu crois vraiment pouvoir exterminer tout les zombies? Il y en a vraiment beaucoup !


Si c'était aussi simple que ça, ce serait déjà arrivé. Malheureusement, il y avait beaucoup trop de zombies, et sans oublier les Hyènes, qui agissait souvent d'une manière pire que les zombies eux-même. Et survivre entre ces deux types d'êtres foulant le sol n'était pas chose facile. Néanmoins, elle appréciait la motivation du jeune homme.

- C'est vrai qu'on peut se sentir en sécurité ici...même si j'aurais toujours une petite crainte. Je ne dors plus vraiment totalement depuis que ça a commencé...


Et parfois, c'était franchement épuisant quand toute la fatigue accumulée lui tombait dessus. Dans ces moments, il lui fallait s'isoler car sinon elle pouvait totalement changer.
Après lui avoir signalé l'approche des zombies, la jeune femme regarda sa nouvelle connaissance déballer ses affaires puis lui tendre des jumelles. Elle allait donc pouvoir voir un professionnel à l’œuvre !
Elle s'allongea sur le tapis, nullement dérangée par la dureté du toit, mais appréciant tout de même la douceur du tapis et regarda devant elle. D'ici, elle avait une vue imprenable sur toute la zone à l'avant de la gare. Quand Larkin s'installa, leurs bras se frôlèrent et Karin lui sourit.

- Alors amusons-nous !

Elle commença à regarder dans ses jumelles et inspecta les zombies qui marchaient, dont certain qui s'approchaient lentement du bâtiment. Elle en repéra un, un jeune homme habillé entièrement en noir avec une casquette rouge.

- Tiens, celui avec la casquette rouge, tu le vois? Vise la cuisse droite !

Elle jeta un coup d’œil au jeune homme pour voir s'il avait bien entendu sa nouvelle cible. Elle commençait simple mais petit à petit, ses demandes allaient se complexifier, histoire de voir le niveau de Larkin.
Revenir en haut Aller en bas

Admin
Admin
avatar

Messages : 67
Date d'inscription : 26/07/2015
Age : 22



Votre personnage
Mes liens: Aucun.
Age : 28
Equipements:

MessageSujet: Re: Un peu de détente   Mar 18 Aoû - 22:36

Loin d’être apeurée Karin se montrait plutôt fort sympathique avec lui, délaissant la peur du premier contact. La plupart des gens avaient tendance à se mefier de l’espoir à cause du bombardement de Paris et ce même s’ils n’avaient pas vraiment eu le choix.`
Quand aux progrès des scientifiques, le sniper n’en savait rien, enfin du peut qu’il en savait c’était au point mort.


-Si ils font des progrès ?.... Et bien d’après ce que j’en sais non, ils ne trouvent rien malgré leurs jours de recherche.

Lorsque la jeune fille se mit à parler des pénuries auxquelles étaient soumise les sauveurs, Larkin lui répondit en souriant.

-Si jamais je tombe sur quelque chose d’intéressant lors de mes expéditions, je tacherai de vous l’amener, il n’est pas rare que je trouve de la nourriture que les militaires ne peuvent pas consommer.

Car oui tous les membres de l’espoir n’avaient pas la chance d’être immunisé à l’épidémie, enfin du moins tous craignaient de ne pas l’être, tous sauf lui. C’était d’ailleurs pour ça que l’espoir avait imposé le masque à gaz, néanmoins il enleva le siens, pour profiter un peu de l’air ambiant. Même si l’on pouvait sentir les effluves de carburant qui s’étaient déversé dans l’air, celles-ci se dissipaient un peu plus chaque jour.

Karin semblait sceptique vis à vis de sa motivation à tuer tous les zombie, Larkin était à moitié fou, pas stupide, il savait pertinemment que ce n’était pas faisable par lui seul, mais cela lui donnait un objectif à suivre, et ce même si sa liste de cible semblait s’être étendue aux hyènes à qui désormais il n’accorderait qu’une mort douloureuse s’il les croisaient.
Devant les craintes de la jeune fille il posa tout simplement une main rassurante sur son épaule.


-Tu t’y fera je pense, l’important est de trouver le bon endroit, tu pourra peut être faire une petite sieste plus tard  non ? Manquer de sommeil, ça n’aide pas se sentir bien.

Finalement elle prit tranquillement place à côté de lui, leurs bras se frôlant, il lui sourit encore une fois, ses yeux vairon rencontrant cette fois l’unique œil de Karin, le regard était chaleureux.
Il la regarda mettre les jumelles devant ses yeux
A son tour il épaula son long fusil avant de sélectionner la cible que la jeune fille lui avait indiqué, un zombie qui avait du être plutôt jeune avant d’être transformé
Visant avec un calme et une expérience mainte fois prouvée, Larkin plaça sa croix de visée sur la cuisse droite de l’infecté, il n’y avait pas de vent et la cible était proche ce serait un tir facile.
Laissant l’air quitter lentement ses poumons, il appuya finalement sur la détente de l’arme.

La détonation fut suivie d’une petite langue de feu qui projeta le projectile droit vers sa cible, la munition sectionna toute la cuisse ce qui fit tomber le zombie la tête la première sur le sol. Ignorant la douleur, il continua de se trainer misérablement dans le rue.


-C’était plutôt facile tu ne veux pas me donner quelque chose de plus difficile Karin ?

Larkin l’appelait désormais par son prénom,  entre survivant il n’y avait pas de raison, le sniper gardait la politesse froide pour ceux qu’il n’appréciait pas
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité





MessageSujet: Re: Un peu de détente   Mar 18 Aoû - 23:30

Apparemment les scientifiques ne faisaient aucun progrès. Mais finalement, cette nouvelle n'étonnait même pas Karin. Elle s'était habituée à cette vie, elle l'aimait bien malgré les différents soucis, les difficultés entre le manque de ressources, les agressions des zombies et des Hyènes. Oui, malgré tout cela, elle appréciait cette vie, elle se sentait désormais utile.

- Est-ce que tu crois vraiment qu'ils trouveront quelque chose? Un remède? Un vaccin? Depuis le temps...


Ce membre de l'armée se montrait vraiment aimable. Il apportait dès que possible de quoi aider le clan, et franchement, c'était agréable de recevoir de l'aide de temps en temps. Son visage rayonna face à cette nouvelle, affichant un large sourire.

- Merci, tu es quelqu'un de bien !


Larkin se montrait rassurant, presque apaisant, n'hésitant pas à poser une main sur son épaule, tout en lui parlant. Étrangement, elle se sentait bien avec lui, elle se sentait en sécurité. Et cela faisait vraiment longtemps que ce n'était pas arrivé. Mais elle ne savait pas du tout pourquoi elle avait cette sensation. En tout cas, elle allait s'abandonner à ce moment de bonne humeur, de jeu, et avec grand plaisir même.

C'est ainsi qu'elle se retrouvait allongée, aux côtés du jeune homme à rechercher des cibles. Visiblement, c'était trop facile, il le disait même clairement.

- Oh je vois, on trouve ça trop facile hein? Je vais monter un peu la difficulté alors !


Son œil se remit à fouiller les zombies présents et en trouva un intéressant. Une femme, en robe rose avec une serviette sur les cheveux, enroulée comme un turban qui commençait à se défaire. Il lui manquait un bras et quelques morceaux de chair.

- Tu vois la femme avec sa robe rose et la serviette sur la tête? Vise sa gorge !

Et ça, est-ce qu'il allait y arriver? Ce petit moment l'amusait finalement, elle commençait à se détendre.
Revenir en haut Aller en bas

Admin
Admin
avatar

Messages : 67
Date d'inscription : 26/07/2015
Age : 22



Votre personnage
Mes liens: Aucun.
Age : 28
Equipements:

MessageSujet: Re: Un peu de détente   Mer 19 Aoû - 22:19

Il y avait peut être un certain espoir dans le voix de Karin, pourtant Larkin secoua la tête avec un air de résignation mêlé d’abattement. Non selon lui il ne trouverait rien, du moins pas d’ici de nombreuses années, années durant lesquelles tout risquerait de basculer.

-Et bien très honnêtement je ne pense pas. Bien que très peu de chose nous parvienne du laboratoire, je n’y crois tout simplement pas. Mais après tout je ne suis qu’un soldat pas un scientifique, mais il faut garder de l’espoir c’est bien notre nouveau surnom.

Le compliment de Karin manqua de le faire rougir, ce n’était pas forcément les choses qu’il entendait souvent. Les civils avaient souvent tendance à lui reprocher les bombardements même si les sauveurs se montraient souvent plus progressistes. Et c’était justement cette chose que le tireur d’élite aimait chez ce clan.
Les jeunes étaient plus optimistes et tentaient de trouver un avenir derrière les tas de décombre de l’ancien monde, et Larkin affectionnait particulièrement ça.


-C’est le moins que je puisse faire, après tout l’armée est là pour aider tout le mon…. Non l’armée est là pour aider ceux qui le mérite

Sa voix était devenue plus sombre sur les derniers mots, Il avait bien entendu pensé aux hyènes, cette bande de meurtrier, non ceux-là s’il en trouvait, son seul geste serait de couper les liens qui les retenaient sur cette terre, et ce d’une seule balle.
Mais il finit pas secouer la tête avant de retrouver son sourire habituel.
Larkin était bien ici avec elle, ce n’était pas le moment de parler de ces pillards. Il préféra se concentrer sur sa nouvelle cible. Une femme en robe qui avait du être belle avant l’épidémie, bien sur maintenant qu’une partie de son visage pendait mollement et que l’un de ses bras était porté disparut, c’était beaucoup plus compliqué.


-C’est tout ce que tu as pour moi ? Cela ne vas pas beaucoup m‘aider à m’entrainer.

Nonchalamment il tira, la balle venant emporter la gorge toute entière, la tête claquait encore dents quand elle s’effondra sur le sol. Le corps décapité continua sur quelques mètres avant d’à son tour s’étaler sur la route, un des infecté trébucha sur le cadavre pour s’effondrer sur la route.

-Voilà qui était plutôt simple, tu vois avec du temps et des munitions je suis sur que je pourrai débarrasser Paris de pas mal d’entre eux, l’avantage d’être dans l’armée c’est que je ne manque pas de munition, le temps lui c’est à mes officiers de me donner.

Larkin lui sourit largement, pour ponctuer sa phrase d’une touche humoristique
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité





MessageSujet: Re: Un peu de détente   Ven 21 Aoû - 19:07

Karin remarqua bien vite que Larkin ne partageait pas la même sensation face aux scientifiques qui cherchaient désespéramment un vaccin. Visiblement, ils n'étaient pas prêt de trouver quelque chose...mais finalement, cette nouvelle ne la désespérait pas. Elle s'en doutait certainement et puis, pour le moment, elle menait sa vie. Une vie pleine de zombies, mais une vie quand même et une vie qui lui plaisait.

- En effet, c'est votre nom...mais même si cet espoir là n'est plus, il y en a un autre. Celui d'éduquer les jeunes pour une future génération forte et préparée à tout ça. Ils sauront se défendre et survivront mieux...Voila mon espoir.


En l'entendant parler de la protection de l'armée donnée seulement à ceux qui le mérite, elle ne put retenir un petit rire amusé. Elle savait parfaitement de qui il parlait, et cela ne l'étonnait même pas. Mais c'était en même temps rassurant de savoir qu'un puissant groupe serait prêt à les aider...mais entre les paroles et les actes, il y avait tout un monde. Néanmoins, elle espérait que son groupe n'en aurait pas besoin.

En tout cas, cet homme était vraiment doué avec son arme et touchait chaque cible dans la zone souhaitée, sans aucun soucis. Elle allait devoir monter la difficulté un niveau au dessus. Elle fouillait du regard les zombies présents et eut une idée, un peu farfelue.

- Tu pourrais toucher trois cibles d'une même balle? Tu vois, l'homme barbue avec un marcel, ainsi que celui avec un chapeau de cow-boy et enfin, la femme en tenue militaire? Franchement, si tu arrives à les tuer d'une balle en passant respectivement par la tête du premier, puis le ventre du deuxième, et enfin le tibia de la dernière. Si tu le peux, je serais vraiment impressionnée !

Elle jeta un coup d’œil à Larkin, tout en souriant, attendant de voir s'il allait accepter le défi. Ce serait vraiment intéressant s'il le faisait et s'il y arrivait...eh bien, ce serait clair qu'il était vraiment un sniper d'élite. Même s'il venait déjà de prouver qu'il était doué.
Revenir en haut Aller en bas

Admin
Admin
avatar

Messages : 67
Date d'inscription : 26/07/2015
Age : 22



Votre personnage
Mes liens: Aucun.
Age : 28
Equipements:

MessageSujet: Re: Un peu de détente   Dim 23 Aoû - 10:02

Les enfants, oui il restait au moins ça, ce n'était vraiment pas son truc mais des gens s'en occupait et présentés comme ça, oui c'était très important. Larkin releva les yeux de sa lunette pour observer la jeune fille, ses yeux vairons la détaillèrent longuement, inspectant pour une raison inconnue son visage. Peut être cherchait t-il une trace de l'espoir qu'il avait perdu. Le sniper finit par lui sourire en hochant la tête

-Et bien ce n'est pas du tout dans mes cordes, je ne sais pas ce que je pourrais enseigner à des enfants et encore moins en ces temps "troublés"... Après tout, il ne vaudrait mieux pas montrer à des enfants des gens qui ont échoués dans leur devoir.

Il haussa les épaules d'un air grave avant de se remettre derrière la lunette de son fusil, détaillant les alentours à la recherche d'un signe suspect, mise à part quelques zombies, rien ne semblait anormal, ce qui était rassurant, les hyènes s'aventurant rarement dans ce quartier, s'il y en avait eu, le jeu aurait prit une tournure toute autre. Larkin voyait déjà les cadavres des pillards étendus sur la place, et un sourire carnassier s'afficha sur ses traits.
Seul la proposition de Karin réussit à le sortir de ses pensées
Voila qui se révélait être un défi !


-C'est plutôt difficile, il va falloir attendre qu'ils s'alignent et tirer pile au bon moment, mais si je ne pouvais pas le faire je ne serais pas un tireur d'élite non ?

Cette fois, il concentra toute son attention sur ses cibles. Observant leurs mouvements pour enregistrer leurs rythme. C'était dans ce genre de moment que l'on pouvait distinguer un tireur d'un frimeur, une lunette bien réglée aidait beaucoup, mais ici il s'agissait d'un autre instinct une sorte de sixième sens.
Larkin attendit longuement puis l'occasion se présenta: le temps ralentis pendant un court instant durant lequel Larkin vit tout au ralenti.
Son doigt pressa la détente et la balle partit déchirant le silence de l'instant

La tête explosa laissant des morceaux de cervelles sur toute la place, puis le ventre du zombie juste derrière éclata répandant son contenu sur le sol. La balle continua sur sa trajectoire pour percuter le tibia de la femme la précipitant par terre.
Une chose inattendue se produisit, le projectile ricocha sur le sol, et repartit dans la tête d'un quatrième mort-vivant provoquant l'hilarité de Larkin

Dans un fou rire il se tourna vers Karin


-Et bien il semblerait que j'ai réussi !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité





MessageSujet: Re: Un peu de détente   Lun 24 Aoû - 0:20

En entendant les mots de Larkin, Karin eut l'impression qu'il se sentait coupable, bien qu'elle ne savait pas trop pourquoi. Après tout, l'armée avait un rôle important à jouer là-dedans, dans tout ce foutoir pas possible causé par les zombies. Elle sourit, d'un sourire rassurant.

- Au contraire, je pense que tu as beaucoup à leur apprendre. Notamment se servir d'une arme...ça peut toujours être utile ! Mais aussi, tu fais partie de l'armée...tu as bien appris des compétences forcément très utile. Donc, tu as des choses à leur apporter !


Elle ne voulait pas seulement se montrer rassurante. Elle voulait aussi dire la vérité, car oui, c'était vraiment la vérité pour elle. Elle pensait réellement chaque mot qu'elle avait pu prononcé.

- Et pour moi vous n'avez pas échoué. Personne ne pouvait réussir face à ces zombies...Vous, l'armée, les scientifiques, tout le monde fait de son mieux !


Visiblement, Larkin relevait le défi. Il était prêt à tuer trois zombies d'une même balle. Ce serait vraiment intéressant à observer. Et franchement, même très impressionnant s'il y arrivait. Elle attendit donc patiemment, apparemment, c'était une histoire d'angle.
La jeune femme ne connaissait rien aux armes et encore moins aux snipers. Tout ce qu'elle avait, elle l'avait appris dans les films...autant dire pas grand chose. Soudainement, la détonation retentit. La balle était partis. Elle toucha chaque zombie dans la zone demandée, et rebondit même sur le dos pour atterrir dans la tête d'un quatrième zombie.

- Wahou ! Impressionnant !


Elle s'écarta des jumelles pour poser un regard vraiment impressionnée sur Larkin. Elle ne le voyait pas seulement comme un homme utilisant un sniper, mais comme quelqu'un de tellement doué ! D'un seul coup, elle l'enviait un peu...pourquoi n'avait-elle pas les mêmes dons que lui? Elle chassa bien vite cette pensée pour afficher un large sourire.

- Eh bien ! Avec un tel don, tu pourrais bien éradiquer les zombies de la ville entière !

C'était peut-être un peu trop enthousiaste et optimiste mais elle le pensait vraiment.
Revenir en haut Aller en bas

Admin
Admin
avatar

Messages : 67
Date d'inscription : 26/07/2015
Age : 22



Votre personnage
Mes liens: Aucun.
Age : 28
Equipements:

MessageSujet: Re: Un peu de détente   Lun 24 Aoû - 13:04

Karin tentait vraiment de se montrer sympathique avec lui, néanmoins il restait persuadé que d'apprendre à des enfants à se battre n'était pas dans ses talents. Le major tenta néanmoins de faire bonne figure en l'entendant. Après tout, peut être n'avait-elle pas tout à fait tort

-Je pourrais bien enseigner quelque chose mais hélas je ne pense pas que ce soit une priorité pour le moment. Trop de zombie requiert mon attention. Même si j'aimerai vraiment pouvoir un jour déclaré une zone sécurité et sure je sais qu'il reste encore beaucoup à faire

Cette jeune femme était vraiment trop gentille décidément, tentant d'ôter la culpabilité du militaire suite à l'échec. Il n'en fallait pas beaucoup à Larkin pour aimer les gens, et Karin faisait déjà partit du cercle de ceux qu'il appréciait. En repensant aux zones ravagée il eu quand même une pointe de culpabilité mais atténuée par la déclaration de la jeune femme.
Il y avait du vrai dans ses paroles, la ville était déjà condamnée et ils n'auraient rien pu faire, même si beaucoup voulait croire qu'ils auraient pu faire la différence


-Ce n'est pas faux, mais parfois je pense que l'on aurait pu faire... plus, et ce même si j'ai vu de mes propres yeux ce qui se passaient dans les rues.

Un mauvais souvenir qui lui amena un douloureux mal de tête que Larkin ignora, ce n'était pas le moment, vraiment pas le moment.
Quand il admira le résultat du tir, il fut très surpris du résultat, autant il avait visé les trois zombies autant la mort du quatrième était une surprise totale. Le sniper releva les yeux de sa lunette avec une expression de surprise sur son visage. Il resta bien une bonne minute muet devant le spectacle. Les yeux écarquillés.


-J'ai eu de la chance avec le quatrième, je n'aurait jamais pu prévoir ça !

Larkin lui rendit son regard, souriant honnêtement, c'était tellement plus facile sans masque à gaz. Et alors qu'elle le félicitait, une idée lui traversa la tête.
Il se leva et lui désigna le fusil posé sur le tapis, et le pointa du doigt.


-Tu aimerai essayer ? Quitte à se détendre autant essayer d'apprendre quelque chose qu'en penses-tu ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité





MessageSujet: Re: Un peu de détente   Mar 25 Aoû - 15:10

Karin voyait bien que Larkin était plus à l'aise avec les zombies qu'avec les enfants. Clairement, malgré sa gentillesse, ce n'est pas sur qu'il aurait fait un bon sauveur. Du moins, un sauveur épanoui et très actif à l'avancé du clan. Néanmoins, elle ne lui en voulait pas, tout le monde n'était pas fait pour s'occuper des enfants. Et tout le monde n'était pas fait pour manier les armes avec un tel don !

- Oui, les zombies sont vraiment importants...mais justement, dans l'éducation des enfants, il y a maintenant l'apprentissage de la défense, du meilleur moyen de tuer les zombies...nous n'avons pas le choix.

La discussion continuait sur les actes des militaires. Certes, ils avaient choisi une solution radicale, néanmoins, elle ne voyait pas ce qu'ils auraient pu faire autrement. Même si finalement, elle n'avait pas tout vu.

- Je ne sais pas vraiment ce qui a pu se passer au tout début...mais de ce que j'en ai entendu, c'était une situation catastrophique. Je ne vois pas ce que l'armée aurait pu faire...


La jeune femme s'étira un peu alors que son regard se perdait sur les zombies qui marchaient au pied de la gare. En entendant la proposition de Larkin, elle se tourna vers lui, surprise. Il tenait vraiment à la laisser utiliser son arme. Elle ne s'était jamais servie d'une arme à feu et ne savait pas vraiment si elle y arriverait, ou même si elle pourrait tirer. Elle se mordit la lèvre.

- Je...je ne sais pas si j'y arriverai...je ne me suis jamais servi de ça...tu es sur de toi?


Mais ça l'intéressait de l'apprendre. C'est pour cette raison qu'elle se positionna à l'endroit libéré par Larkin.
La jeune femme regarda l'arme, la frôlant délicatement du bout des doigts, comme s'il s'agissait d'une partie du jeune homme.
Revenir en haut Aller en bas

Admin
Admin
avatar

Messages : 67
Date d'inscription : 26/07/2015
Age : 22



Votre personnage
Mes liens: Aucun.
Age : 28
Equipements:

MessageSujet: Re: Un peu de détente   Mar 25 Aoû - 22:33

Les enfants... c'était vrai, ils n'auraient jamais une éducation comme beaucoup en avait eu avant la crise, et oui il faudrait leur apprendre à tuer des zombies, mais Larkin était réticent à cette simple, idée non pas qu'un enfant apprenne à manier une arme ou bien que celui-ci court le moindre risque mais... dans sa tête cela créait une certaine confusion. C'est bien pour cela qu'il laissa volontiers ce rôle aux sauveurs, qui semblaient bien plus compétent que lui.

-C'est vrai qu'à temps exceptionnel mesure exceptionnelle. Autant avouer que je n'aime pas particulièrement les enfants, néanmoins je crois que l'on ma trop inculqué qu'ils ne devaient pas êtres mêlés à des actions violentes. Enfin bref...

Décidément Karin était très indulgente, peut être n'avait elle pas vu le carnage dans les rues, où peut être que lui en avait trop vu... allez savoir après tout n'importe qui, ayant survécu à un bombardement allié dirait en avoir trop vu.

-Tu as surement raison, on à fait ce qu'on à pu, même si certains soirs j'ai tendance à me dire que l’on aurait du essayer autre chose, j'ai vu trop de gens se faire dévorer vivant, j'en ai même achevé une bonne partie... parfois même je les tuaient avant qu'ils ne se fassent mordre pour éviter tout ça.....

Le major secoua la tête, ces images revenaient à chaque fois et encore cela avait été avant le bombardement, il fallait vraiment oublier tout ça.
Il reporta donc son attention sur la jeune femme qui regardait le fusil posé sur le sol avec une certaine appréhension.


-Bien sur ! Il ne vas pas te sauter au visage, je vais t'aider à t'installer et t'expliquer comment ça fonctionne.

Larkin la regarda effleurer délicatement le fusil et se plaça à côté d'elle, l'aidant à s'allonger correctement il prit ensuite les choses en mains.

-Bon ne t'inquiète pas je vais juste te mettre dans la bonne position.

Il descendit doucement et précautionneusement déplaça sa jambe sur le côté pour qu'elle soit plus stable, ensuite, il lui fit décaler ses bras pour adopter la bonne position de tir.

-Maintenant écoute avec attention, place ta tête contre l'appuie joue et cale ton épaule contre la crosse du fusil, voila comme ça. Maintenant essaye de bien faire en sorte que dans la lunette il n'y ait pas de cercle noir et que ce ne soit pas flou sinon tourne cette molette.

Quand le major vit que Karin avait réussi cet exercice, il prit sa main pour qu'elle enveloppe la poignée, et fit jouer son doigt sur la détente.

-Ce point dur, c'est ce que tu doit sentir avant de tirer, une fois passé ce sera le tir. Pour la suite comme on est pas très loin ce sera très simple, tu aligne la croix dans la lunette sur un zombie, ne fait pas attention aux marquages internes. Prête ?

Le sniper tira sur la culasse et inséra une unique balle dans la chambre avant de la refermer dans un claquement.

-Voilà tu es aux commandes, je t'enseignerai le reste après fait attention quand tu vas tirer l'arme va reculer tiens la bien et laisse ton épaule encaisser le choc, maintenant à toi de jouer

Il lui fit un clin d'oeil complice et prit les jumelles
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité





MessageSujet: Re: Un peu de détente   Jeu 27 Aoû - 14:04

Karin ne put s'empêcher de sourire en entendant la remarque de Larkin. C'est vrai qu'auparavant, on mettait les enfants loin de tout problème potentiel, ils étaient un peu trop sur-protégé à son goût. Maintenant les choses avaient changé. Ils étaient protégés mais différemment. On leur apprenait aussi à se défendre, car c'était nécessaire.

- C'est bien une idée d'avant ça ! Maintenant tout a changé...avec tout ça, on est obligé de leur apprendre à se défendre, même si on les laisse loin de toutes ces horreurs !

Enfin, autant que possible. Parfois l'un d'eux avait vécu trop d'horreur, à d'autres moments, certains voulaient sortir pour voir de leurs propres yeux...et le regrettait bien assez vite. Au fil des jours, leurs méthodes avaient évolué.
En entendant ce qu'il avait pu faire, elle ne put retenir une grimace. Elle n'aimait pas l'idée mais était presque sure que s'il avait tué des vivants, c'était pour éviter qu'il ne se fasse manger...Bien que c'était contraire à ses idées. Elle préférait risquer sa peau pour sauver quelqu'un que de l'assassiner.

- Sans doute, mais à ce moment, c'était pour l'armée la meilleure solution...

Face au fusil du jeune homme, elle le laissa faire. Ainsi en peu de temps, elle avait la meilleure position d'après lui. Elle écouta les conseils et se positionna correctement. Elle tourna la molette pour adapter la vision à son œil. C'était étrange comme situation, mais pas désagréable. Elle se sentait bien avec Larkin et avait envie de tirer avec le fusil...Elle voulait connaitre ce que c'était.
La jeune femme chercher avec la lunette, un zombie et finit par en trouver un. Un vieil homme, avec une barbe qui avait du être blanche à une époque, mais qui était maintenant pleine de sang séché et de morceaux de corps humains. Une fois la croix sur le corps du zombie, elle se précipita et tira, ayant peur qu'il bouge trop. Résultat, la croix s'était décalée, et la balle arracha le bras gauche du vieil homme.
Karin releva la tête et fronça les sourcils.

- Mais...pourtant, j'avais bien fait comme tu m'avais dis !

Elle grommela, presque déçue d'avoir raté. Elle aurait voulu réussir pour impression Larkin ! Et en le réalisant, elle fut étonnée et un peu troublée. Pourquoi cette envie soudaine de l'impressionner? Elle se redressa et s'assit, jambes croisées en soupirant.

- Décidément, ce n'est pas fait pour moi les armes à feu !
Revenir en haut Aller en bas

Admin
Admin
avatar

Messages : 67
Date d'inscription : 26/07/2015
Age : 22



Votre personnage
Mes liens: Aucun.
Age : 28
Equipements:

MessageSujet: Re: Un peu de détente   Jeu 27 Aoû - 15:08

Larkin observa la jeune femme prendre son fusil dans les mains, c'était un très grand privilège qu'elle avait car personne, pas même Anna n'aurait pu le toucher sans sa permissions, mais à temps de détente, il fallait aussi faire des concessions.
Cette arme avait été la première qu'il avait reçu à l'armée après son passage au rang de tireur d'élite, bien sur il avait eu à s'entrainer avec des armes plus lourdes où de nationalité différente, mais malgré ça, ce fusil à verrou restait sa préférence absolue. La crosse était délicatement cirée au point de luire au soleil, et les pièces internes suffisamment entretenues pour que les frottements lors de la manipulation soient minimes.
C'était une arme qui perdurerait longtemps même après sa mort si son successeur y faisait autant attention.
Karin se débrouillait plutôt bien au début prenant calmement le temps de viser, mais ce n'est que lorsque la cible fut en vue que le major tiqua. Trop vite, elle avait voulu éviter de rater sa cible et au final la balle était partie trop sur le côté.
Il la regarda se relever avec un air déçu. Lui souriant, il lui expliqua en remettant une nouvelle cartouche.


-Tu as voulu aller trop vite sur la fin, tu à touché c'est déjà bien je trouve, on va recommencer mais cette fois je vais t'aider.

Une fois remis en position, il s'allongea à côté d'elle sa main enveloppant la sienne autour de la poignée et son doigt recouvrant le siens.

-Bon cette fois choisis bien ta cible, comme avant, tu as tout le temps qu'il te faudra ne te presse pas, les tireurs ont un dicton: Rapide c'est lent et lent c'est rapide. L'essentiel est de ne pas se stresser. Les zombies marchent en plus de manière prévisible et la balle va suffisamment vite pour que tu n’ais pas à compenser.

Le sniper la laissa choisir sa nouvelle cible, et cette fois il accompagna son mouvement, une fois bien en place, il se tourna vers elle.

-Maintenant expire doucement, vide l'air de tes poumons pour diminuer tes tremblements, le moindre à coup va fausser la trajectoire alors prend vraiment tout ton temps. Fait ça à l'instinct, il faut que tu mettes toute ton attention sur ta cible, fait abstraction du reste.

Par reflexe Larkin ferma les yeux et fit de même l'air s'échappant lentement jusqu'à ce que sa cage thoracique soit vide, c'était dans ce genre de moment que l'on entendait son coeur battre, et c'était étrangement relaxant. Positionné comme il était il sentait aussi celui de Karin, il sentit son doigt légèrement appuyé sur la détente. C'était bon il le sentait, ouvrant les yeux il contemplait la cible qui allait bientôt recevoir le projectile...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité





MessageSujet: Re: Un peu de détente   Ven 28 Aoû - 13:00

Karin sentait bien que c'était un privilège, c'était aussi pour ça qu'elle faisait de son mieux. Elle ne tenait pas à décevoir Larkin et encore moins à abimer cette arme. Après tout, il en avait besoin au quotidien. C'était comme sa hache et son couteau, elle ne les prêtait jamais, elle en avait trop besoin...sans ses armes, elle ne serait pas sur ce toit en train de bavarder avec le jeune homme.

Mais dans sa hâte de vouloir bien faire, la balle avait dévié de sa trajectoire, ne faisant qu'exploser le bras du zombie. Pourtant, c'était le torse qui était visé. Néanmoins, elle savait qu'elle ne pouvait pas savoir aussi bien tirer que Larkin alors qu'elle ne s'était jamais servie d'une arme à feu.

Malgré tout, il lui proposait de recommencer. Alors, la jeune femme se réinstalla correctement et confortablement. En sentant la main du jeune homme sur la sienne, elle lui jeta un coup d’œil et hocha la tête.

- D'accord, je vois. Je ferai mieux cette fois !

Elle écouta ses conseils, se concentra, choisit une cible sur laquelle, elle positionna correctement la petite croix.
La jeune femme expira lentement, prit son temps alors que le zombie ne bougeait pas. Alors, lentement, son doigt appuya sur la détente et la balle partie, pour aller se figer dans le torse du zombie qui s'écroula au sol.

- J'ai réussi?

Elle n'y croyait pas alors qu'elle voyait bien le zombie à terre, même s'il gesticulait encore. Karin se redressa et massa son épaule qui avait encaissé deux fois de suite le recul de l'arme.

- Je ne pensais pas que le recul pouvait être aussi brutal...mais je suppose qu'on s'y habitue?


En attendant, elle s'en sortait tout de même beaucoup mieux avec sa hache, et d'ailleurs, certains zombies tapaient déjà contre la porte et les fenêtres mais ils n'étaient pas si nombreux que ça. Elle pourrait très bien les tuer pour de bon avec ses propres armes.

- Et si je descendais pour éliminer les zombies qui tentent d'entrer? D'ici tu ne peux pas vraiment les avoir...et ils risquent d'en rameuter d'autres. Tu n'auras qu'à me couvrir, d'accord?


Sans attendre son accord, elle se leva, tout sourire et descendit jusqu'au sol. Hache à la main, elle sortit du bâtiment, se plaçant en plein milieu, là où elle savait que Larkin la verrait. Ce qui pouvait sembler étrange, c'est qu'elle était calme, sure d'elle. Elle n'avait pas peur, en fait, aucune émotion particulière la traversait. Elle leva un moment le regard vers le toit là où elle voyait l'arme et lui sourit, avant de lever sa hache et de l'enfoncer dans le crâne du premier zombie devant elle. La suite ne fut que morceaux de cervelles volant, d'une hache qui virevoltait, visible grâce aux rayons du soleil qui luisaient dessus. Karin bougeait, sautait, tournait dans tout les sens. Elle n'avait pas peur car elle savait que si elle ne voyait pas un zombie assez tôt, le jeune homme s'en chargerait. Seulement, elle n'avait pas prévu que des zombies se planquaient pas loin, et elle se retrouva vite encerclée, le dos contre un arbre, le cœur battant la chamade.
Revenir en haut Aller en bas

Admin
Admin
avatar

Messages : 67
Date d'inscription : 26/07/2015
Age : 22



Votre personnage
Mes liens: Aucun.
Age : 28
Equipements:

MessageSujet: Re: Un peu de détente   Sam 29 Aoû - 12:44

Comme prévu, la balle partit en plein vers la cible, faisant un gros trou au centre de la cage thoracique de l'infecté. C'était ce que l'on pouvait appeler un coup au but !
Larkin félicita Karin d'une tape sur l'épaule avant de se relever pour s'étirer.


-Tu vois ce n'est pas aussi dur que ça ! C'est plutôt un joli coup en plus, avec un peu d'entrainement tu pourrais même tirer de beaucoup plus loin.

La remarque sur le recul le fit rire, c'est vrai que ce calibre était assez puissant, lui avait l'habitude du recul qu'il ne sentait quasiment plus à force de s'exercer. Certaines armes avaient vraiment un recul monstrueux comparativement à la sienne mais on pouvait encore s'y habituer.

-C'est vrai que l'on s'y fait assez rapidement, après deux trois semaines d'entrainement on ne fait plus vraiment attention, mais ne t'en fait pas sa te fera mal quelques minutes après tu l'aura vite oublié. Je suppose que c'est comme faire du vélo: les premières fois on fait attention à ne pas tomber et puis au bout d'un moment on y pense même plus.

C'est avec une certaine surprise qu'il entendit la proposition de Karin, et avant même qu'il eu le temps de répondre, la jeune femme était dans la rue massacrant des infectés à la hache. Le sniper prit précipitamment son fusil, alignant les zombies trop proche d'elle. Cela dura un bon moment jusqu'à ce que des ennemis que tous deux n'avaient pas vu ne se retrouvent à entourer Karin. C'est dans ce genre de moment où une catastrophe n'arrive jamais seule, et alors qu'il tentait de la tirer de là, le percuteur de son arme claqua dans le vide, dans la précipitation, le major n'avait pas rechargé son fusil. Les zombies eux continuaient d'approcher peux soucieux de ce genre d'incident.

*Merde réfléchi Lark sinon ta nouvelle amie va se retrouver à l'état de buffet à volonté*

Tentant le tout pour le tout il délaissa tout son matériel sur le toit et s'élança à son tour dans la rue, son pistolet en main. L'arme cracha une première fois faisant s'effondrer un infecté, il n'avait que quinze balle et déjà une de moins, et il en restait encore beaucoup.
Se frayant un chemin dans la masse, le militaire abattait seulement les plus menaçants, conscients que le corps à corps n'était pas spécialité, il essayait de les maintenir à distance. Une main putréfié se serra autours de son avant bras, son possesseur reçu un coup de rangers dans le torse. A chaque instant le major risquait d'être dépassé, mais grâce à un miracle il parvint à rattraper Karin et à l'emmener de nouveau près du toit. Une corde avait été jeté par le militaire pour pouvoir remonter, et alors que Karin avait réussi à atteindre la sécurité, le jeune homme lui se retrouvait à mi-hauteur, un infecté accroché à sa botte. Il ne restait que quelques centimètres à peine pour atteindre le toit.
Sa main monta doucement pour attraper le rebord du toit et comme une catastrophe n'arrive jamais seule, le bout de maçonnerie sur lequel il était appuyé se déroba, laissant le militaire lentement basculer dans le vide

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité





MessageSujet: Re: Un peu de détente   Lun 31 Aoû - 13:30

Karin avait eu une très, mais vraiment très mauvaise idée en décidant de descendre dans la rue, hache en bas. Pourtant, à la base, elle avait juste cherché à éliminer quelques zombies qui menaçaient d'entrer dans le bâtiment...ils menaçaient de détruire cette zone de tranquillité. Bon, elle n'était pas contre non plus de pouvoir impressionner un peu Larkin...après tout, le corps à corps était devenu sa spécialité au fil des jours.

Sauf que rien ne s'était passé comme prévu. Au début tout allait bien, elle éliminait des zombies, le jeune homme la couvrait de là-haut, tuant ceux trop près et qu'elle n'avait pas le temps de s'occuper. Seulement, le bruit en avait attiré d'autres et elle s'était retrouvée encerclée. Calmement, elle cherchait une solution et se disait que Larkin était là...

Oui, il était bien là, à quelques mètres d'elle, se frayant un chemin parmi les zombies. Mais pourquoi n'avait-il pas tiré de là-haut? Néanmoins, elle n'eut pas le temps de poser la question à haute voix et se laissa entrainer. La situation était catastrophique et en voyant la corde, elle déglutit. Ce n'était pas franchement sa spécialité...mais entre une corde à grimper et donc la vie sauve, et de l'autre côté des zombies affamés, elle ne fut pas longue à se décider. Elle attrapa la corde et grimpa, lentement mais surement.
Et enfin, les bras en feu, elle réussit à atteindre le toit et se retourna pour voir où était Larkin.

Paniquée, la jeune femme vit un zombie accroché à la botte du soldat. Alors, dans un réflexe qu'elle ne se connaissait pas, elle attrapa son couteau à sa ceinture et le lança...par chance, il ne fit que frôler Larkin et alla se planter dans le crâne de l'infecté, qui en lâcha la botte.
Dans le même mouvement, elle aperçut son nouvel ami arrivé au bout, mais la catastrophe continuait...le voila en train de chuter. Alors, elle se jeta au sol, et attrapa la main tendue du jeune homme entre les siens, ses jambes suffisamment écartées pour se tenir à tout ce qui lui permettait de ne pas se faire entrainer. Mais elle était bonne pour des courbatures dans les cuisses !

- Non ! Ne tombe pas !


Ses mains fermement agrippées à celle de Larkin, elle tira de toutes ses forces pour le faire remonter, ce qui la fit grimacer sous l'effort. Ainsi, petit à petit, et grâce à l'aide du jeune homme, elle réussit à le remonter, se redressant en même temps pour lui permettre de remonter. Quand toute la tension retomba, elle se laissa tomber sur le dos, les pieds tout proche du vide. Sa main était toujours fermement accrochée à celle de son ami, résultat, elle avait entrainé avec elle. Le cœur battant la chamade, son œil exprimait l'angoisse qu'elle avait ressenti. Et voila que les larmes lui montaient aux yeux, elle s'en voulait tellement.

- Je suis désolée...Tu...tu n'as rien?

Elle n'arrivait toujours pas à lui lâcher la main, qu'elle tenait serrée tout contre elle. C'était une preuve, sa preuve qu'elle avait réussi à le faire remonter et qu'il était bien en vie.
Revenir en haut Aller en bas

Admin
Admin
avatar

Messages : 67
Date d'inscription : 26/07/2015
Age : 22



Votre personnage
Mes liens: Aucun.
Age : 28
Equipements:

MessageSujet: Re: Un peu de détente   Dim 6 Sep - 17:58

Il s'en était fallu de peu, le couteau avait frôlé le sniper pour atterrir en plein dans le crâne du zombie qui fort heureusement avait finit par mourir une bonne fois pour toute et lâcher sa botte. Sans Karin Larkin aurait été un morceau de viande écrasé sur le trottoir, une fin qui ne lui plaisait pas tant que ça. Lentement la jeune fille commençait à le remonter et dès qu'il put l'aider il le fit.
Ses pieds rencontrèrent enfin le toit et il put regagner son ancien poste, s'asseyant sur son tapis pour souffler un peu. Jamais le major n'avait été aussi près de la mort et son cœur battait à tout rompre. La main de la jeune femme était toujours fermement accrochée à la sienne comme si le major menaçait de retomber d'un moment à l'autre, il chassa les pensées négatives de la jeune femme d'un mouvement distrait de la main.


-Mais oui je vais très bien ne t'en fait pas, j'aurai juste eu mon quota d'émotion forte pour la journée, ce sont des choses qui arrivent en ces temps. Enfin bref…

Se relevant et détachant doucement la main de Karin, Larkin commença à remballer ses affaires, remplissant son sac de manière ordonnée pour éviter le bruit lors de la marche, en peu de temps la petite installation de tir regagna son rangement, le tapis entourant l'intérieur du sac pour étouffer le bruit, et la toile enveloppant le long fusil de sniper. Ce dernier fut désarmé et sa lunette enlevée. L'arme ainsi enroulée prit place en haut du sac du major protégée par l'étoffe. Larkin remit ensuite son sac sur ses épaules et le sangla fermement avant de se tourner vers Karin.

-Je pense qu'on ferait mieux de rentrer tu ne penses pas ?  La nuit risque de tomber assez vite et je n'aimerai pas rentrer sans pouvoir voir clairement les infectés, et puis je ne sais pas si les hyènes sortent la nuit, alors autant éviter le danger.

Car ces derniers temps les hyènes se faisaient plus agressives et le major craignait de futur débordement, autant donc éviter  les risques en voyageant de nuit. Il tendit la main à Karin qui se remettait de ses émotions. Il comptait faire une partie du chemin du retour avec elle pour s'assurer qu'elle arrive saine et sauve chez les siens.

-Je vais te raccompagner sur une partie du chemin juste pour être sure que les infectés ne te transforment pas en buffet gratuit, ce serait dommage je t'aime bien.

Sa dernière phrase fut prononcée avec un petit rire nerveux, même si c'était dit sur le ton de la plaisanterie il y avait un fond de sérieux
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé







MessageSujet: Re: Un peu de détente   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un peu de détente
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Flashback] Une petite journée de détente ! [PV Loyckh]
» Une bonne détente .....Ooh mais c'est Draka!
» Et vous ? Ca vous tente d'écrire un livre ? [sondage]
» Qui ne tente rien n'a rien! [Libre]
» tente de l'Empereur.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Une lumière derrière les ombres :: Zone hors RP :: Archives :: Rps abandonnés-