Vote !
Tops-Sites
Une lumière derrière les ombres
BONJOUR ! Uldo est fermé mais le roi est mort, vive le roi ! Vous pourrez jouer dans notre univers ici : http://z-epidemie.forumactif.com/ !


Forum RPG post-apo'
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Sarrah - Liens du nouveau monde

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar

Messages : 30
Date d'inscription : 09/04/2016
Localisation : Le toit de l'usine



Votre personnage
Mes liens: Fiche non faite.
Age : 23 ans
Equipements:

MessageSujet: Sarrah - Liens du nouveau monde   Dim 8 Mai - 21:19


   
Sarrah

   
Déterminée-Indépendante d'esprit et de mouvements- Mélancolique

   

Sarrah, 23 ans, 1m70 pour 55 kg de muscles. Cheveux courts rouges et blancs, yeux bleus chatoyant.

Hyènes depuis un an et demi...

Non, franchement, je ne vois pas pourquoi j'écrirais plus sur moi. Ce n'est pas comme si je le fessais pour que ce soit lu ni même pour moi. Et pourtant...

Un souvenir de plus refait surface.

Il fait beau, il fait bon. Le vent souffle. Caresse mon visage, titille mes cheveux bleus en cette douce journée. Mes yeux plongés dans l'azur, j'observe le ballet des oiseaux. Et, je me surprends à rêver. A rêver de pouvoir voler, de goûter l'air si vif là-haut, d'être libre de pouvoir aller où mes rêves m'emportent. A être libre.

De mon perchoir, j'ai l'impression d'être prête à l'envol. Prête à déployer mes ailes et à laisser ce monde ici-bas sans plus d'explications. Il suffirait de se lever, il suffirait d'étendre mes bras et d'accueillir le vide. D'accueillir le soleil et de m'en aller vers lui. Il suffirait...

Une voix douce et grave, familière en ces temps de reconstruction me ramène, telle la gravité, dans la réalité, sur un sol de stabilité.

Il me demande de sourire à son objectif, mais je me contente, oisillon farouche que je suis, de le contempler de ma hauteur. Mes cheveux rebelles ne laissent qu'entrapercevoir un de mes yeux bleutés. Le flash crépite. Le vent change de direction. L'instant est terminé.

L'homme retourne à son carnet. Il y note tout. Sa vie, ses rencontres, ses liens. De la plus insignifiante anecdote, au plus grand bouleversement de sa vie. Depuis quelques jours, il ne cesse de me dire de faire de même. Pour laisser une trace, pour laisser ma trace.

Je ne comprend pas.

"Aujourd'hui tu es en vie. Aujourd'hui tu te créais des souvenirs. A chaque instant qui passe. Pourquoi ne pas les relater? Pourquoi ne le ferais tu pas? Ta vie est précieuse, Sarrah. Ta vie est précieuse car extraordinaire. Singulière. Et cette singularité pour la préserver, devrais être consignée pour le futur. Pour toi même. Pour te prouver que même dans les moments les plus durs, les plus sombres, tu as en toi des souvenirs heureux. Une preuve que la vie peut être belle. Laisse une trace, la tienne dans l'Histoire. Prend le temps d'écrire ton parcours et d'expliquer tes choix tout en décrivant tes rencontres."


Ces mots furent prononcés il y a quelques années maintenant.

Celui qui les a dites n'est plu. Et comme bien souvent, on ne prend la mesure des choses que quand elles sont passées. Ces paroles sont un cadeau. Je le sens au fond de moi. Je n'en comprend pas encore la teneur exact, mais je pressens que c'est important. Pour moi. Pour mon équilibre. Alors, je vais écrire.

Je m'appelle Sarrah. Je suis une Hyènes. Dur, parlant peu, je me retranche derrière la muraille qu'est mon corps, les remparts que constituent mes muscles. Je ne suis pas douce, je ne suis pas ce que l'on pourrait appeler une "fille", une "femme". Ce n'est qu'un genre que l'on donne à telle ou telle attitude que l'on prend. Les miennes ne sont pas féminines. Ce sont celles d'un combattant.

Méthodique, déterminée, concentrée, à l'affut.

Ces adjectifs me vont. La boxe que je pratique depuis le début de mon adolescence m'a permis de les obtenir. Je suis forte, confiante en mes capacités. D'une confiance humble, pas besoin de les étaler, on peut toujours s'améliorer. Mes yeux peuvent témoigner de cette étincelle de vie qui brûle fort en moi. Qui me rende si obstinée à toujours avancer la tête haute et à fixer intensément tout mon environnement. Malgré les défaites, les coups durs, les blessures que je cachent en moi, sous mes multiples tatouages, je suis là. Debout.

Libre, indépendante, assumant ses choix.

Les attaches, je n'en cherche pas. La présence de quelques personnes me suffit. Suis-je de glace? C'est faux, mais je me protège et sais que tout n'est que mouvement. Que demain peut-être ses lignes seront entre les mains de quelqu'un et que je serais morte. Qui sait? Je ne veux être dépendante de personne, seulement si je l'ai choisi. Rejoindre les Hyènes est un choix. Je travaille pour eux, non pas pour certains, mais pour le groupe en tant qu'entité. Je n'y met aucun sentimentalisme. Je travaille pour eux car ma sécurité dépend de la survie de ce groupe. C'est tout. L'amour? Une prison de plus que je ne souhaite pas expérimenter. Enfin, vous pouvez penser ce que vous voulez, je m'en contrefous.


En quête de sens, aux prises avec ses démons.


Tout mes actes ont une signification pour moi. J'ai choisi d'agir. Ils ont un sens qui m'appartient. Enfin, je me persuade que c'est le cas. Non! Je crois que c'est le cas.

L'ensemble des choix d'un individu façonne sa vie. Ce qu'il est véritablement, ce qu'il pourrait être. Si vous n'êtes pas en accord avec les actions que vous réalisées, vous n'êtes pas vous même. Vous arborerez un masque comme tous les autres. Je ne suis pas de ceux là.

Peut être est ce pour ça que parfois, souvent, à tout moment, ma mélancolie me prend... Elle est mon pendant, ma faiblesse, ma jumelle. C'est moi. Pas une partie. Ma mélancolie fait partie de moi et me paralyse. Temporairement, tout dépend ce que le mot moment peut signifier pour vous.
 


Bref, voici qui je suis. Et voici les rencontres que j'ai pu faire dans ce nouveau monde.


Lien voulus


Amour libre : Franchement, ça m'étonnerait que ça arrive. La notion de couple, de temps à deux m'est étrangère. Je ne suis pas rassurante. J'exprime peu mes émotions. Je suis libre et veux le rester. Mais peut être que quelqu'un partagera cette vision là. Qui sait?

   Un clan : Je n'ai jamais réellement eu d'amis sauf Eric. Donc, je suis capable d'en avoir.  Je serais sans doute près à tout pour eux, s'ils sont près à me rendre la pareil. Je n'ai pas besoin d'en avoir des tas. Pas besoin qu'ils soient auprès de moi en permanence. Mais si je peux, au détour d'une ruine passer un moment avec eux, alors je me sentirais comme chez moi. Les amis sont une famille, un clan. Un clan nomade.

Des punching-ball : Pour le coup, il est facile de rentrer dans cette catégorie. Celle de mes ennemis ou des sujets de mon mépris.

   
Mes RPs


Médocs en maraude - Avec : Sanguine
[ ] Terminé [x] En cours [ ] Abandonné


   Titre du RP - Avec : Prénom Nom
[ ] Terminé [ ] En cours [ ] Abandonné


   
Les liens

Prénom et Nom
« Sous titre sympa »
Emensis itaque difficultatibus multis et nive obrutis callibus plurimis ubi prope Rauracum ventum est ad supercilia fluminis Rheni, resistente multitudine Alamanna pontem suspendere navium conpage Romani vi nimia vetabantur ritu grandinis undique convolantibus telis, et cum id inpossibile videretur, imperator cogitationibus magnis attonitus, quid capesseret ambigebat.

   
Prénom et Nom
« Sous titre sympa »
Emensis itaque difficultatibus multis et nive obrutis callibus plurimis ubi prope Rauracum ventum est ad supercilia fluminis Rheni, resistente multitudine Alamanna pontem suspendere navium conpage Romani vi nimia vetabantur ritu grandinis undique convolantibus telis, et cum id inpossibile videretur, imperator cogitationibus magnis attonitus, quid capesseret ambigebat.

   ​
Prénom et Nom
« Sous titre sympa »
Emensis itaque difficultatibus multis et nive obrutis callibus plurimis ubi prope Rauracum ventum est ad supercilia fluminis Rheni, resistente multitudine Alamanna pontem suspendere navium conpage Romani vi nimia vetabantur ritu grandinis undique convolantibus telis, et cum id inpossibile videretur, imperator cogitationibus magnis attonitus, quid capesseret ambigebat.

   
Prénom et Nom
« Sous titre sympa »
Emensis itaque difficultatibus multis et nive obrutis callibus plurimis ubi prope Rauracum ventum est ad supercilia fluminis Rheni, resistente multitudine Alamanna pontem suspendere navium conpage Romani vi nimia vetabantur ritu grandinis undique convolantibus telis, et cum id inpossibile videretur, imperator cogitationibus magnis attonitus, quid capesseret ambigebat.

   ​
Prénom et Nom
« Sous titre sympa »
Emensis itaque difficultatibus multis et nive obrutis callibus plurimis ubi prope Rauracum ventum est ad supercilia fluminis Rheni, resistente multitudine Alamanna pontem suspendere navium conpage Romani vi nimia vetabantur ritu grandinis undique convolantibus telis, et cum id inpossibile videretur, imperator cogitationibus magnis attonitus, quid capesseret ambigebat.

   
Prénom et Nom
« Sous titre sympa »
Emensis itaque difficultatibus multis et nive obrutis callibus plurimis ubi prope Rauracum ventum est ad supercilia fluminis Rheni, resistente multitudine Alamanna pontem suspendere navium conpage Romani vi nimia vetabantur ritu grandinis undique convolantibus telis, et cum id inpossibile videretur, imperator cogitationibus magnis attonitus, quid capesseret ambigebat.


   

   
Code par Elia-Ls
   



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Sarrah - Liens du nouveau monde
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le début d'un nouveau monde...
» Relations d'un tout nouveau monde
» [Fiche d'île] Les Mers du Nouveau Monde
» À l’aube d’un nouveau monde. — EVENT.
» Tout un nouveau monde à découvrir

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Une lumière derrière les ombres :: Vie du forum :: Concernant les RPs :: Fiche de suivis-